bandeau
avatar Guest
Login|Inscr.
sign
fiche

Nights of Azure > 5 fiches :

Nights of Azure

fiche

pc play3 play4 pstore psv

Nights of Azure > Commentaires :

Nights of Azure

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [0] play3 [0] pstore [0] psv [0]
4 commentaires sur PlayStation 4
Zanxthiloïde

le 17/02/2017
4
Nights of Azure aurait pu se hisser au rang de petite gemme du RPG s'il n'était pas si paresseux : que ce soit le gameplay, le casting, le scénario (totalement indigeste) ou le graphisme, tout est en dessous de la moyenne alors que le potentiel était bien présent.
Seule la bande son est parvenue à me satisfaire.

Je retiendrais ce ce jeu un petit RPG sans prétention et qui -comme à l'habitude de Gust- ne se donne pas les moyens de ses ambitions.
yunfa

le 23/01/2017
5_5
A la fois satisfait et déçu.

Le chara design est sympa, le jeu est assez tonique mais bien trop court avec une histoire bas de gamme (thème sombre et ambiance japaniaiserie qui ne se combine pas bien pour le coup).

Qui plus est le jeu est facile de A à Z seul le Post game pourra être un peu plus difficile via des ennemis/boss qui font de gros dégâts mais sans plus.

Par contre l'aspect collection des objets peut être un plus pour qui aime ce système, sans compter l'arène pour des défis + ou - inspiré.

On sent clairement qu'une suite est prévu et on peut croiser les doigts pour une histoire plus travailler et une durée de vie plus grande.

Un jeu très moyen qui a son petit charme.
bruninho87

le 13/05/2016
5

La boucle est bouclée pour Nights of Azure. En effet, ce jeu sorti sur PS3-PS Vita et porté sur PS4, nous fait incarner Arnice, jeune agent de Curia qui se rend sur une île où un être maléfique nommé « Nightlord » sévira et détruira le monde lorsque la lune rouge sera pleine.

Dans un format A-RPG qui fait un peu penser à Ni No Kuni, les combos de la chère Arnice n’ont rien de surprenants et ne sont vraiment pas avare de diversité. En effet, Arnice pour débloquer un total de 4 armes (épée, double dague, hache et arc) chacune d’entre-elle sera plus ou moins efficace contre les boss, même si on finira souvent par utiliser l’épée qui selon moi est la plus efficace en terme rapidité-force, l’arc sera utile pour tirer au loin et laisser les familier près des ennemis.

Parlons-en des familiers qui sont dans un premier temps des démons que nous pourrons « apprivoiser ». J’ai mis expressément les guillemets car lorsque nous tuons un ennemi, il se peut qu’il laisse un sorte de symbole à ramasser nous permettant de l’invoquer contre une somme de « blood blue » et nous aider dans notre quête où nous pouvons invoquer un maximum de 4 familiers à la fois. Malheureusement à l’instar d’un Digimon, Pokémon ou même Ni No Kuni, nous aurons l’occasion d’obtenir uniquement 21 familiers différents. Diversité zéro, encore une fois.

Néanmoins, la combinaison des phases de combats entre nos combos et les familiers donnent l’impression d’être dans des combats dynamiques où au final on finit par se rendre compte que ces combats peuvent devenir rébarbatifs. Fort heureusement que le jeu soit court, car même le fond de l’univers ne permet pas de donner un poil plus d’intérêt à ce jeu, et les rares personne que nous croiserons sont finalement plus agaçantes qu’intéressantes.

A prendre ce jeu avec des pincettes et en échange de peu de sous.


grikarfyn

le 20/10/2015
7
Une production originale chez Gust après une armée d'Atelier ça ne se refuse pas.

A titre personnel je suis tout de suite tombé amoureux du dessin, mais dans les faits qu'en ressort-il vraiment ?

Déjà l'histoire, au demeurant assez sombre (fin du monde, Lyuritis condamnée et sa copine Arnas qui cherche un moyen de changer la roue du destin) on se retrouve avec quelque chose d'assez similaire aux Ateliers. Enfin pas vraiment non plus, c'est un peu plus sérieux, mais ça fait un peu "comment on s'occupe en attendant le jour J". Toute l'intrigue repose donc sur la relation entre les deux héroines, un amour fraternel qui poussera Arnas à tout tenter pour sauver son amie. Espérons à ce titre que la thématique ne sera pas galvaudée lors de son passage en occident, car ce n'est pas une relation homosexuelle non plus.

Pas dénuée de charme, le récit manque d'impact et tant qu'à jouer la mélancolie les auteurs auraient pu pousser un peu plus loin l'idée. On se contentera d'effleurement.

La réalisation du jeu est, sur PS4, un peu juste à cause du syndrome multi-support. Au moins avons nous un jeu assez fluide avec une identité bien marquée sur l'esthétique, ce qui équilibre sur une partie graphique pas beaucoup plus affinée que le dernier Atelier sur PS3. La bande-son en revanche est à mon sens le point fort du jeu, dans le ton et qui sonne juste quasiment toute l'aventure (que ce soit évènements ou combats).

Concernant le gameplay il s'agit d'un action RPG découpé en zone faussement labyrinthiques avec un boss au bout. Le timer vu sur les screens n'a absolument aucunes incidences sur la progression. Ici il s'agit plutôt d'un système dynamique où l'on dirige Arnas avec la possibilité d'invoquer des familiers préalablement débloqués. Ainsi, une vingtaine de créatures très réactives aux compétences variées pourront vous accompagner sachant que le paramétrage est assez bien fichu avec tout un tas d'accessoires et d'objets pour personnaliser (et jusqu'à 4 groupes de 4 est possible, interchangeable à la volée en combat), tout en étant très simple d'accès. La montée d'xp d'Arnas se fait, c'est à noter, via un rituel (vous verrez vous-même).

Très agréable en main, et hormis qu'Arnas soit clouée au sol, le système invitera souvent à revenir dans des zones connues pour les requêtes (comme les Atelier). Sinon la quête principale est relativement variée dans ses environnements avec des zones qui se parcourt vite, très vite d'ailleurs ce qui ajoute au dynamisme d'ensemble et on y revient facilement pour le loot.

Avec un petit aspect collection, un colisée avec des épreuves variables et deux fins (originale et post-game), il y a de quoi s'occuper (j'ai tout fait dans le jeu en 40-50h en prenant mon temps).

En somme le jeu n'est pas extraordinaire, mais très agréable. Je ne peux que saluer Gust de l'initiative, j'espère revoir le chara-designer très vite et d'autres projets de ce type. Ca fait du bien .
52 connectés (2 membres, 50 invités, 0 anonyme)
Utilisateurs en ligne: cKei, yusuke
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Mentions légales
Webmaster : Medion