bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Tales of Hearts R > Articles > Review

Tales of Hearts R

crpg psv japon
Tales of Hearts R
Haut les coeurs ! R(efait)
Il y a environ un an et demi, Namco Bandai proposait dans la fenêtre de lancement de la PSVita Tales of Innocence R, remake du RPG du (presque) même nom de la Nintendo DS. Fidèle à ses habitudes, le studio exploite le filon malgré des ventes pas forcément convaincantes. Ce fut donc Tales of Hearts (dans sa version animée), un autre Tales of de la DS qui se voit à son tour développé en remake pour la Vita.

Soma R

L'aventure prend place dans un monde submergé par des créatures du nom de Zerom, ces dernières dévorant des "cœurs" nommés Spiria. Pour écarter la menace fut créé il y a bien longtemps les Soma, des armes surpuissantes à même de terrasser les immondes créatures. On suit donc Hisui et Kohak Hearts, frère et sœur qui sont à la recherche de Soma. Pourchassés par un puissant ennemi, Incarose, ils finissent par obtenir un instant de répit en échouant sur le rivage d'un petit village. C'est ici qu'ils vont rencontrer Shing Meteoryte, qui vit avec son grand-père et qui vient juste d'hériter d'une Soma.

Malheureusement, Incarose refait surface et dissout la Spiria de Kohak en plusieurs fragments à travers le monde, ce qui a pour effet de lui faire perdre toutes ses émotions. Après quelques péripéties pour échapper à l'agresseur et la mort du grand-père, le petit groupe tout juste formé part à la recherche des fragments et accessoirement, comprendre ce qui se trame dans ce monde auquel une fin sinistre semble promise.

Le scénario met un petit peu de temps à vraiment décoller. La première partie va de manière très classique vous inviter à parcourir le monde à la recherche des fragments tout en recrutant les membres qui constitueront votre équipe. Ensuite un étrange passage à vide pas très intuitif laissera place à une deuxième partie déjà bien plus fun et plutôt rythmée pour clore sur une fin très sympa. En fait le seul réel problème vient du casting de héros, des stéréotypes vus et revus maintes fois par le passé, la saga Tales of en tête, avec cependant un nouveau personnage du nom de Galad, un homme qui sera directement intégré dans la trame (et Calcedony devient jouable !). Du coup, malgré quelques écarts discutables, nous avons un récit suffisamment attractif pour donner envie d'en savoir plus, à condition toutefois de ne pas trop se crisper sur des dialogues inégaux en intérêt.
Tales of Hearts R
Tales of Hearts R
Tales of Hearts R

Passage à la 3D R

D'ailleurs, toute la partie scénario se verra régulièrement ponctuée de séquences en dessin animé du plus bel effet et en deux temps. Entendez par là que vous retrouverez les séquences issues de la version DS (donc en 4/3) et de nouvelles vidéos superbes réalisées comme il se doit par le fidèle studio bien connu des amateurs d'anime, Production IG. Avec une interface toujours aussi limpide et l'intégration des artworks, nous sommes fin prêts pour attaquer le gros morceau.

Adieu la 2D de la version DS, elle passe à la moulinette et ce sera en 3D. Au souvenir du résultat sur Innocence il y a de quoi être sceptique si ce n'est plus. Et bien ce ne sera pas tout à fait le cas. La raison est simple, Namco Bandai a considérablement amélioré le moteur. D'accord ce n'est toujours pas suffisant pour un support aussi puissant que la PSVita, mais les efforts sont réels : il suffit de regarder la cohérence des couleurs ou la justesse des textures, bien plus stables qu'avant. Généreux en énigmes, le jeu propose également un level-design beaucoup plus fouillé, même si on ne le constate vraiment que dans la deuxième partie.

Bien sûr, on retrouve la 3D dans les phases de combats. Si au début nous sommes un peu dubitatif du rendu à cause notamment de la pauvreté des compétences et de la relative lenteur de l'ensemble, à un stade avancé ce sera bien plus probant avec déluge d'effets visuels et furies à grand spectacle, sans ralentissements. Toute cette débauche paie cependant assez cher les origines, puisqu'on sent en permanence qu'on joue à un RPG issu de l'héritage Nintendo DS. Un peu plus d'éléments n'aurait pas fait de mal en somme, histoire de retrouver les sensations des opus salon.

La bande-son elle, n'a pas bougé, et reste dans l'ensemble assez moyenne car quelques pistes plus électriques pour les combats ne peuvent totalement masquer le manque cruel d'écriture de toutes les autres. Les bruitages sont dans le plus simple appareil et une fois n'est pas coutume les doubleurs sont particulièrement vigoureux avec ce coup-ci la totalité des évènements principaux concernés.
Tales of Hearts R
Tales of Hearts R
Tales of Hearts R

Un peu de DBZ ? R

Tales of Hearts R est un RPG de type classical avec des combats orientés action. La structure est identique aux habitudes, mais comme nous avons changer le mode de réalisation, on retrouve davantage les éléments habituels. Des villes aux villages, en passant par la carte du monde et les donjons, à base de grottes et autres ruines (sans oublier le désert, la neige, ...), un background classique émaillera une aventure très linéaire. Là aussi, difficile de ne pas retrouver les limites du support original, puisque vous ne pourrez jamais vraiment explorer des lieux inédits hormis deux ou trois points pour obtenir des objets.

Le principal intérêt viendra des donjons, avec la présence du célèbre Anneau du Sorcier. Plusieurs variantes sont à votre disposition pour résoudre les nombreuses énigmes du jeu dans un level-design qui va toujours en s'améliorant. Rien d'insurmontable même pour les néophytes, mais cela reste très plaisant de voir que Namco Bandai n'oublie pas un des fondamentaux de la licence. Évidemment, ce remake 3D va complètement chambouler la perspective des puzzles au point d'apporter un intérêt même aux connaisseurs de la version originale. Puis sans crier gare, au cours de vos pérégrinations, un écran de transition vous amène en combat.

Combats R

A quatre personnages dans de petites arènes. Le passage à la 3D permet d'intégrer de "nouveaux" systèmes faisant la part belle aux enchaînements aériens.

Mais d'abord les bases, toujours aussi proche d'un jeu de combat. Il y a un bouton pour l'attaque, un pour le skill, un pour la garde et un pour le menu (avec quelques réajustements tactiques possibles et l'accès aux objets). Les boutons de tranche servent à cibler un ennemi et, en combinaison, à lancer les furies et autres spéciaux. Il y a la possibilité d'avoir quatre skills classiques (bouton+direction) plus quatre autres sur le stick droit. Le déplacement à 360° s'opérant sur le stick gauche il faudra un peu d'adaptation pour gérer les esquives.

Ensuite les nouveautés. La première vient du contre, en appuyant sur la garde au moment où l'ennemi, passablement énervé, prépare une attaque imparable vous pourrez le faire chanceler pour amorcer un combo. Par la suite, assez rapidement dans le jeu, vous aurez accès au "Chase Cross", qui permet sous certaines conditions d'enchaînement d'avoir des attaques spéciales en équipe. Ce mode n'est pas sans rappeler une version light du système de Tales of Xillia. Et enfin, probablement le plus intéressant et directement lié au Chase Cross, le "Chase Link Mode". Ce dernier permet, au moment où un macaron apparaît temporairement sur la cible, de frapper pour projeter l'ennemi. Vous pouvez soit le pousser, soit le projeter en l'air et en appuyant immédiatement sur la touche carré une téléportation s'opère vous permettant de réitérer l'attaque jusqu'à ce que la jauge concernée s'épuise. Bien sûr, la touche skill permet de faire un spécial simple ou en équipe. Ce système rend les combats à la fois techniques et dynamiques avec un rendu qui rappelle fortement la série Dragon Ball Z pour le plus grand plaisir des fans.

Toutefois se battre c'est bien, être préparé c'est mieux. Pour ce faire les développeurs ont opté pour un système d'upgrade simple d’accès. Les combats donnent un certain nombre de points qui pourront être répartis dans un arbre de compétence selon cinq éléments. Chaque palier offre des compétences actives (skills), des compétences passives et vos nouvelles armes. Sachant que des compétences bonus s'obtiennent en association de certaines branches, une progression homogène semble la solution la plus adéquate. Les compétences passives sont ensuite dans un menu qui permet, toujours en fonction d'un quota de points, d'augmenter divers attributs comme les statistiques ou les effets du Chase Cross. D'ailleurs, certains attributs d'équipe s'obtiendront grâce à l'affinité que vous développerez à la fois en combat mais aussi lors des skits (les dialogues en cours de progression).

Du reste il existe toujours les traditionnels boutiques pour obtenir des objets, de l'équipement ou des conditions d'ordre, puisqu'un panel offre pas mal de possibilités pour les combats. Le cuisinier est toujours présent, maladroitement caché à divers endroits pour vous octroyer quelques recettes. A noter que les recettes, activables à la fin d'un combat ou dans un menu, rejoignent le système d'expérience pour chaque personnage.

Tous ces éléments offrent aux joueurs un Tales of complet, agréable à jouer et généreux en bidouillages et autres secrets (j'y reviens). Bon, c'est vrai que la patte Nindendo DS se fait sentir dans la structure assez linéaire et basique, mais les développeurs ont bien profité du passage en 3D pour offrir plus de contenu et dans l'ensemble plus de variété à l'aventure.
Tales of Hearts R
Tales of Hearts R
Tales of Hearts R

Annexes R

Une vingtaine d’heures pour les plus aguerris suffiront à finir le jeu, le challenge étant abordable (et de toute façon modulable à souhait dans les options).

Secret : il y a les recettes ou l'arbre de compétences, mais aussi quelques activités annexes qui, outre le traditionnel Colisée, permettront d'augmenter vos affinités avec les membres de l'équipe tout en suscitant quelques situations cocasses. Sur la carte du monde, notamment lorsque vous aurez un moyen de transport efficace, vous pourrez sillonner des zones bien planquées avec des combats et des bonus inédits, sans oublier le donjon optionnel. Petite remarque concernant les costumes qui passeront presque tous par la case DLC payants.

Sous-quêtes : régulièrement au cours de votre aventure, vous verrez des PNJ avec des points d'interrogation. L'occasion idéale de partir dans des mini-quêtes plus ou moins scénarisées et de gagner de nombreux trésors.

New Game+ : le traditionnel système de grade permet de recommencer une partie en sélectionnant des options avantageuses contre les fameux points.
Tales of Hearts R
Tales of Hearts R
Tales of Hearts R
Si Tales of Innocence R n'avait pas rendu une copie tout à fait convaincante, nous serons nettement plus clément avec Tales of Hearts R. Déjà car le RPG original est un Tales of de bonne facture, ensuite car le travail sur ce remake, notamment le passage en 3D, s'est bien passé. Bien sûr cela reste un petit peu juste pour une machine telle que la PSVita et l'héritage de la DS bride un peu l'exploration, mais l'aventure mérite un minimum d'intérêt si vous avez la dernière portable de Sony, ou tout simplement si nous n'aviez pas eu l'occasion de découvrir le jeu dans sa version précédente.

18/06/2013
  • Le système de combat
  • Le paramétrage
  • Des donjons sympas
  • Quelques ajouts bienvenus
  • Techniquement un peu limité, malgré les progrès
  • Musiques très moyennes
  • L'héritage de la DS
6.5

GRAPHICS 2.5/5
SOUND/MUSIC 2.5/5
STORY 3/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 4/5
Tales of Hearts R > Commentaires :

Tales of Hearts R

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires ios [0] pstore [0]
8 commentaires sur PS Vita
onimenokyo

le 14/02/2018
4_5
comment dire ? ce jeu est une honte !!! autant tales of hearts version ds était un tres bon jeu et un tres bon tales of , autant cette version vita est une abomination !!! je ne vais pas parler du scenario , ni des musiques , ni du systeme de combat qui sont identiques a peu de choses près a la version ds...non , parlons ici plutôt de ce soit disant remake mdr !!! franchement , pour faire ce que namco bandai a fait avec cette version vita , il ne faut vraiment pas aimer cette serie geniale ou alors ils ont confié ce remake a des débutants ( et le mot est faible ) tellement le jeu est laid pour de la vita !!! a toujours vouloir faire de la 3d , voila le resultat . nan sérieusement , imaginez ce tales of hearts r en full 2d , avec la puissance de la ps vita...??? quand on ne maitrise pas une technique , autant en utiliser une autre . de toutes facons , il serait temps que namco bandai se remette a faire du tales of en full 2d . ou meme en precalculé tiens . ce serait bien la premiere fois et franchement , le jeu gagnerait en beauté...a toujours vouloir faire de la 3d ( souvenez vous de l'horreur " zestiria " ) , voila ce que recolte namco bandai . un jeu bof bof qui techniquement/graphiquement fait peine a voir . heureusement que les combats et les musiques sont la pour sauver le jeu . a fuir , et preferez lui largement la version Nintendo ds qui elle , est une petite merveille .
Rugal69

le 14/07/2016
7_5
Un tales of classique,
super système de combat mais certains perso niais et histoire banale

mais on y passe quand un super moment, moi en tout cas que je me suis pas ennuyé.
Shadow

le 11/04/2016
6
L'histoire de Tales of Hearts nous fait le plaisir de débarquer en langue française dans cette version PS Vita. Un périple classique pour un J-RPG qui ne rime pas forcément avec lassitude, d'autant que l'histoire est assez bien écrite, proposant un univers et des personnages plutôt sérieux/"matures" pour la série (au-delà de l'insistance un peu lourde sur le pouvoir du coeur). On a bien entendu le droit aux habituels moments de rigolade entre les membres de l'équipe (certains ne pouvant pas se supporter, par exemple), mais aussi des passages plus sérieux et touchants : tout le monde devrait avoir quelques préférés dans le casting.

Mais si la lassitude ne vient pas du joueur, on la ressent en revanche très fortement venant des développeurs, tant on a du mal à qualifier ce jeu de « remake. » Et le premier problème vient peut-être tout simplement de l'aspect technique du jeu : finie la 2D, pour laisser place à une 3D avec des personnages à l'animation rigide (et surtout limitée). Les transitions sont très mal gérées : écrans noirs, mouvements du corps très rapides et peu naturels, certaines scènes sont juste jouées avec les portraits (à la façon d'un skit !). Cela laisse une très mauvaise impression en jouant. On pourra passer outre avec le temps, en revanche comment excuser des incohérences de localisation, allant jusqu'à changer les noms des personnages principaux (alors même qu'on entend le nom original avec les doublages) ? De même, aucun effort n'a été fait sur le bestiaire ou les musiques, répétitifs au possible, ce qui est d'autant plus incompréhensible pour un remake. Ah, j'allais oublier de parler du personnage inédit, Gall... Et en fait ce simple fait résume bien ce qu'il y a à en dire...

Je retiendrai du jeu le gameplay qui laisse une impression positive, comme l'univers. En revanche ToHR est indéfendable sur des points qui peuvent vraiment déranger à la longue. On passe un moment relativement agréable en jouant, mais il y avait matière à faire l'un des meilleurs opus de la série, assurément ; c'est vraiment dommage.
Alban

le 25/03/2016
9
J'ai beaucoup aimé cet opus. J'ai pris énormément de plaisir à suivre les aventures certes niaises mais intéressantes de nos héros. Et surtout, un rythme complétement assumé de quelque chose de soutenu. Pour ma part, je ne me suis pas ennuyé un seul instant !
Bao

le 26/07/2015
6_5
C'est une caricature de caricature d'un point de vue personnages et histoire (sauf Chalcedony qui est cool), l'art de la mise en scène est toujours what the lol chez Bandai Namco tout comme le niveau technique, le jeu suit vraiment le cahier des charges d'un Tales of classique et il le fait plutôt bien car les donjons ne sont pas trop longs et le rythme du jeu est quand même bien soutenu. C'est surtout le système de combat que je retiens car imo ça doit être le meilleur auquel j'ai touché dans la série. On peut vraiment lâcher des combos de fou-furieux et l'IA répond super bien aux gambits. Par contre le système d'affinité c'est juste du caca sous cette forme (surtout que le partage des compétences en dépend) et je reste toujours dubitatif sur le système de fausse-personnalisation de l'équipe, un truc qui semble revenir dans tous les épisodes de ces dernières années ...
Ahltar

le 16/05/2015
7_5
C'est très guimauve et niais dans l'ensemble mais le titre fait régulièrement preuve de maturité dans les faits présentés.
Bref, un Tales of Classique avec un bon gameplay, des personnages attachants et un scénario prévisible mais intéressant.

J'aime!

MeDioN

le 23/03/2015
7
Un Tales of classique mais solide. Si le scénario avait un certain potentiel mais pêche dans sa prédictibilité et ses scènes niaises, l'histoire se laisse malgré tout suivre, et n’entache pas un système de jeu soigné et prenant, à la présentation solide.
Encore un portage de qualité sur PSVita.
nico

le 11/03/2015
7_5
Un très bon tales, alors c'est sur c'est pas magnifique graphiquement mais il est quand même agréable à regarder, le scénario est trés bon, les persos (I LOVE CHASEDONY) sont attachants , le héros en revanche est un peu lourd mais bon il ne possède pas un QI d'huitre égal à Asbel donc ca passe, le systeme de combat est assez proche de graces F mais bon quand on a gouté a celui de xillia1 et 2 difficile de faire mieux! Nous verrons bien avec la venue de ZESTIRIA que j'attends avec impatience
48 active users (0 member, 48 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion