bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Breath of Fire V: Dragon Quarter > 2 fiches :

Breath of Fire V: Dragon Quarter

fiche

play2 pstore

Breath of Fire V: Dragon Quarter > Commentaires :

Breath of Fire V: Dragon Quarter

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pstore [0]
15 commentaires sur PlayStation 2
Ushiwaka

le 18/10/2014
7
Breath of Fire V c'est avant tout un ensemble de mécaniques et de choix esthétiques au service d'une mise sous pression constante du joueur: un compteur qui augmente en continu annonciateur de game over s'il atteint son maximum de 100%, des sauvegardes limitées en nombre et des points de sauvegarde extrêmement espacés, un contexte de vie souterraine nous privant de tout environnement en extérieur, un level design exigu, des protagonistes à l'aspect frêle et fragile, une difficulté relevée et j'en passe. Un parti prit très particuliers mais aussi très efficace en matière de sensations, chaque arrivée dans une "zone pacifique" par exemple sonne comme une petite victoire et un répit de courte durée avant de partir affronter un nouveau donjon. Car oui BoFV flirte avec le D-RPG et la répétitivité inhérente au genre. Répétitivité partiellement atténuée grâce à son gameplay: l’issue des affrontements étant décidé en combat mais aussi or combat (placement des ennemis dans le donjon, avoir la priorité en combat, possibilité de poser des pièges hors combat, etc.), le level design influx fortement dans la configuration de chacun d'eux.
Une aventure difficile mais aussi particulièrement gratifiante car tout échec provient d'une erreur de notre part, peu de place étant laissée à la chance. Le game over est d'ailleurs l'occasion de découvrir les mécaniques les plus atypiques du titre: il offre à ce moment la possibilité de recommencer le jeu depuis le début en conservant argent et Xp commune, ce qui débloquera des scènes "inédites" et nivellera logiquement la difficulté vers le bas.
Bref, c'était bien cool, et ça l'aurait été encore plus s'il avait proposé une "surcouche" de mécaniques dans le système de combat, de bestioles dans le bestiaire ou autre. Car si la répétitivité est atténuée par certaines idées bienvenues, la lassitude finie quand même par se pointer, surtout quand tu recommences l'aventure comme le jeu t'y encourage (ce qui est nécessaire pour profiter pleinement de scénario).
Mizuti

le 08/10/2012
9
+++ L'ambiance steampunk glauque à souhait. J'ai rarement été aussi immergé dans l'univers d'un jeu.
+++ Les combats! Peut-être ce qui se fait de mieux sur PS2 avec SO3 : TTET. Enormément de stratégie (les traps, idée géniale), beaucoup d'armes et de skills différents, et surtout, surtout, aucune part donnée à la chance. Tout est bien huilé, et la défaite du joueur ne peut être liée qu'à une mauvaise stratégie ou une mauvaise planification.
+ Les graphismes, à se damner. Les environnements sont tous construits de la même manière, mais cette patte graphique au cell-shading éblouit de plus en plus à mesure que la fin du jeu se rapproche.
+ OST nickel, rien à dire (surtout dans les villages)
+ Sidequests peu nombreuses mais diablement addictives (fairy colony, Kokon Horay)
+ Système de SOL, frustrant mais tellement original...
+ Le D-ratio/D-counter, probablement LA meilleure idée du jeu, qui en plus est expliquée par le scénario
+ Le scénario justement, même si je n'ai fini le jeu qu'une fois (et donc raté beaucoup de scènes), est simple mais très touchant, et porté par un casting d'enfer
+ Replay-value quasi infinie

+ Peut-être un peu trop court pour qui veut faire une seule playthrough
+ Un peu trop facile dans la seconde moitié, alors que le début est assez brutal (peu de choses sont expliquées au joueur).


En bref, une réussite absolue, qui s'inscrit dans les annales de la console de Sony, et qui surpasse aisément, selon moi, tous les BOF sortis jusqu'à maintenant. Un jeu très original, plein de bonnes volontés, à l'enrobage plus que séduisant et au gameplay parfait! Une entrée dans mon top 10 est à prévoir sous peu, une fois que je l'aurai fini 2, 3 ou 4 autres fois.
Moonset

le 02/01/2012
Edité le 02/01/2012
10
Breath of Fire 5 n'est pas un jeu pour lequel vous pouvez vous fier à un test. Vous devez l'essayer point, et vous l'adorerez, ou vous le détesterez. Et que ce soit l'un ou l'autre, vous aurez raison. Parce que les donjons sont longs et vides, parce que les personnages sont réservés, parce qu'en plus de ne pas vous faire de cadeau sur le style on vous flanque une difficulté assez punitive lors de la première partie. Oui, vous avez plein, pléthore de raisons de vous sentir offensé par le prix d'un jeu de PS2 en jouant à Breath of Fire 5.
Mais justement parce que les couloirs sont étouffants, parce que les scènes sont fortes, parce que les personnages sont finalement touchants, ce jeu est unique. Il fait un peu l'effet de Phantasy Star 3 : ce côté vide fait partie intégrante de l'univers du jeu. Sans ça, il serait quelconque. C'est l'un des derniers jeux d'une certaine époque, où l'on croyait que pour vendre des jeux il fallait qu'ils soient personnels, ambitieux, touchants.

Bref, ( of fire !... désolé. ), je ne vais pas fondre en larme dans ce post pour vous dire à quel point j'ai aimé et tout et tout. Juste pour vous dire que je ne vois pas comment on peut conseiller ce jeu en étant objectif, tout comme je ne vois pas comment on pourrait le déconseiller. Essayez-le, c'est le seul moyen de se faire une opinion de ce genre de jeu.
Endimion99
le 04/01/2011
9
Superbement envoutant et tellement atypique.
Je pense qu'on adore ou on déteste.

+ L'ambiance !!!!! Cet univers glauque est incroyable. Avec en plus le contraste d'une nina qui parait immaculée. Et puis les dialogues, assez rares, semblent à chaque fois intenses. A jouer de préférence la nuit...
+ Certaines scènes d'antologie (la scène de la psycho torture...)
+ Le scénario est très bon.
+ La musique !!!!!!!!!!!!!! Un des quelques jeux où on pose la manette, on éteint les lumières, et on écoute...
+ Le système de combat, entre tactique et RPG classique. Cet aspect tactique est magnifié par la relative difficulté constante du titre.
+ Les transformations en dragon si jouissives... mais si couteuses....

+/- La quête des fournis est marrante mais rien d'exeptionnel

- Le système du D-RATIO et des SOL est troublant et assez confus au début quand on joue. J'avoue qu'une faq m'a aidé à comprendre son principe, et je pense que j'aurai été extrêmement dégouté de devoir tout recommencer.
- Les sauvegardes assez disséminées
- Pourquoi lui donner le nom de BOF ? (quoique pour moi çà relève le niveau des précédents)

A faire absoluement, mais comprendre le système des scenario overlay me parait important sous peine de probable grosse frustration
Kaedras

le 30/09/2010
Edité le 30/09/2010
10
Dragon Quarter est une perle rare, un véritable chef d'oeuvre vidéoludique. Je ne vois pas en quoi il est difficile, il suffit juste d'utiliser un minimum la transformation puis, quand la situation se corse, ne pas hésiter et recommencer le jeux. Les parties suivantes vont sembleront bien plus simples et vous profiterez alors de son super système de combat, son univers glauque mais prenant ainsi que de son histoire simple mais touchante. Une tuerie qui sort des sentiers battus ce jeux !!!
Tompouce

le 17/01/2010
7
Le meilleur BOF de la série, et ce n'est pas un BOF!
Surprise! Un TRPG très spécifique, difficile (ahhhhh la puissance du dragon, qu'il est bon d'en abuser...) et très prenant.
A essayer pour son originalité et son ambiance, unique.
Faizon

le 30/12/2009
9
Une expérience envoûtante, à l'atmosphère remarquable, profitant d'une des plus belles réalisations sonores de Sakimoto, d'une ambiance graphique avec une personnalité très marquée, et d'un système de jeu profond et complexe. Le côté conceptuel de l'ensemble, avec la nécessité de mourir et de recommencer une partie pour profiter des acquis des précédentes, la nécessité de gérer en permanence des données qui peuvent être fatales, ce qui entraîne un stress ludique permanent, ainsi que les facettes de "dungeon-rpg" assez marquées (même si les environnements restent pensés comme dans un rpg plus classique, on retrouve certaines mécaniques des dungeon-rpg) rendent malgré tout BoF V une expérience qui pourra rapidement déplaire à certains joueurs qui ne se sentiraient pas à l'aise dans l'exigence parfois très (trop ?) marquée du jeu, qu'elle soit ludique ou de sensibilité.
Faerune

le 12/08/2009
10
Un de mes jeux préféré tout simplement, totalement grandiose.

Je le conseille à tout ceux qui cherchent un rpg qui sort vraiment de l'ordinaire.

Pour plus de détails, j'ai laissé un commentaire dans la section blog.
algerino

le 06/01/2009
Edité le 20/05/2013
8_5
Tout d'abord je considère pas le jeu comme BOFV mais plutôt ‘BOF : Dragon Quarter’ sorte d’un Spin Off qui se déroule dans le futur loin des BOF (un peu comme FFT, FFCC, SMT Pe) pour le jeu c'est un véritable RPG Underground, la perle noire de Capcom et la bête noire des fans de BOF il est mature, sanglant, sombre et poétique.

Le système de combat est juste excellent (pour moi le meilleur dans un CRPG) dépassant les systèmes controversés de Squrae , coté scénario il y'a beaucoup moins de dialogue par rapport à l'opus précédente mais l’univers est l'incarnation de touts les sentiments et les non-dits et tous ce que les développeurs ont voulu transmettre (je sais pas comment ils ont fais les gars tourmenté de Capcom), le thème du jeu «I will smile » qui est aussi le thème du Nina et un titre d'une mélodie on peut lui accorder plusieurs interprétations sociale ,psychologique et philosophique ,on parlants des musiques je suis pas de loin un pro Sakimoto mais son travaille inspiré de FFIX avec son lot de tristesse est magnifique (dans mon top 3 /+50).

Mais voila le jeu est très inégale faute d'un défaut ultra gênant, et handicapant en effet comme le jeu s’approche des survivals il n’est pas naturellement long ,pour satisfaire les Otakus avides de passer plus de temps dans leur jeux les développeurs ont commis la plus grosse connerie dans l'histoire des RPG bien recherchés , un grand défaut qui a pu être corrigé par une simple new game + mais on tous cas mention spéciale à la fin tant attendue.
Harly Sama

le 01/10/2008
Edité le 01/04/2010
Comme certains ici, le système de D-Ratio m'a dérangé plus qu'autre chose. C'est comme si on donnait un temps limité au jeu pour le finir, et dans quelque jeu que ce soit, j'ai toujours détesté qu'on me donne un temps limite !
Le pire c'est que juste avant d'obtenir les pouvoirs du dragon, j'adorais speeder avec Ryu pour avancer dans les donjons ! Après c'est plus permis mais on risque de toujours le faire par accident, heureusement qu'on peut changer de perso !

Alors l'ambiance est géniale, le personnage de Nina (peut-être un peu beaucoup inspiré Yorda dans Ico) est bien plus classe qu'avant, comme pour Ico, on a envie de la protéger, et la fille chat a vraiment de la gueule !

L'histoire déchire bien mais tout est gâché par ce D-ratio à la mord moi le noeud ! Ok, c'est voulu, ça contribue à l'esprit opressant du jeu, mais comme a dit Yamaneko44, c'est un peu pénible de jouer quand on se sent oppressé.

Malgré ça il vaut le coup, puisque le fait de mourir (à cause du D-Ratio, à tous les coups ) n'est pas si mal. On engrange de l'xp de groupe (qu'on peut redonner aux personnages si on a économisé pendant notre première partie) donc ça devient plus simple avec quelques levels en plus dès le début, et le must c'est de pouvoir voir des scènes en plus quand on recommence.

Contrairement à ce qui a été dit, le jeu n'est pas si dur, avec un système de combat vraiment bien foutu et facile à comprendre.

Non, vraiment LE gros défaut, que certains (on l'a vu dans les commentaires précédents) peuvent concevoir comme une qualité, ça dépend des gens, c'est le D-Ratio. À cause de ça, on est obligé de le recommencer plusieurs fois (du début oui) pour pouvoir le finir et, quand on était allé assez loin ça devient super frustrant. C'est à cause de ça que je l'avais arrêté, on peut le faire du premier coup mais il faut vraiment speeder à partir du moment où on a les pouvoirs du dragon, ne pas perdre une seconde et ne jamais utiliser les transformations (quel dommage !!) et encore moins l'accélérateur de Ryu.

Je n'ai pas perdu espoir de m'y remettre, il m'avait quand même assez plu.
Le D-ratio a agit comme un blocus, vraiment !
48 active users (0 member, 48 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion