bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

System Shock 2 > PC > 1 info :

System Shock 2


pc L'univers de System Shock 2

Le texte qui suit est extrait du manuel du jeu. Il retrace les évènements du premier System Shock ainsi que ceux qui amènent au début de System Shock 2.


An 2072. La Terre et les colonies du système solaire sont gouvernés par de gigantesques conglomérats parmi lesquels on trouve la toute puissante TriOptimum Corporation. A cette époque, la plupart des gens vivaient heureux, sans avoir lieu de se plaindre, malgré les rumeurs naissantes faisant état de laboratoires menant des recherches sur des mutants humains. Tout changea le jour où Edward Diego, employé de TriOptimum décida, avec l'aide d'un pirate, d'effacer toute notion d'éthique de la mémoire de SHODAN (Sentient Hyper-Optimised Data Access Network), puissante intelligence artificielle responsable de la sécurité de la station Citadel. Dès lors, SHODAN adopta un comportement totalement irrationnel, tua la plupart des membres d'équipage et transforma nombre de survivants en cyborgs. Seule l'intervention du pirate, dans un premier temps ignoré de SHODAN, permit d'empêcher la destruction de la Terre. Il détruisit un laser surpuissant dirigé vers la Terre, ainsi qu'un groupe de biolaboratoires dans lesquels SHODAN développait des virus mutagènes qu'elle pensait utiliser sur la Terre. Il fit ensuite exploser un ensemble d'antennes par l'intermédiaire desquelles SHODAN avait l'intention de télécharger son code dans tous les ordinateurs sur Terre. Enfin, point final de sa mission, le pirate détruisit la station spatiale et SHODAN.

La Terre l'avait échappé belle. Cette aventure provoqua une onde de choc dans le monde entier et d'inquiétants rapports firent état du même genre d'activités aberrantes de la part des intelligences artificielles d'autres systèmes.

Les évènements survenus à bord de la station Citadel furent à l'origine d'une agitation permanente et de mouvements de révolte à l'encontre de la mégacorporation gouvernementale. Les gouvernements des nations terriennes, jusque-là montrés du doigt pour leur totale incompétence, se regroupèrent pour former l'Unified National Nominate (UNN) et s'opposer aux corporations. Le gouvernement augmenta son ingérence dans les affaires commerciales et financières. Les gouvernements nationaux instituèrent un système de contrôle politique très rigide en mettant à profit les forces militaires et la police secrète tout nouvellement constituées afin d'augmenter leur emprise sur le monde des affaires. La bureaucratie revint à l'ordre du jour, au détriment du développement technologique qui fut notablement ralenti. Le moindre petit document devait être signé et contresigné en triple exemplaires.

L'UNN et les gouvernements nationaux tentèrent de s'approprier totalement les biens des mégacorporations mais ces dernières, encore puissantes, organisèrent la résistance. Alors que les tentatives gouvernementales pour faire fermer les entreprises rebelles se voyaient repousser par les hommes armées et les mercenaires de TriOptimum, un fossé, toujours plus large, se creusa entre le secteur privé et le secteur public. Un terrain d'entente fut trouvé entre les forces gouvernementales et celles des mégacorporations, une trêve fut signée et le calme revint... pour un temps.

35 ans plus tard, les avancées technologiques étaient toujours bridées et le monde se composait de régions rivales fortement armées. L'UNN détenait le pouvoir stratégique mais n'avait jamais réussi à gagner le cœur du peuple. La trêve instable établie entre les secteurs public et privé était constamment en péril. C'est alors que le prix Nobel UNN, Marie Delacroix, qui menait des recherches subventionnées par TriOptimum (dont les finances étaient de plus en plus précaires), publia un rapport préliminaire sur ses travaux visant à mettre au point le mécanisme Faster Than Light (FTL), c'est-à-dire, plus rapide que l'éclair. Le principe reposait sur la distorsion et l'enroulement de l'espace autour du dispositif. Cependant, Delacroix elle-même nourrissait de sérieux doutes quant à la fiabilité du dispositif et craignait d'éventuels effets secondaires.

Dès que le public eut vent de ce nouveau procédé, l'UNN fut totalement incapable de contenir son enthousiasme. L'UNN donna son aval à TriOptimum pour le développement d'un prototype et les résultats des tests s'avérèrent très positifs. TriOptimum lança alors la construction du vaisseau spatial FTL baptisé Von Braun, mais l'UNN refusa de le laisser quitter le site de construction en faisant valoir divers règlements concernant des tests devant être effectués avant que l'approbation finale ne soit accordée. Pour l'opinion publique, l'UNN refusait tout simplement d'accorder à TriOptimum la puissance supplémentaire que seul le vaisseau FTL pourrait lui apporter.

Dès 2111, il était devenu évident pour tous que le système fonctionnait au-delà des espérances. Cependant, les possibles effets secondaires dus à une utilisation intensive restaient inconnus. Le dispositif excitait l'imagination des foules. Les conditions de vie sur Terre devenant de plus en plus déplorables, et les espoirs de colonisation à l'intérieur du système solaire ne donnant que des résultats décevants, l'espoir de découvrir des cieux plus cléments hors du système solaire reprit vie.

Cependant, l'UNN ne pouvait se résoudre à ce que TriOptimum soit le principal bénéficiaire du projet. Des mois de discussions, de négociations et de menaces s'ensuivirent jusqu'à la mort mystérieuse d'un des membres de l'UNN, farouche opposant à TriOptimum. Avant que l'affrontement entre le gouvernement et les corporations n'éclatent, un compromis fut tout de même trouvé entre l'UNN et TriOptimum. Il fut rompu par William Bedford Diego, un capitaine UNN de la Navy, marié à l'une des dirigeantes de TriOptimum et fils de l'infâme Edward Diego.

Le Von Braun reçut l'autorisation d'effectuer un vol inaugural mais devait être accompagné d'une escorte de l'UNN. Le destroyer Rickenbacker et le Von Braun seraient reliés, grâce à un système très complexe, pendant toute la durée du voyage FTL. Le personnel de l'UNN était posté à bord du Rickenbacker, prêt à affronter d'éventuelles attaques d'aliens. Une vidéo délirante, simulant le cas où les deux vaisseaux se retrouveraient nez à nez avec une flotte d'appareils "aliens" belliqueux, fut diffusée. On y voyait le Rickenbacker se désolidariser, afin de mener le combat et protéger la fuite du Von Braun. La possibilité de découvrir de nouvelles formes de vie alimentait les conversations, d'autant plus que le sujet fut pendant longtemps abandonné, suite à des missions d'exploration du système solaire n'ayant mis à jour que des paysages désertiques et dépourvus de toute forme de vie.

Anatoly Korenchkin, cadre de TriOptimum, aux méthodes efficaces mais brutales, fut choisi pour commander le Von Braun et ce, malgré les objections émises par le capitaine Diego. De fortes présomptions pèsent sur Korenchkin qui serait à l'origine de l'assassinat du représentant de l'UNN quelques mois plus tôt. Marie Delacroix fut nommée ingénieur en chef à bord du Von Braun, et avait pour mission d'assurer le fonctionnement du dispositif FTL. Le Dr. Delacroix suggéra avec véhémence que la période de tests soit allongée et fournit des rapports indiquant que le vaisseau n'était pas encore prêt pour une mission sur le terrain. Cependant, les pressions augmentent de jour en jour, la mission fut lancée au début de l'année 2114.

La situation commença à se dégrader quelques mois seulement après le départ du convoi historique. La tension montait entre l'équipage civil du Von Braun et les militaires basés à bord du Rickenbacker. De plus, les prévisions du Dr. Delacroix s'avérèrent exactes. En effet, les dysfonctionnements se multiplièrent très vite à bord du Von Braun. Le système de refroidissement de la passerelle technique présentait des fuites, les filtres du système de recyclage de l'air de la passerelle de culture hydroponique tendaient à rejeter du dioxyde de carbone pur et l'intégrateur du système informatique central, XERXES, qui présentait nombre de défauts, s'avéra rapidement inefficace.

Ces éléments ne firent qu'à exacerber les tensions existantes entre le personnel civil et les militaires de l'expédition (bien que certains liens soient apparus entre l'équipage du Von Braun et celui du Rickenbacker) alors qu'un réseau complexe de relations prenait forme. Quoiqu'il en soit, après quatre mois passés dans l'espace, il devenait évident que les évènements allaient se précipiter. Restait seulement à déterminer le moment précis où le conflit allait éclater et l'importance qu'il allait revêtir.

C'est alors que l'incroyable survint. Le 10 juin 2114, le Von Braun reçut des signaux de détresse en provenance du système Tau Ceti situé à des années-lumière du monde colonisé.


Personnages principaux


Anatoly Korenchkin : reponsable du vaisseau Von Braun, prototype FTL, financé par TriOptimum. Reconnu pour ses capacités dans les affaires politiques et les relations publiques, le capitaine Korenchkin ne possédait aucune expérience du commandement ou de l'entraînement aux missions spatiales.


William Bedford Diego : capitaine de l'UNN Rickenbacker, destroyer solidarisé au Von Braun. Devenu un héros national pour ses faits d'arme lors de la bataille de Boston Harbour, le capitaine Diego fit clairement entendre à TriOptimum qu'il n'adhérait pas le moins du monde aux manœuvres politiques de la compagnie. Le capitaine Diego est le fils d'Edward Diego, cadre de TriOptimum, en partie responsable de l'épisode SHODAN.


Dr. Marie Delacroix : conceptrice du dispositif FTL et enquêteur principal à bord du Von Braun, le Dr. Delacroix ne mâche pas ses mots et est souvent en désaccord avec le capitaine Korenchkin quant aux mesures de sécurité à adopter.


Melanie Bronson : responsable de la sécurité à bord du Von Braun. Bronson prend son travail très au sérieux et est considérée par certains membres de TriOptimum comme une extrémiste. D'un autre côté, le personnel militaire du Rickenbacker ne semble pas la prendre très au sérieux.


Dr. Janice Polito : analyste fonctionnelle en chef à bord du Von Braun. Son livre, "Emergence de l'intelligence artificielle et contraintes éthiques", est le premier ouvrage philosophique traitant de l'intelligence artificielle. Il a été écrit dans l'ère post-SHODAN. Son rôle à bord du vaisseau consiste à surveiller le système XERXES et à s'assurer qu'il respecte les protocoles et paramètres établis pour son fonctionnement.


XERXES 8933A/A : système d'exploitation responsable des données primaires bouclées, à bord du Von Braun. XERXES alloue les milliards de sous-tâches nécessaires au fonctionnement du système de bord à des centaines de milliers de systèmes indépendants. Ainsi, la puissance informatique à bord du Von Braun est entièrement sous le contrôle de XERXES. Cependant, des pirates informatiques intelligents seraient capables de contourner le système XERXES afin de s'approprier le contrôle temporaire de certains sous-systèmes cruciaux. Ceci a été conçu comme une mesure de sécurité (sur recommandation du Dr. Polito) afin d'éviter une nouvelle catastrophe du type SHODAN, survenue en 2072.


Vous : vous incarnez un soldat affecté à cette mission historique. Vous vous réveillez et découvrez que des implants cybernétiques vous ont été greffés. Vous êtes incapable de vous souvenir des évènements survenus au cours des sept derniers jours. Votre rôle ? Retrouver le Dr. Polito et rétablir l'ordre...

System Shock 2 > Commentaires :

System Shock 2

8.5
9.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
2 commentaires
Morm

le 06/09/2016
8_5
System Shock 2, c'est avant tout un mélange des genres parfaitement réussi, les différents systèmes s'imbriquent parfaitement entre eux afin de former un ensemble cohérent à tous les niveaux.

Le jeu est un bijou d'immersion, la vue FPS et le gameplay entièrement "systémique" y sont pour beaucoup. J'ai rarement eu autant la sensation d'explorer un lieu crédible, et j'ai l’impression de connaitre le Von Braun comme ma poche maintenant. Le coté RPG du titre est très prenant et renforce encore l'immersion. Le gameplay est plutôt efficace dans son ensemble, mais c'est surtout la partie exploration qui m'a accroché grâce à un level design excellent (sauf peut-être dans la dernière partie du jeu, beaucoup plus linéaire). Ensuite, le jeu a un coté survival très prononcé : tout d'abord du point de vue du gameplay (ressources limitées, ...) mais surtout grâce à une ambiance horrifique exceptionnelle (surtout au niveau sonore).

J'ai également bien accroché à tout l'aspect narratif. La narration à base de témoignages audios (plutôt convaincants d'ailleurs) que l'on découvre au fur et à mesure colle parfaitement au jeu et renforce encore son ambiance. J'ai également adoré l'histoire qui part finalement beaucoup plus loin que ce que je pensais au début, et j'en retiendrais surtout son antagoniste que je classe parmi les meilleurs que j'ai pu voir dans un JV.

Au final, c'est un jeu particulier auquel je n'étais vraiment pas sûr d'accrocher au début (les FPS et moi...) et qui ne conviendra clairement pas à tout le monde, mais je n'ai finalement pas vu le temps passer !
mancubus
le 05/08/2009
10
la série system shock est le précurseur en matière de FPS/RPG et encore aujourd'hui, il reste inégalé (sauf peut être par deus ex).

Son ambiance époustouflante, son scénario captivant et son gameplay aux petits oignons l'on élevé au rang de jeu culte parmi les gamers.

Ce jeu est encore trop peu connu et c'est bien dommage quand ont vois comment il transcende le concept du mélange entre FPS et RPG.