bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

The Witcher 3: Wild Hunt > Commentaires :

The Witcher 3: Wild Hunt

9

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [4] xboxone [3]
13 commentaires sur PlayStation 4
Herbrand

le 21/01/2019
9
Un univers, une ambiance et une narration incroyables. Ça fait vraiment du bien d'avoir enfin des quêtes annexes scénarisées qui évitent de tomber dans du fedex ennuyeux. Je dirais que le jeu souffre de deux défauts qu'on oublie très facilement à côté de ses grandes qualités :

- Les combats ont peu de saveur. Ça n'est pas mauvais, c'est même plus que correct, mais rien d'exceptionnel et ça en devient redondant. Même les boss sont plutôt ennuyeux.

- La quête principale est meh, surtout à Novigrad et Skellige. Il y a de bons moments, mais dans l'ensemble rien de très passionnant. Les quêtes annexes, surtout celles liées aux personnages clefs de l'histoire, rattrapent largement le coup.
Pwyll

le 21/01/2018
9
Une aventure, une claque. The Witcher 3 est un jeu formidable, à l'univers fouillé et immersif. Les personnages sont incroyables et Geralt un héros charismatique qui marque, selon ses propres choix par une émotion grandissante.

Pour le reste, les paysages sont absolument magnifiques avec des effets de lumière qui mettent à genoux. On a un univers qui se veut réellement cohérent avec ses villages, ses places fortes et ses PNJ qui vivent leurs vies. Savoir que l'on peut directement influer sur leur devenir est parfois un crève-coeur. C'est pourtant ce qui rend le monde de The Witcher 3 vivant.

Au niveau des quêtes, on évite dans 95% les situations clichés et nazes avec des histoires plus profondes qu'elles n'y paraissent et des choix qui gardent une certaine cohérence selon ce que l'on veut faire. Les contrats de sorceleurs ont beau être des fois un peu rébarbatifs, il y a toujours des petits détails qui viennent nous récompenser, au-delà de simples récompenses de quête.

The Witcher 3 est un grand jeu et on en ressort pas indemne de cette expérience.
Morm

le 10/11/2017
6_5
Le jeu a assurément des qualités indéniables mais également beaucoup de défauts et imperfections qui m'ont empêché de pleinement en profiter.

Commençons par le positif, et la chose la plus réussie selon moi dans TW3 est de loin la construction du monde. Le travail pour arriver à un tel résultat a du être dingue, c'est gigantesque, sublime et surtout criant de réalisme. Jamais je n'ai vu un univers qui est à la fois aussi bien modélisé et crédible, c'est vraiment agréable de traverser des petits bourgs de paysans travaillant dans les champs en banlieue d'une grande ville. Mais on touche là un des premiers problème du jeu à mon sens, l'univers est tellement réaliste qu'il en devient parfois assez banal et ça manque un peu de choses marquantes sortant de l'ordinaire. J'ai en effet traversé des dizaines de villages mais je suis incapable de ressortir le nom d'un seul d'entre eux.
La deuxième force du titre est sans aucun doute son écriture particulièrement réussie, les dialogues sont un vrai régal et il y a beaucoup d'excellents personnages. Il y a beaucoup de quêtes qui se révèlent surprenantes et qui prennent des tournures inattendues, et j'ai apprécié les ramifications de certaines d'entre elles avec la trame principale, mais je trouve qu'il n'y a pas tant de choix à faire durant l'aventure et qu'il y a énormément de dialogues avec des "illusions de choix". Je n'ai pas été spécialement happé par le scénario principal également, mais c'est peut-être du au fait que je ne connaissais pas du tout l'univers et qu'il me manquait du bagage.

Mais voila, on arrive au gros problème du titre, je me suis franchement ennuyé pendant la majorité des phases de jeu et je ne me suis jamais senti engagé.
Tout d'abord à cause de la structure en open-world, j'ai l'impression d'avoir passé une grosse partie de mon temps à simplement me déplacer d'un point A à un point B vu que les quêtes et contrats sont très dispersés. Et je n'ai pas trouvé l'exploration passionnante du tout, autre que pour voir de jolis panoramas on va dire. C'est vide, même très vide si on ne prête pas attention aux POI qui sont en majorité là pour le remplissage et j'ai un peu l'impression d'avoir passé mon temps à suivre un GPS (indispensable si on ne veut pas tourner en rond pendant des heures). Il n'y a pas vraiment de level-design (même dans les quelques donjons/grottes), aucune interaction avec l'environnement (autre que *oups* j'ai allumé une torche) et la navigation en zone montagneuse est horrible. Le design des quêtes n'est pas terrible non plus, il y a juste des combats et des cut-scenes enrobés d'horribles phases d'investigation où il faut juste scanner l'environnement et cliquer sur les bons éléments pour que Geralt résolve tout tout seul...

J'ai d'ailleurs trouvé les combats assez nuls dans l'ensemble, les coups ont peu d'impact, c'est à la fois rigide (les actions ne s’enchaînent pas très fluidement), peu précis (je n'aime pas du tout ce système d'attaques contextuelles) et surtout très peu varié. A part quelques exceptions, tous les ennemis se combattent de la même façon (spam carré -> dash -> Quen), les patterns sont trop simples et on a les même 5 pauvres magies et les même coups à l'épée pendant l'intégralité du jeu. Ceci est lié au système de progression qui est l'un des plus tristes que je n'ai jamais vu dans un RPG. La montée en niveau est très lente et les skills sont très peu inspirés, il n'y a jamais rien qui vient apporter de nouvelles possibilités, de simples passifs qui apportent des bonus. Et c'est d'ailleurs la même chose pour le système d'équipement qui encore une fois ne change pas grand chose en terme de gameplay, il s'agit juste d'entretenir ses stats d'attaque et de défense à niveau. Et tant qu'on y est je trouve toute la gestion des items désastreuses, il y a des loots absolument partout et en beaucoup trop grande quantité que ce soit les matériaux de crafts ou les équipements et au final on se contente juste de tout ramasser sans même regarder et je n'ai jamais eu de vraie satisfaction en ouvrant un trésor ou en récompense de quête. Même si c'est une bonne arme, on sait qu'on en trouvera une mieux très rapidement. Du remplissage encore une fois.

En fait je trouve dommage que le jeu implémente des tas de systèmes différents (comme le craft et l'alchimie en plus de ceux que j'ai déjà cité) mais qu'aucun d'entre eux ne soit bien exécutés. Les développeurs auraient peut-être du se concentrer seulement sur certains d'entre eux, et je me dis que le jeu aurait été mieux adapté au format action-aventure (en plus d'être beaucoup plus logique pour un héros "fini" comme Geralt).

Et pour finir je trouve le bilan technique en demi-teinte. Alors oui c'est hyper impressionnant graphiquement mais même 2 ans après il reste quelques bugs (dans les 10 dernières heures j'ai eu un crash, un bug sur une quête qui m'a obligé à recharger et surtout un horrible bug graphique sur une des cut-scene finale...), je trouve la maniabilité assez mauvaise (le nombre de fois ou j'ai ragé pour cliquer sur le bon élément dans l'environnement) et je ne vais même pas aborder Roach, mais le pire à ce niveau est clairement le menu rempli de temps de chargement en plus d'être mal conçu.

Bon je vais arrêter là, je pense que vous avez compris l'idée, The Witcher 3 est un jeu avec d'énormes qualités mais le gameplay est tellement pauvre que je n'ai jamais réussi à rentrer vraiment dedans. CD Projekt a clairement réalisé un travail de dingues sur ce jeu et certains aspects mettent une grosse baffe au reste de l'industrie mais je trouve dommage que tous les éléments du jeu n'aient pas bénéficié du même traitement. Je recommande tout de même chaudement à ceux à qui un univers accrocheur, des personnages intéressants et un plaisir des yeux constants peuvent vous faire oublier de grosses errances de game-design.
Yama

le 02/04/2017
9
Difficile de ne pas tarir d'éloges sur ce que je considère comme le meilleur RPG de la dernière décennie.
L'aventure est belle, longue, ce n'était que du bonheur, malgrès quelques petits bugs malvenus.
Il faut reconnaître la qualité d'écriture tout à fait incroyable, qui donne vie à un univers profond et des personnages parfois touchants, parfois énervants, mais tellement crédibles.

La crédibilité, voilà un maître mot qui suivra le joueur tout au long de son aventure. Chaque choix aura une importance au final, et le joueur aura le dénouement qu'il aura cherché à obtenir (et donc ne sera jamais déçu). Un coup de maître, à vrai dire, dans le derrière de nombre de rpgs de ces dernières années.

Surtout un coup dans notre derrière, en fait, tellement les 3/4 de ce que nous propose CD Projekt est maîtrisé.

Graphiquement parlant,on frôle le génie. De nombreux paysages sont fabuleux, et j'ai pris un grand nombre de screenshots tellement ça en valait le coup. Entre les tempêtes de neige ou de pluie, les levers ou couchers de soleil, la plaine, la montagne, la forêt, la ville, tout est tellement bien foutu qu'on ne voit pas le temps passer dès lors que l'on monte sur le dos d'Ablette (ou à pied ou en bateau).

Le scénario est pour ma part le gros point fort,que dis je, l'ENORME point fort du jeu. La dessus, malgré une lenteur à peine apparente en début de jeu, le tout s'enchaîne, s'imbrique petit à petit, tel une oeuvre d'art confectionnée à l'image des différents tissus que prendra le joueur entre ses mains.
Et la tapisserie finale ne sera que la résultante des divers choix/embranchements, pour rendre le tout magnifiquement crédible.

Le second point fort du jeu, et pas des moindre, c'est son casting. Rarement un héros de rpg ne m'aura paru si puissant, non part sa valeur physique (qui n'est pas négligeable, soit), mais surtout par ses sentiments. Mon Dieu, que Geralt est grand !! son caractère, son savoir parler, son audace, sa classe, son tempérament, et ce quel que soit les choix de dialogues. Geralt à le don de nous surprendre, même jusqu'à la fin du jeu. Une belle baffe dans la tronche de la plupart des J Rgs et leurs profils de héros stéréotypés (ou pire, muets).

Mais si Geralt et le moteur du casting, il est fichtrement bien entouré ! que ce soient les personnages ennemis au joueur ou alliés, tous sont joués à merveille, tous ont leur rôle, et en fonction de nos choix, seront plus ou moins enclins à nous filer un coup de main.
Les doublages sont hyper crédibles, et même le petit péquenot qui nous file une quête à 2 Orins est doublé merveilleusement bien.
C'est la grande classe, et je suis content que le jeu se soit avéré très rentable pour le studio Polonais. C'est la preuve que quand on fait les choses très biens, on est justement récompensé.

Le système de combat est efficace. J'ai mis 80 heures à me rendre compte que l'on pouvait parer un coup lol. Je me contentait de rouler sur les côtés pour contre attaquer derrière. Ce qui est très fort de la part des programmeurs, car cela prouve que l'on peut s'en sortir en jouant à sa façon et non en suivant un choix qui serait imposé par le jeu.
Le développement du personnage est simple, on peut s'orienter vers un gros bil à l'épée (comme moi), ou bien vers le langage des signes (mais pas pour les sourds...).

Les musiques sont assez discrètes, elles collent bien aux environnements, ne sont jamais lourdes, mais pas transcendantes non plus.

Au final, les seuls petits défauts du jeu sont les bugs parfois un peu frustrant, surtout quand on sait plus tard l'incidence de certains d'entre eux sur l'avenir même de tout un peuple !
A priori, ces bugs ne sont pas les mêmes en fonction des joueurs, donc chaque partie pourra réserver son lot de surprise à un niveau plus ou moins élevé. (et non, c'est pas la console qui se meurt lol).

De même, j'ai un peu de réticence avec l'interface des menus, qui sont pas très ergonomiques

Le verdict est sans appel, ce jeu mérite d'être joué au moins une fois par tout fan de rpg qui se respecte, sa durée de vie est conséquente, surtout si l'on prend en compte les 2 extensions qui promettent, et surtout, surtout, ne serait ce que pour profiter de l'un des plus grands personnages de tous les temps, Môsieur GDR.
yunfa

le 24/01/2017
9_5
Je n'ai pas fait les DLC mis le jeu est vraiment proche de la perfection.

Monde ouvert, gameplay efficace, double de très bonne qualité, contenu à foison, quêtes toutes très très bien travaillé, univers magique et sombre, durée de vie affolante, secret partout, mature, les spécialisations, etc...

Bon faut bien trouver un truc pour pinailler! Je dirais que j'ai trouvé les 2derniers boss un brin en dessous! )

Foncez dessus même au prix fort, le jeu le mérite et merci CDProject pour une jeu qui est une oeuvre d'art! Une vraie! Qui m'aura marqué (j'avais adoré le 2 à l'époque mais le gouffre et tellement énorme).

Un des meilleurs jeux, tout genre et plateformes confondus de ces 10dernières années.
vernes

le 18/09/2016
8_5
Au final le même ressenti que sur skyrim avec tout en mieux mais quand même une impression de gâchis avec des personnages que j'ai connu d'abord sur papier et que je trouve ici sous exploités mais c'est le genre choisi qui veut ça.
Yahiko

le 10/05/2016
10
Ainsi donc s’achève les aventures de Geralt de Riv, débutées il y a presque 10 ans. Une trilogie plus tard, CD Project aura donc réussi à installer sa licence au sommet de la pyramide du jeu de rôle et du jeu vidéo en général. Un tour de force admirable conclu par un dernier épisode magistral, qui marquera à jamais l’histoire du genre.

The Witcher 3 est un chef d’œuvre artistique et technique. A un niveau qui fait passer les autres jeux du genre au rang de série B et qui justifie à lui seul le passage à une nouvelle génération de machine. The Witcher 3 fout des claques du début à la fin, comme aucun jeu n’en avait distribué depuis trop longtemps. Le travail de CD Project est remarquable en tout point. Le jeu est incroyable techniquement, et orgasmique auditivement. Difficile de se lasser de cette OST qui rentre par la grande porte au panthéon des meilleures bandes-son vidéoludiques jamais composées. C’est difficile à exprimer par de simples mots, et je ne suis pas bien sûr que cette accumulation de superlatifs serve tout à fait la cause du jeu mais comment décrire cette expérience autrement ? C’est simple, pad en mains et casques sur les oreilles The Witcher 3 offre une expérience sensitive fabuleuse, d’une cohérence et d’une finition jamais atteinte. Dans sa vie de gamer il faut avoir arpenté les terres désolées de Velen un jour de tempête, s’être aventuré de nuit dans les marais de Torséchine ou avoir fait trotter Ablette au pied des montagnes d’Ard Skellig un soir de soleil couchant et rasant.

Surtout, The Witcher 3 ne renie pas ses origines et ne badine pas avec les qualités de ses préquelles. Bien au contraire, il propose à l’image des autres épisodes de la série une qualité d’écriture quasiment inégalée. Là encore CD Project tutoie la perfection, et réalise l’exploit d’associer une trame riche en contenu à un univers totalement ouvert. Si la trame principale n’est pas d’une densité incroyable, le contenu général, lui, l’est. Et c’est précisément là que le script de TW3 tire toute sa force. Dans ce contenu secondaire, qui n’a finalement rien d’annexe mais qui, bien au contraire, donne de l’épaisseur au jeu par la cohérence et l’interactivité qu’il entretient avec l’intrigue. Le casting, l’univers et le background, déjà remarquables se retrouvent ainsi magnifiés par cette tonne de contenu. Ici pas (ou peu) de remplissage artificiel via des quêtes fedex sans saveur et sans intérêt, toutes les quêtes secondaires sont prétextes à donner du volume au jeu. La quête principale se retrouvant même complètement impactée par certains choix effectués durant celles-ci. Un tour de force génial et une maitrise impressionnante de la narration. Mieux, quand il s’agit d’envoyer la sauce sur la mise en scène pour élever certains passages au rang de culte, CD Project sait aussi faire. Le dernier quart du jeu est à ce titre une merveille : un enchaînement de scènes et de situations cultes, inoubliables. Je n’ai pas souvenir d’avoir pleuré devant un jeu depuis FF7, c’est donc chose faite.

Une expérience parfaite donc ? Oui en terme de sensations, assurément. Même si objectivement il convient de préciser que le jeu n’échappe pas complètement à l’écueil du second épisode sur la partie gameplay. Ce qui n’empêche pas CD Project de s’être très nettement amélioré dans le domaine, Geralt (et Ciri !) étant ainsi beaucoup plus souple et dynamique à manier, rendant de fait la jouabilité et la progression beaucoup plus agréables. Rien à dire à ce niveau-là. C’est surtout au niveau des situations de jeu que les développeurs ont encore du mal à se renouveler, on se retrouve ainsi à toujours effectuer les mêmes actions (« follow him », « fouillez la zone à l’aide de vos sens de sorceleur » etc.). Et encore une fois la gestion et la progression du personnage n'est pas optimale, trahissant le manque d'expérience du studio dans le domaine. Malgré tout, rien qui ne puisse à mon sens, altérer la puissance de tout le reste.

Car The Witcher 3 est jeu marquant, et bien plus encore : une pierre angulaire du RPG, qui marquera son époque et les suivantes. Il y a eu un avant et un après FF6 dans l’histoire du JRPG, comme il y aura, à mon sens, un avant et un après TW3 dans son domaine. Bravo CD Project pour avoir su réussir à fournir un travail aussi colossal, et merci d’avoir su être à la hauteur de ce que j’attendais de ce jeu.
MeDioN

le 06/05/2016
9_5
La quintessence du jeu de rôle au monde ouvert, tout simplement.
A part la lenteur du chargement des menus sur PS4, le reste tutoie la perfection dans tous les domaines.
Une expérience à part, puissante, inoubliable.
Love for Geralt.
Moradin

le 30/08/2015
7_5
Et bien quelle belle expérience ! Pour ma part, largement mieux que le 2 mais en deçà du 1 à cause du problème récurrent des mondes "Open World" : le maintien de la tension narrative principale tout au long de l'aventure, car pour le reste, c'est top :
+ Une immersion et un appel au voyage extraordinaire que je n'avais plus vu depuis DQ8
+ Punaise que c'est beau et cohérent et une DA vraiment géniale
+ Des combats dynamiques et suffisamment tactiques pour maintenir l'intérêt même à gros niveau
+ Des quêtes secondaires souvent mémorables parfois bien mieux écrits que la quête principale bien qu'il y ait aussi pas mal de quêtes de remplissage
+ Des choix ayant des vraies conséquences et parfois plusieurs heures après le dit choix
+ Le fait d'avoir une histoire cohérente et appréhensible même si les 2 premiers n'ont pas été fait. Ceci dit, ça aide de les faire pour les nombreuses subtilités et intéractions entre persos
+ Des moments d'anthologie : La bataille de Kaer Mohen, La quête de Velen excellente, les boss de la Chasse Sauvage, la fin après le combat final, etc.
+ Geralt ou le charisme à l'état pur et des persos secondaires tous très bien écrits
+ Une durée de vie de dingo

- La redondance bien pénible du process d'enquête (ouh là là je cherche des indices rouges avant de tabasser un gros monstre) qui devient du coup inintéressant
- L'inventaire vraiment pas terrible même si mieux après les patchs
- Les voyages en bateau
- La localisation des marchands et la gestion des prix
- Le fait de l'écart de discours du type "dépêchons nous, elle est en danger" et le fait que tu peux jouer X jours avant de faire la quête. En somme, la gestion du scénario principal assez classique et trop distillé à cause de l'Open World

Mais ne boudons pas notre plaisir, c'est un excellent jeu et une grande expérience à vivre
Kronos59

le 27/06/2015
9_5

Le manque de jeux current-gen intéressants, couplé au fait que j'ai terminé récemment The Witcher 2, a multiplié mes attentes concernant The Witcher 3... Et que ça fait plaisir, quand ces attentes sont récompensées!! Tout est là pour qu'on vive une expérience exceptionnelle, voilà point par point ce que j'ai apprécié :
- Les dialogues : ici point de héros muet, on a un Geralt charismatique, ainsi que les très nombreux personnages secondaires.
- Les quêtes : toutes intéressantes, il y a de sacrés morceaux en quêtes annexes, parfois largement aussi intéressantes que la quête principale ; et avec des conséquences lourdes sur le monde dans lequel on vit.
- Le monde : justement, je trouve que le soin apporté est vraiment énorme! Quasiment rien ne se ressemble, ça grouille de vie, les petits villages sont plus vrais que nature. Quel pied!

- L'OST : elle a vraiment belle allure, les musiques accompagnent bien le jeu. Bravo à CD Projekt qui offre l'OST avec la version de base du jeu, elle a beaucoup tourné dans la voiture!

- Les combats : plus dynamiques que dans le second opus, j'ai beaucoup aimé. Même si quand on fait bien les quetes annexes, le jeu devient trop facile.
- Le Gwynt! J'y ai passé des heures, ce jeu devient vraiment addictif dès qu'on commence à se fournir en cartes, et donc qu'on a plus de chances de gagner.

Les quelques petits moins, dérisoires vu le contenu et la qualité générale du jeu :
- l'interface aurait pu etre mieux pensée
- ce putain de bug d'XP qui m'a empêché de jouer pendant plus d'une semaine

Bref, chef d'oeuvre qui va rentrer dans mon top 10 indéniablement! Skyrim a pris un sacré coup dans la tronche là, et les prochains à s'aventurer dans le jeu de rôle en open-world auront une sacrée référence à surpasser...


51 active users (0 member, 51 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion