bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Dark Age of Camelot > Media > Vidéos > PC > 1 disponible :

Dark Age of Camelot

Trailer
Dark Age of Camelot > Commentaires :

Dark Age of Camelot

6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
3 commentaires
Takhnor

le 17/12/2012
7
DAoC fut un des premiers MMO entièrement en 3D, et il faut le noter, comparé à la concurrence de l'époque, il était immense, proposant pas moins de 3 royaumes, 12 peuples (4 par royaume), 33 classes (10 pour Midgard, 11 pour Hibernia et 12 pour Albion) avec des zones spécifiques pour le PvE et d'autres PvP (là où beaucoup n'avaient qu'une seule zone commune pour les deux styles de jeu).
Ce cloisonnement PvE vs PvP a permis le développement sans accros dès le début de tous les styles de jeu y compris le Roleplay, d'autant plus que l'intrigue de DAoC se déroule à une période charnière: la mort d'Arthur, la dispartion de Merlin, le couronnement de Kystennin et des troubles secouant les différents royaumes cherchant chacun à prendre le dessus sur les autres. Ainsi on se retrouve soit en Albion (Grande-Bretagne), Hibernia (Irlande) ou Midgard (Scandinavie), avec des climats caractéristiques, des peuples habituels mais bien spécifiques (différents peuples humains sur chaque royaume comme Bretons en Albion, Celtes en Hibernia et Vikings en Midgard - mal traduit pour Norsemen certes - mais on retrouve les Elfes, Trolls et autres Avaloniens)...
Le jeu comprenait un grand nombre de quêtes pour l'époque (qui continuera de s'étoffer même si beaucoup les bouderont malgré le travail appréciable de Mythic et GOA), et celles-ci se font sur fond d'intrigues de pouvoir, d'autres thèmes comme la haine de l'ennemi ou les conflits d'influence, avec surtout de la détresse des civils. Mais on remarque qu'étrangement, il semblerait qu'une seule et même source serait à l'origine de tous les troubles et le rôliste averti pouvait ressentir la futilité des combats entre chaque royaume, idée qui nous renvoie malheureusement à la réalité par moments. C'est ce climat particulier qui fut très propice au roleplay, et ce, dès la sortie du jeu début 2002 dans nos contrées.
Pour le PvE, comme tout bon MMO qui se respecte, le monde est vaste, possédant de nombreux donjons, les monstres sont bien spécifiques de certaines zones, et le code de couleur (importé d'Anarchy Online si j'ai bonne mémoire) est parfait et sera également repris par les MMO suivants. L'indice de loot est correct (pas ridicule comme beaucoup de MMO sudcoréens ou trop grand comme dans WoW), et si ça peut faire sourire, c'était avec joie que beaucoup aimaient utiliser des armes avec halo lumineux juste pour l'apparence même si elles étaient moins performantes que d'autres. D'ailleurs, est introduit un système de quête épique, spécifique plusieurs groupes de classes (à la même faction intra-royaume en fait) s'étalant sur toute la progression du personnage (du niveau 5 au niveau 50), avec des récompenses bien étudiées (bien qu'obsolètes au fur est à mesure des extensions) et surtout, ce dont tous étaient fiers une fois ce fameux niveau 50 obtenu (niveau max), l'armure épique! Spécifique à chaque classe, et d'un design tout de suite reconnaissable et plus joli que le reste des armures de l'époque, elle était devenue une institution pour beaucoup.
On a enfin le PvP, caractérisé par le RvR, qui était à ses débuts, basé uniquement sur le fameux scoring, ce qui faisait qu'il n'était pas obligatoire d'en faire pour pouvoir jouer sereinement, et d'un autre côté, il était très étoffé par rapport aux autres MMO (encore aujourd'hui). Ainsi, on a droit à des prises de fort, pouvant influer sur la résistance des gardes des reliquaires (où se trouvaient les illustres reliques - 2 par royaume - comme la Lance de Lugh, le Marteau de Thor ou encore le Bâton de Merlin, la possession de celles-ci se répercutant sur l'efficacité des armes et sorts de tous les personnages du royaume où qu'ils soient). On aura alors autant de duels de furtifs, d'escarmouches de groupes (jusqu'à 8 personnages, à noter qu'encore aujourd'hui bien peu de MMO peuvent se targuer d'avoir des groupes aussi larges), ou encore de batailles titanesques de 200 joueurs vs 200 joueurs (voire même encore vs 200 autres, si durant une attaque relique, le 3ème royaume essaie de saisir l'opportunité de prendre à revers le royaume attaquant et le royaume défenseur, ce qui ne manqua pas d'arriver). Un gros plus à l'époque était justement que le scoring n'attribuait pas de bonus, l'ambiance générale était d'ailleurs plus agréable, car chacun pouvait faire ses activités sans chercher à faire une course aux points de royaume etc...
Mais Mythic écoutera les trop nombreuses plaintes de ces mêmes pvpistes voulant montrer leur suprématie sur les autres, et intégrera les compétences de royaume, ce qui provoquera l'apparition du terme "péon" utilisé par une partie de la communauté exclusive du PvP pour caractériser le joueur lambda (ce que certains appeleront plus tard les "casual", même s'il y avait parmi eux des joueurs rp qui jouaient énormément), la chasse aux points de royaume, l'obligation d'appartenir à une guilde pour espérer avancer en PvP (et le cloisonnement qui en découle) l'usure d'une bonne partie de la communauté et les tensions entre joueurs pouvant aller jusqu'aux insultes.
DAoC restera pour moi le meilleur MMO généraliste offrant la meilleure combinaison de tous les styles de jeu pouvant satisfaire tout le monde, mais Mythic succombant aux plaintes de certains, tentera d'accéder à leurs attentes et au lieu de garder cette balance bien équilibrée, orientera trop le jeu vers un mode qui attirera certes plus de monde sur l'instant, mais achèvera une bonne partie de la communauté qui désertera le jeu petit à petit. Une sorte de suicide programmé à petit feu qui ne peut que me faire regretter les premiers instants et ressentir de l'amertume face à un tel gâchis.
Alban

le 13/02/2010
7
Idem que Mikaya.
De très bons souvenirs sont liés à ce jeu.
La meilleure chose qu'a apporté, à mon sens, DAoC c'est le RVR qui était le point fort du jeu.
Mikaya

le 11/10/2009
6
Difficile de noter un MMORPG mais ayant passé tellement de longues heures agréables en compagnie de certains de mes meilleurs potes !! non ce jeu est plein de bons souvenir !! mais il a bien vieilli et toutes les extensions et le power gaming on fait que ce jeu était un peu mort lorsque je suis parti ^^
30 active users (2 members, 28 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bao, kaf3
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion