bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Gemfire > Game details

Gemfire

General Info

System : pc

Type : trpg

Player(s) : 1

Also on : md msx2 nes pc88 pc98 snes

Other name(s) : Royal Blood

Nom original : ロイヤルブラッド


Developer(s) : Koei

Chara-designer(s) : ???

Composer(s) : Midori

6.5
1 member completed it
1 member owns it

amerique ??/??/1992

Publisher : Koei

japon ??/??/2001

Publisher : Koei

Gemfire > Commentaires :

Gemfire

6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires md [0] msx2 [0] nes [0] pc88 [0] pc98 [0] snes [0]
1 commentaire sur PC
Takhnor

le 03/05/2017
6_5
Gemfire est un jeu intéressant dans son approche, il s'intègre dans une stratégie de KOEI de populariser les jeux de simulation (leur dada principal après le grand succès de Romance of the Three Kingdoms et Nobunaga's Ambition).

Il est ouvertement affiché comme un jeu dans la même veine que ceux-ci, mais simplifié et abordant un thème fantasy (il fait partie de la série "Imagination Series" de KOEI), dans l'optique de convertir de jeunes joueurs et joueuses.
Cependant, la manœuvre est délicate car il bute sur un certain nombre de défauts hérités des jeux KOEI de l'époque, à savoir une technique en deçà des jeux populaires habituels à bien plus gros budget bien que cela suffise pour le style de jeux (on est assez habitué à cela d'ailleurs dans ce genre), et une scénarisation réduite au strict minimum (c'est le concept du "What if?" qui fait figure de scenario - ou ce que certains pourraient appeler aujourd'hui l' "école du gameplay"). Évidemment ce dernier point perd un peu de son percutant ici vu qu'on est dans un monde fantasy.

Même si les batailles restent dans le cadre de celles de RoTK et NA fin 80-début 90, le design apparent semble très fortement inspiré des batailles de King's Bounty, avec cela dit la possibilité de modifier le champ de bataille. Les animations d'attaques lorgnent cela dit du côté de Langrisser.

On voit assez rapidement les limites du jeu, les troupes mercenaires peuvent parfois être plutôt "gadget" que nécessaires, et atteindre le "flow" consiste surtout à arriver à annexer les territoires limitrophes; du moment qu'on reste prudent et méthodique quant à la production et à la chaine de ravitaillement, une fois ce point passé, le déséquilibre des forces devient retentissant. C'est pourquoi la différence essentielle des factions jouables au sein des différents scenarii est principalement la difficulté inhérente à la position géographique et aux forces en place en début de partie.

Une note sur la version PC MS-DOS US, si le jeu est quasiment identique à celle de la version PC98, la version DOS pêche sur la technique encore plus: la palette de couleurs est plus restreinte (et les couleurs sont plus pâles et moins vives), avec moins de détails de relief, et une qualité sonore moindre également.

Difficile de le juger, car si on est un vieux briscard de la stratégie, pas forcément à la sauce KOEI, sans être nécessairement un grognard, ce Gemfire, ou Royal Blood, apparaît vite ennuyeux.

Mais j'avoue que c'est typiquement le genre de jeu sur lequel je me serais jeté dessus s'il était sorti en version européenne (sur MD vu que je n'avais pas de PC à l'époque), ou si les boutiques de JV pas loin de chez moi l'avaient eu en import.

Si on reste dans le cadre de l'initiation, ça pourrait être pas mal pour des enfants qui n'ont pas peur du vintage, mais en dehors de ce créneau, difficile de ne pas chercher ailleurs.

PS: après un tel constat, j'ai vraiment du mal à comprendre sa côte élevée sur les sites de ventes en ligne.
30 active users (0 member, 30 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion