bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
Commentaires de Gwimdor avatar
fiche
Trier par : Date | Support | Nom | Note
168 commentaires
Darksiders pc
Gwimdor

le 29/04/2012
8
Je m'attendais à un jeu sympathique mais j'ai eu droit à une très agréable surprise finalement, ça a beau être un énorme melting pot s'inspirant des plus grands comme Zelda, God of War ou Portal, prenant donc le risque de ne pas avoir de réelle identité,force est de reconnaitre que j'ai grandement apprécié cette petite aventure courte certes mais très bien rythmée tout le long.
Guerre bien que peu loquace possède un charisme certain, et un gameplay assez dynamique qui sied à son statut de cavalier, les phases d'énigmes/combats/plate formes sont biens maitrisées, et les différentes compétences et pouvoirs permettent de varier un peu les affrontements, bien qu'au final on finisse pas se régler sur des combos identiques revenants régulièrement comme c'est souvent le cas dans le genre.
Graphiquement c'est pas très folichon en revanche, pixelisé et un peu en retard, j'ai néanmoins apprécié le character design qui offre à tous ces puissants personnages l'ampleur dont ils ont besoin.
L'histoire quant à elle si au départ semble être d'un classicisme sans nom possède des petits rebondissements appréciables, et se montre de plus en plus passionnante au fur et à mesure qu'on avance dans le jeu, d'autant plus si on est sensible à toutes ces histoires centrées sur la mythologie ou ces différentes légendes, je me suis aisément laisser prendre au jeu, enfin l'Ost viendra se fondre naturellement durant notre périple pour offrir quelques très jolis thèmes.

Au final un jeu qui n'invente rien et qui ne prend pas beaucoup de risque en puisant son inspiration un peu partout, mais qui a le mérite se d'avoir ce qu'il fait de l'assumer et de très bien le faire, techniquement un peu à la rue, court et peut être un peu trop facile. Il n'en reste pas moins un très bon jeu ADV-RPG qui devrait vous offrir une quinzaine d'heures plus qu'agréables. Et à quelques mois de la sortie de sa suite qui au vu du cliff final devrait offrir de grands moments, je ne peux que vous conseiller d'y jeter un oeil si ce n'est pas encore fait.
The Legend of Zelda: Skyward Sword wii
Gwimdor

le 09/03/2012
Edité le 09/03/2012
5
Commentaire à venir quand j'aurais la motivation ou l'envie !
Final Fantasy XIII play3
Gwimdor

le 11/01/2012
Edité le 11/01/2012
5
Bon, enfin terminé FFXIII, abandonné il y a quelques mois pour me consacrer à autre chose, je l'ai enfin terminé, il y aurait beaucoup de choses à dire mais le jeu a tellement fait débat depuis sa sortie, que je vais tacher d'être concis.

Très beau, c'est un fait, des plans magnifiques, des décors somptueux, des cinématiques superbes, une mise en scène efficace, des animations très réussies, le gros point fort du jeu explose les rétines. Qui plus est contrairement à ce que je pouvais croire, le casting est loin d'être catastrophique malgré les présence d'Hope tout le long du jeu et Vanille au début.
Le système de combat lui m'a bien emballé au départ, je le pensais dynamique et varié avant de me rendre compte qu'il allait rapidement me lasser, sans compter l'aberration du Leader mort = fin de combat, une déception de ce côté
L'ost quant à elle est pas si mal in game mais, je dois l'avouer, je ne retiendrais pas un seul thème à siffloter en dehors, contrairement à ses prédécesseurs.
Enfin le scénario s'il est loin d'être mauvais et paraissait même être très travaillé dans les premiers chapitres, ne m'a pas vraiment transporté et sera rapidement lui aussi rapidement oublié.

Au final, toutes ces petites imperfections mises bout à bout finissent par former un tout assez désagréable, ce qui donne à FFXIII, un goût plutôt amer..
Baten Kaitos: Les Ailes éternelles et l'Océan perdu gc
Gwimdor

le 24/11/2011
9
Si j'ai été un poil déçu par Xenobalde, excellente surprise en revanche avec le grand Baten Kaitos, j'étais un peu passé à côté lors de sa sortie, acheté il y a quelques années mais repoussé sans cesse pour diverses raisons. J'ai eu raison de me décider finalement, un RPG atypique, touchant et intelligent qui possède un système de combat addictif qui m'a énormément plu tout le long. Je me suis vraiment attaché aux différents protagonistes, grâce notamment à cette forme de narration et de mise en scène. L'ost bluffante qui nous accompagne tout le long ne m'a d'ailleurs pas laissé indifférent loin de là. C'est toujours un plaisir de découvrir des petites perles de ce niveau des années après leur sortie, je n'attends qu'une chose à présent, c'est de me plonger à nouveau dans une aventure de ce calibre avec Baten kaitos Origins, ce sera pour 2012.
Castlevania: Portrait of Ruin nds
Gwimdor

le 07/11/2011
Edité le 07/11/2011
8
Alors là, petite claque pour ce Castlevania, après un Dawn of Sorrow très décevant, j'ai été très surpris de prendre autant de plaisir sur cet épisode. Certes on conserve des dialogues un peu légers et un chara design qui ne me plait pas, moins violent à encaisser cette fois sachant que je ne connaissais pas les protagonistes. Mais le reste m'a totalement convaincu, gameplay toujours jouissif avec quelques innovations agréable de nous faire contrôler deux personnages bien distincts aux pouvoirs très différents de quoi varier les affrontements. La présence de tableaux qui renouvelle constamment les différents décors du jeu et dans lequel on prend toujours un immense plaisir à visiter les salles les plus exiguës. Une OST bien meilleure que son prédécesseur, enfin de bon thèmes à retenir en adéquation avec les situations. Enfin j'ai également apprécié les petites missions d'Eric qui permettent d'allonger la durée de vie sans pour autant entacher le plaisir de jeu. Bref pas grand chose à ajouter, un épisode qui se hisse aisément dans mon top 3 de la série au côté de Symphony of the Night et Aria of Sorrow.
Castlevania: Dawn of Sorrow nds
Gwimdor

le 02/11/2011
5
J'ai fait une grosse erreur avec cet épisode, celle de l'avoir enchaînée juste après son ainé excellent sur tous les points et probablement le meilleur Castlevania pour moi juste après Symphony of the Night. Résultat, dès le départ, j'ai été bousculé par par ce chara design hideux de quoi flinguer ma partie, bien sûr les ingrédients que j'apprécie dans la série sont toujours là. Un gameplay dynamique et jouissif avec l'accumulation de pouvoirs et varié et c sentiment de puissance de notre personnage vers la fin du jeu, l'envie toujours présente de découvrir le chateau dans son intégralité jusqu'à la moindre salle cachée. Néanmoins, ça s'arrête là, le scénario est bien maigrichon, de plus, le jeu n'a de plus pas été aidé par une traduction française incohérente et dénuée de sens par moment je ne retiens pas un seul thème musical marquant. Une très grosse déception qui souffre bien trop de la comparaison avec son grand frère.
Solatorobo: Red The Hunter nds
Gwimdor

le 29/10/2011
8
Terminé en une vingtaine d'heures, j'ai passé un excellent moment. N'ayant jamais touché à Tail Concerto, je n'ai pas pu profiter des différents clin d'œils ce qui est loin d'être gênant. Pour revenir à Solatorobo, nous avons entre les mains, un jeu frais, très joli à l'ambiance savoureuse qui vous entrainera dans une aventure très agréable. Sapristi, aidé par des personnages sympathiques et attachants, le scénario s'il reste très classique et propose un amas de clichés se laisse suivre avec intérêt pour en voir le dénouement final, les différents petits rebondissements sont qui plus est assez bien amenés et permettent de régulièrement relancer l'intrigue, la classe. L'OST est également un point positif, pas transcendante certes mais j'ai trouvé quelques thème réussis, le reste se fond avec harmonie avec les différentes phases de jeu. Mais nom d'un chien, ce qu'on peut reprocher au jeu, c'est surtout sa facilité abusive qui apporte un petit ennui au bout d'un certain temps surtout que le système de combat ne se renouvelle pas et à force, appuyer sur A toutes les 30 secondes agace légèrement. Et ne pensez pas que ça va monter crescendo car nous avons là le boss final le plus facile de l'histoire du jeux vidéo, d'ailleurs je me demande si on peut vraiment mourir dans ce jeu, Kanedo ?
Autre petit défaut la prise en main du joueur constante, même pas le temps de rentrer dans un pièce dans un donjon que de peur qu'on puisse se retrouver perdu, "Oh mais il y avait une caisse dans la salle précédente qui permet d'activer l'interrupteur, retournons y, ça devrait marcher"
Remarque ce système a fini par me rendre un peu idiot, quand dans un des derniers donjons, un personnage se retourne vers moi pour me dire "il va falloir utiliser ta tête" je me suis senti un peu perdu.
Mais honnêtement, je chipote sur des détails, avec sa bonne humeur, ses personnages qu'on aime suivre, ses villes animées et bien modélisées, ses petites quêtes annexes agréables et les différents bonus à récolter, je ne que vous conseiller de vous y intéresser si ce n'est pas déjà fait.
Kingdom Hearts: Chain of Memories gba
Gwimdor

le 22/10/2011
7
Je dois avouer que je n'attendais pas grand chose de cet épisode sur GBA, et pourtant, j'ai été très agréablement surpris par ses nombreuses qualités. Ce qui frappe dès le début, c'est la qualité visuelle, tout bonnement magnifique, probablement le plus beau jeu de la console, rien que pour cela, ça donne rapidement envie de continuer. Après une rapide introduction et un petit tutorial qui permettra d'introduire le système de combat assez différent de son prédécesseur. S'il peut sembler confus de prime abord, une fois maitrisé je l'ai trouvé plutôt intéressant voir addictif, malheureusement assez lassant au bout d'un moment la faute à un nombre de combats bien trop importants d'une facilité déconcertante. Niveau bande son on retrouve la grande majorité des thèmes de KH premier du nom, ce qui n'est pas pour me déplaire bien au contraire, enfin niveau scénario, bien moins étoffé que son ainé, il est néanmoins nécessaire pour commencer le second épisode dans les meilleures conditions. Au final un épisode réussi et assez plaisant qui devraient permettre aux adeptes de la saga de passer un bon moment.
Xenoblade Chronicles wii
Gwimdor

le 05/10/2011
7
J'étais très heureux d'acquérir Xenoblade, non pas pour une quelconque référence à du Xeno que j'ai jamais touché, mais parce que j'allais enfin rentabiliser ma Wii que je n'avais pas touché depuis Fire Emblem Radiant Dawn. Et lorsque j'ai allumé le jeu, j'ai très vite été séduit, musique à l'écran titre envoutante et début très réussi, durant les premières heures, j'étais très emballé de découvrir ces premières villes, valider une tonne de quête, découvrir que tout avait été arrangé pour rendre le moins rébarbatif possible les déplacements, ou les heures durant lesquelles les recherches étaient possibles.
Le système de combat m'a également de prime abord semblait très agréable et je pensais vraiment que j'allais vivre une aventure épique, pourquoi pas grandiose, malheureusement au bout d'un certain temps, tout est rapidement retombé, je me suis ennuyé, j'ai fait une overdose de quêtes annexes, je trouvais les personnages risibles dans certaines scènes, quant aux combats, rien d'exaltant au final et une certain lassitude, j'en suis presque venu à espérer que le jeu se termine rapidement que je suis puisse jouer à Deus EX 3.
Puis les dernières heures sont arrivées offrant de grands moments qui m'ont bien réconciliés avec le titre pour offrir un final épique et très réussi.

Mais au final Xenoblade reste une petite déception pour moi, à vouloir peut être trop en faire, la baisse de rythme trop importante durant une quarantaines d'heures a eu raison de mon entrain.
Bastion pc
Gwimdor

le 20/08/2011
8
Terminé en 7 petites heures, ce fut court mais intense. Bastion c'est plein de choses à la fois, c'est beau, frais, innovant, émouvant, et en bonus on a droit à une OST superbe que je n'attendais pas à découvrir sur ce jeu.
Ajoutons à cela une narration audacieuse et atypique totalement dans le ton du jeu, et nous tenons un là encore une fois un grand jeu d'un petit studio indépendant qui gagne à être connaitre. Il est désormais certain que je vais suivre avec attention les prochains projets de SuperGiant Games qui prouve qu'avec beaucoup de talent et d'imagination, il n'est pas nécessaire de disposer d'un budget colossal pour proposer quelque chose d'excellent.

Je recommande bien évidemment !
Lost Odyssey xb360
Gwimdor

le 09/08/2011
9
Des RPG auxquels j'ai joué sur console Next Gen, jusqu'à présent je ne retenais que deux titres Tales of Vesperia et Nier, c'est peu, mais c'est avec joie que j’accueille le troisième et peut être même le meilleur des 3, j'ai nommé Lost Odyssey.

Durant une quarantaine d'heures, j'ai été transporté par cette histoire dès l'introduction accompagné d'une mise en scène diablement efficace jusqu'à la conclusion. Et au milieu de tout ça, et bien de l'excellence à l'état pur, une parfaite maitrise de l'émotion , distillée avec soin sans surenchère et magnifiquement accompagné par le très grand Uematsu qui signe ici sa plus grande OST juste derrière FFVI. Cette forme de narration m'a beaucoup touché grâce à ces fameux rêves d'une part qui dès le début nous plongent dans le passé de Kaim comme si on y était. Pas besoin de scène cinématiques pour voir ou imaginer ce qui se pouvait se passer, le pouvoir des mots comme le ferait un bon bouquin nous renvoie tout en pleine figure de quoi faire directement entrer le joueur dans l'aventure sans jamais le perdre. De ce fait on appréhende et on a hâte de constater les conséquences de cette immortalité et ce que cela implique, vraiment du grand art ces quelques rêves. Un vrai coup de maitre de Mistwalker qui prouve qu'avec de simples mots fichtrement bien écrits, pas besoin de mise en scène grandiloquente qui tourne à l'absurde pour faire passer un message. D'autre part le casting est excellent, Kaim dont j'ai déjà parlé assez longuement et Jansen en tête, eux aussi bien aidés par un doublage anglais d'une justesse rarement égalée.

Ajoutons à cela des annexes loin d'êtres obsolètes voir mêmes intéressantes à faire et voilà comment obtenir un grand jeu et plus rare ces dernières années un grand RPG. Pas grand chose à dire sur le gameplay et le système de combat très classique, la magie du jeu est ailleurs et pour les retardataires comme moi qui n'ont pas encore eu l'occasion d'essayer cette petite perle, n'hésitez pas et foncez !!!!!


The Witcher 2 ~Assassins of Kings~ pc
Gwimdor

le 22/05/2011
10
En 2007, CDProjekt alors totalement méconnu réalisera une vraie prouesse. En un petit épisode, ils parviendront à imposer une gueule, le grand Geralt de Riv et transformer un outsider en blockbuster quatre années plus tard. C'est donc avec une certaine impatience que de nombreux fans attendaient le retour du Loup Blanc en espérant revivre une aventure aussi puissante que la première.

Pas la peine d'épiloguer longuement, à mon sens, c'est un pari gagnant, s'il est plus court que son ainé, c'est pour proposer à côté une replay value d'exception qui vous donnera l'impression de revivre le jeu d'une manière totalement différente. Si le gameplay a été repensé c'est avant tout pour donner un côté plus dynamique et nerveux aux heurts , et en plus d'une difficulté accrue, ce système sied à merveille à la fougue d'un Sorceleur en pleine action.

Hormis, ces 2 points, le studio Polonais a su se servir de son expérience et a bien pris le temps pour proposer une suite du même calibre que son grand frère. Geralt version 2011 pète la classe et on retrouve avec plaisir ses répliques cinglantes et détachées. la duo attachant Jaskier/Zolan est bien présent et en grande forme, quant à Triss, elle est tout simplement superbe.

Le scénario est impeccable et apporte son lot de grand moments et décisions très douloureuses à prendre, tout sauf manichéen, il s'agira dans la plupart du temps de tenter le moins mauvais des choix et de sacrifier des choses auxquelles on tient., décisions qui auront des conséquences immédiates sur la suite de l'aventure. On appréciera de ce fait de conclure de manière totalement différentes certaines quêtes, des personnages que vous avez aidé vous rendront la pareille s'ils ont l'occasion, de même la vengeance sera de mise si vous vous êtes mis à dos les mauvaises personnes. Tout ceci ne fait que rajouter une pression au joueur et crédibilise cet univers, une vrai leçon signée CD Projekt qui maitrise à merveille son RPG.

Habitué de la sérié, vous retrouverez rapidement vos marques en vagabondant dans des forêts labyrinthiques inquiétantes ou en prêtant attention aux différentes élocutions des villageois, cru, drôles ou malsaines, on plonge à nouveau dans l'ambiance très Dark Fantasy qui faisait mouche. Le nombre de quêtes annexes a été revu à la baisse pour miser davantage sur la qualité, même la plus basique comme une tuerie de monstre trouve un intérêt, puisqu'il faudra mener une enquête pour découvrir le meilleur moyen d’annihiler totalement ces parasites. Côté mini jeux, en plus des traditionnels Poker et Combats de tavernes qui ont été totalement remaniés, le bras de fer fait son apparition. Toujours aussi sympathiques, voilà de quoi faire retomber la pression histoire d'infliger quelques raclées quelques humiliations aux téméraires qui pensent pouvoir rivaliser avec un Sorceleur. La nouvelle version du combats à mains nues mise cette fois ci sur le timing, chose que j'ai apprécié, en revanche petit bémol sur le Poker très brouillon, se voulant réaliste, demandant au joueur de simuler un jet de dé, plutôt insipide au final.

Enfin, que ce soit dans la mise en scène parsemé de flashback ou dans son développement, cet épisode s'inspire bien plus de l'univers de Sapkwoski quitte à mettre en avant des personnages importants jamais mentionnés dans le premier opus, un gros plus pour les lecteurs en tout cas.

Au final The Witcher 2 malgré quelques défauts dont une interface affreuse tient toutes ses promesses et même un peu plus, je n'ai pas mentionné la qualité visuelle bluffante du titre au préalable. Quoiqu'il en soit, bien écrit, mature, profond, addictif, mettant le joueur mal à l'aise au travers de dilemmes et de choix cornéliens, nous avons entre les mains un petit bijou, un RPG d'exception d'une qualité rare.

Merci CDProjekt !
NieR play3
Gwimdor

le 21/05/2011
9
J'ai complètement manqué Nier lors de son arrivée en 2010 dans notre belle contrée. Au vu des quelques informations que j'avais lu et du peu d'images que j'avais vu, le jeu ne m'attirait pas du tout. Comme quoi seuls les imbéciles ne changent pas d'avis, car j'ai failli raté là un des meilleurs RPG de cette génération. Si le début est assez flou et peu engageant dû à des graphismes il faut bien l'avouer dépassés, au point de se demander si la PS2 n'a pas été allumée par erreur.

La suite réserve en revanche moult surprises agréables, si nos yeux ne seront pas gâtés, ce ne sera en revanche pas le cas de nos oreilles. Nous avons droit à une Ost monumentale,(choeurs, violon, piano) qui viendra agrémenter aussi bien les scènes les plus émouvantes que les traversées dans des donjons pas vraiment passionnants. Quant à la bande son, elle ne s'arrête pas là et propose un des meilleurs doublages us que j'ai pu entendre dans dans un J-RPG de quoi donner de la profondeur à nos protagonistes qui n'en avaient même pas besoin.

En effet, la galerie des personnages de Nier est la seconde raison pour laquelle je ne regrette pas de m'être essayé au jeu. Tous travaillés avec soin, imparfaits et loin du stéréotype des jeunes filles au cœur pur ou grands guerriers avec pour seule préoccupation l'envie de vivre une jolie aventure loin de son village natal. Nier impose des profils atypiques, des personnages diablement attachants qui développeront des liens solides et tenteront au fil de ce périple de s'accepter et de tirer profit de leurs faiblesses.

Enfin l'ambiance qui s'en dégage et le scénario qui se laisse savourer petit à petit au travers de ses 4 fins viennent conclure avec brio une alchimie gagnante qui finit par dissoudre petit à petit les points négatifs pour ne retenir qu'une chose. Nier est un grand jeu tout simplement.
Gothic III pc
Gwimdor

le 16/05/2011
Edité le 21/05/2011
8
Après un premier épisode qui malgré de nombreux défauts ne laissait présager que du bon pour la suite grâce à une trame scénaristique efficace et une liberté d'action appréciable. Essai gagnant pour le second épisode qui a su éviter les erreurs de son ainé pour offrir une aventure encore plus épique et profonde. Ce troisième épisode reprend là ou nous avons laissé notre héros sans nom, et le contraste saisissant que va rapidement ressentir l'habitué de la saga, c'est que pour la première fois, c'est beau. Pénétrer dans les contrées de Myrtanna est un délice pour les yeux mais aussi pour les oreilles grâce à de nombreux thèmes magnifiques qui viendront égayer notre périple. Ce troisième volet placé sous le signe d'une guerre opposant les orcs qui pètent la classe aux rebelles qui ne ne ressemblent à rien demandera au joueur d'effectuer de nombreux choix qui feront pencher la balance d'un côté ou de l'autre. Marque de fabrique de la saga, les prises de décision, les différentes possibilités à envisager pour valider une quête seront assez conséquentes et les trahisons en tout genre seront légions. Côté gameplay, rien de révolutionnaire, mais un confort bien plus agréable que ce qu'on a connu précédemment, enfin la durée de vie est impressionnante grâce à une pléiade de quêtes annexes. Au final une très belle aventure qui offre à la série son meilleur épisode, tout simplement.

Ōkami play2
Gwimdor

le 24/04/2011
7
Contrairement aux nombreux membres qui vouent un culte à ce jeu, je n'ai pas vraiment été transcendé . Le jeu a pourtant de nombreuses qualités, une très jolie histoire, des décors sublimes, un gameplay addictif, des quêtes annexes intéressantes et nombreuses et une durée de vie plus qu'honorable au final. En revanche j'ai été un peu déçu par la mollesse des affrontements probablement dû à une facilité présente tout le long, je suis resté hermétique à l'humour et aux nombreux dialogues pas toujours intéressants surtout avec ce ton très "yaourt" et je n'ai pas été plus touché que ça par les différents protagonistes.

Reste un bon jeu sur lequel j'ai pris du plaisir mais loin d'être à mon sens un petit bijoux d'onirisme et de poésie.
Pokémon: Version Blanche nds
Gwimdor

le 24/04/2011
7
Un épisode réussi grâce à ces nombreuses innovations plaisantes et ces créatures inédites, on prend toujours du plaisir à entrainer ces petites bêtes, à récolter les nombreux badges et à vaincre un conseil final le tout avec une pointe de scénario cette fois ci même si le shéma global de l'aventure reste très similaire. La durée de vie est toujours aussi démesurée et peut vous maintenir devant votre DS de nombreux mois. Ce ne sera en revanche pas mon cas, la lassitude et l'ennui ont rapidement pris le pas et je pense que cette fois ci, ce sera bien ma dernière génération Pokemon.
Tales of Eternia psp
Gwimdor

le 24/04/2011
Edité le 24/04/2011
5
Tout simplement le plus mauvais Tales of pour moi, j'ai eu l'impression de retrouver tous les éléments agaçants que l'on reproche à la saga réunis dans cet épisode. Des personnages creux et sans intérêt pas vraiment aidé par un doublage inaudible. Le scénario ne m'a jamais emballé et à mon sens accumule les clichés, quant à la bande son, je ne me souviens déjà plus des différents thèmes de quoi rajouter une couche à ma déception. Reste ce gameplay toujours efficace et entrainant ainsi que des graphismes réussis qui permettent de venir à bout de l'aventure sans forcer.

Première réelle déception pour moi sur cette série que j'affectionne.
Mana Khemia ~Alchemists of Al-Revis~ play2
Gwimdor

le 21/03/2011
Edité le 22/05/2011
9
Novice des jeux Gust, je découvre le développeur avec ce Mana Khemia, drôle, mignon, frais et rafraichissant.
L'idée de suivre de jeunes étudiants en alchimie durant 3 années aurait pu s'avérer redondant, mais c'est loin d'être le cas. D'une part grâce à ces protagonistes loufoques ou attachants, on prend plaisir lors de toutes ces années à les accompagner et en apprendre davantage sur eux à travers différentes quêtes toujours plus fun les unes que les autres. Une mention spéciale au personnage de Flay qui est juste exceptionnel dans chacune de ces apparitions, et qui est à l'origine de mes plus grands moments de rigolade dans le jeu. Côté gameplay, on peut dire que le jeu porte bien son nom, les combats ne rapportant pas le moindre point pas d'expérience mais des points qu'il faudra convertir une fois qu'on aura développer de nouvelles recettes en Alchimie. J'ai tout simplement adoré et j'ai passé des dizaines d'heures à chercher des ingrédients, tenter de nouvelles formules, explorer les nombreux donjons jusqu'au bout histoire d'être sûr de n'avoir rien raté. Au niveau du système de combats, rien de très révolutionnaire, mais en revanche très agréable, le jeu est globalement facile mais demande quand même une petite réflexion lors des affrontements contre de puissants boss. Pour donner vie à nos personnages, nous avons la chance de pouvoir profiter des doublages originaux japonais qui collent à merveille avec les délires de notre petite bande, l'ost est par ailleurs excellente, les nombreux thèmes légers se sifflotent très aisément et les thèmes de combats m'ont beaucoup plu. Enfin, en plus des cours, nous avons le droit à de nombreux événements bien mis en scène et toujours dans le ton du jeu.

Au final, j'ai totalement adhéré à l'ambiance de ce Mana Khemia, profitant d'un humour savoureux et d'une ambiance très agréable, j'ai dû mal à trouver de vrai défauts à ce jeu, pour chipoter, peut être des donjons un peu répétitifs et un scénario qui met beaucoup de temps à décoller ce qui n'a pas vraiment été une gêne dans ma progression.
Dragon Age II: Rise to Power pc
Gwimdor

le 15/03/2011
Edité le 25/07/2011
5
Avec du recul et après m'être replongé dedans à froid, je ne peux malheureusement que constater avec regret à quel point le jeu est bâclé et prend le dessus sur les idées audacieuses qui auraient pu être mieux intégrées avec plus de temps, pas envie d'épiloguer plus longuement.

Radiant Historia nds
Gwimdor

le 09/03/2011
Edité le 22/03/2011
8
Une très agréable ce surprise pour ce Radiant Historia, intrigué dès le départ par son concept de voyage dans le temps qui me donnait envie d'en savoir plus, j'ai rapidement été rassuré en commençant ma partie.
Parfaitement maitrisé, ces bonds dans le temps permettront de modifier directement les événements qui ont totalement dérapé et engendré des moments tragiques pour Stocke, le personnage principal. Porté justement par un héros qui peut sembler solitaire et froid de prime abord, fait en tout cas toujours preuve de calme, d'intelligence et de bon sens dans ses prise de décision. Profitant du chara-design magnifique d'Hiroshi Konishi, il est de surcroît plutôt classe et il faut reconnaitre que ça fait vraiment plaisir de contrôler d'un personnage réfléchi durant une trentaine d'heures. Le scénario plutôt bien construit se laisse suivre peut faire mal à la tête si on y joue fatigué, la faute à une profusion de dialogues et une réflexion qui s'impose lorsqu'il faut choisir dans quel labs de temps revenir pour éviter la catastrophe. Coté gameplay, bien que soit très classique, les petites subtilités évitent la lassitude dans les combats. Et le fait de distinguer les monstres et de pouvoir les attaquer nous même pour prendre l'avantage rend la progression dans les donjons moins frustrante. Car oui le fait de revenir dans le temps oblige forcément à retrouver régulièrement les même lieux et ils sont loin d'être passionnants. Enfin, l'ost est de très bonne facture et propose plusieurs thèmes marquants et les quêtes annexes ne manquent pas à condition de parler régulièrement à tous les PNJs.
En résumé, malgré un côté rébarbatif dans les donjons, Radiant Historia est tout simplement ma plus belle expérience sur DS que je ne que conseiller.
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
71 active users (1 member, 70 guests, 0 anonymous member)
Online members: mimylovesjapan
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion