bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
Commentaires de Zanxthiloïde avatar
fiche
Trier par : Date | Support | Nom | Note
54 commentaires
Bloodstained: Ritual of the Night pc
Zanxthiloïde

le 26/06/2019
8
Le retour des Castlevania style SoTN et opus DS.
Excellent pour les amateurs du genre, le jeu respire l'amour du travail bien fait.
Blue Reflection play4
Zanxthiloïde

le 29/04/2019
5
Blue Reflection est un jeu à très petit budget et ça se voit.
L'idée de base est originale pour un RPG : on incarne un trio de Magical Girl résolvant les problèmes émotionnels de leurs camarades et combattant de gigantesques abominations au design très réussit.

Le gameplay hors combat est un sous-sous-persona, c'est à dire un système de progression sociale sans gestion du temps et aux histoires creuses. Cette étape est obligatoire pour gagner en puissance.
Le système de combat est bien trop simple et répétitif.

Le jeu est très pauvre en décors qualitativement et quantitativement malgré quelques idées très réussit (on voit le manque de budget lorsqu'on compare les artworks du monde de la joie avec ce que le jeu nous présente). On tourne pendant 20h dans 5 environnements différents avec les même 3-4 types d'ennemis.

Artistiquement, le jeu vaut le détour : les designs des personnages et des boss sont magnifiques, les musiques de combat sont très réussies.

Reste un fan service très prononcé qui peut avoir du mal à passer.

Un titre exotique qui mérite de s'y intéresser.
Kingdom Hearts III play4
Zanxthiloïde

le 16/02/2019
6
Une longue attente pour un épisode décevant.

L'histoire est parasitée par les 9 (?) épisodes précédents dont les fils laissés en suspens essaient de tous se résoudre dans un joyeux bordel aux règles ésotériques.

Le gameplay reste plaisant mais trop répétitif et facile.

Les graphismes et l'ambiance de chacun des univers disney sont parfaitement retranscrits en jeu.

Les nouvelles pistes musicales originales sont anecdotiques.
CrossCode pc
Zanxthiloïde

le 05/11/2018
9
CrossCode est une pépite.

Gameplay, graphisme, musique et histoire sont très bons. Et enfin un jeu vidéo sur le thème des MMORPG par quelqu'un qui comprend les MMORPG (au moins moderne).

CrossCode montre qu'avec de l'amour et de l'ambition, un jeu à petit budget peut côtoyer ceux des grands studios pas toujours inspirés.
Xenoblade Chronicles 2 - Torna: The Golden Country escsw
Zanxthiloïde

le 13/10/2018
7
Torna : The golden country bénéficie du retour d'expérience du jeu de base : les défauts d'ergonomie sont partiellement gommés par les patchs qui ont suivi la sortie du jeu et le character design est beaucoup plus homogène.

La plus grande amélioration réside dans la suppression des gachas. L'effet est double : la progression des lames devient agréable et la frustration de n'effleurer qu'une partie du roster pendant les 90% du jeu n'est plus présent.

Autre nouveauté jouissive (et incompréhensiblement absente du jeu de base) : le joueur peut contrôler les lames et elles ne font plus office de spectateur. Adieu les lames qui occupent juste de l'espace sur l'écran pendant que le pilote se bat : le personnage non contrôlé de chaque duo agit en réel soutient avec tout autant de compétences que lorsqu'on le contrôle.

Le scénario est plombé par une absence d'histoire à raconter au delà des bribes déjà révélées dans le jeu de base.

Plus condensé, mieux construit que le jeu de base, Torna : The golden country est une bonne surprise.
The Legend of Heroes: Ao no Kiseki psp
Zanxthiloïde

le 28/07/2018
7
Deuxième et dernier épisode du cycle Crossbell de The Legend of Heroes.

Cet épisode voit l'introduction des master quartz, une addition qui vient multiplier les choix stratégiques.
A part cela, pas d'évolution notable du gameplay.

L'histoire de fond est toujours aussi passionnante, mais cet épisode marque le début des lourdeurs scénaristiques qu'on trouve dans les épisodes Cold Steel.


The Legend of Heroes: Zero no Kiseki pc
Zanxthiloïde

le 13/05/2018
7
Difficile de juger Zero No Kiseki indépendemment de ses ainés : pas d'évolution de gameplay majeur depuis Trails in the Sky FC, scénario dans la continuité de la saga (je conseille fortement de jouer d'abord au moins à TitS SC pour donner un vrai souffle à l'histoire).

Tout comme TitS FC, cet épisode fait plus office d'introduction à un pan d'histoire.
Xenoblade Chronicles 2 nxn
Zanxthiloïde

le 22/12/2017
5_5
Xenoblade Chronicles 2 ou la rencontre de Xenoblade et des mauvais idées...

Le jeu est clairement une redite du premier Xenoblade Chronicles mais réalisé de manière extrêmement maladroite à absolument tous les niveaux. Monolith réussit à s'empêtrer dans tous les domaines avec cet opus.

Côté gameplay, les combats reprennent une version modifiée des ainés, ce qui n'est pas plus mal mais les combats sont trop répétitifs, longs et peu gratifiants faute à un système de progression trop peu permissif et personnalisable.
Hors combat, le système de progression -aussi bien équipement que "skills"- est extrêmement lourd. Une lourdeur qui demande au joueur de repasser souvent par les menus dont l'ergonomie est absolument calamiteuse. Monolith a par ailleurs eu la très mauvaise idée de cacher une grande partie de la customisation des personnages derrière un système doublement hasardeux : les lames (comprendre par la les "skills de combat") sont obtenus via un système de gacha (oui comme sur les jeux téléphones japonais...) pour un seul personnage. Si on a le malheur d'obtenir une lame sur un personnage alors qu'on le voulait sur un autre, il faut dépenser des objets extrêmement rares (d'ailleurs le jeu n'indique même pas qu'ils sont rares...).
L'exploration -l'autre grand point fort de la série- est miné par un système de skills hors combats lié aux lames que vous obtenez de manière aléatoire.
Les extras (mini jeu, développement des cités) s'imbriquent de manière très maladroite dans le gameplay global.
Je pourrais encore disserter sur des dizaines de lignes sur le gampelay donc je concluerais en disant simplement que Monolith a très très mal implémentés toutes ses idées.

Côté bande son, et c'est là un point très subjectif, je l'ai personnellement trouvé très décevante. A cela s'ajoute un casting de voix autant VO que VA très hétéroclite et des personnages qui braillent sans jamais s'arrêter pendant les combats, couvrant par la même occasion les dites musiques.

Hélas, la patte graphique laisse aussi un mauvais goût : les décors sont loin d'êtres aussi majestueux que dans les deux précédents opus, le changement de character designer en fonction des personnages perturbe.

Que dire du scénario ? Décevant aussi, la trame pouvant se résumer au premier chapitre et aux 3 derniers (soit 4 chapitres - et pas les plus longs- sur 10); l'ensemble des personnages à l'exception du héros et de ses lames font office de figurant ou de faire valoir.

Que reste-t-il de Xenoblade Chronicles 2 ? Un RPG moyen. Là ou ses ainés excellaient dans un ou plusieurs domaines, XC2 s'en tire de justesse sur tous.
The Legend of Heroes: Trails in the Sky the 3rd psp
Zanxthiloïde

le 25/08/2017
7_5
3ème et dernier épisode la trilogie Trails in the sky.

Pas de révolution majeure, la formule des épisodes précédents est reprise avec une progression axée dungeon-rpg mais toujours très verbeux.

Il s'agit en fait d'un très long épilogue contenant une quantité non négligeable de background très intéressant (même en ayant joué aux épisodes suivants à priori).

Le jeu a tout de même pour particularité d'être très inscrit dans la continuité dans la trilogie, de sorte qu'un joueur n'ayant pas fait au moins l'épisode précédent n'y trouvera probablement pas son compte.
Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia 3ds
Zanxthiloïde

le 30/05/2017
6_5
Fire Emblem : Shadows of Valentia est un jeu agréable.
Cependant, son gameplay est empoisonné par son statut de remake avec un système de classe réduit, l'abandon des subtilités du gameplay introduit par les épisodes suivants, et surtout 100% des cartes au level design hideux et se permettant de réapparaitre plusieurs fois au cours de l'aventure.
Du côté du gameplay, il s'agit donc clairement d'une régression complète par rapport à Conquête.

Finalement, ce Fire Emblem ressemble plus à un sous Shining Force qu'à un véritable Fire Emblem.
NieR Automata pc
Zanxthiloïde

le 08/05/2017
8
Nier : Automata est un jeu étrange.

Il a pour particularité, tout comme le premier Nier de se baser principalement sur sa bande son (géniale) et son scénario (qui à titre personnel m'a quand même déçu).

Le gameplay est malheureusement extrêmement creux et n'évolue presque pas d'un iota du début jusqu'à l'ultime fin du jeu. A l'instar du gameplay, les environnement et le bestiaire ne se renouvellent que très peu.

Nier : Automata est un jeu vidéo moyen mais se révèle être un joli VN .
Persona 5 play4
Zanxthiloïde

le 22/04/2017
8_5
Persona 5 continue le chemin tout tracé par ses deux grands frères Persona 3 et 4 : gameplay encore raffiné depuis P4:Golden, système de social link encore plus intégré dans le gameplay et scénario à base de pseudo-spiritualité/psychologie Jungienne.

Cependant, en tant que grand fan de P3 et P4, P5 m'a quand même déçu sur 2 points majeurs qui me paraissaient pourtant gagnés d'avance au vu de l'historique de la série : la bande son et tout l'aspect histoire.

La bande-son a deux défauts majeurs : il n'y a pas assez de piste par rapport à la durée du jeu et elle est "seulement" bonne.

Le scénario commence extrêmement bien. Le jeu pose parfaitement l'ambiance en nous faisant découvrir le nouvel espace de vie du protagoniste qui devra se battre pour réussir sa rédemption aux yeux de la justice. Malheureusement, le postulat génial disparaît dès la fin du premier donjon suite à quoi l'histoire tente de se batardiser avec celui de Persona 4. On enchaine alors les donjons en espérant que ça remonte mais malheureusement aucune surprise ne vient relancer l'intérêt envers ce beau gâchis.

Un très bon jeu que je ne peux pas déconseillé, mais décevant par rapport aux opus précédents.
The Legend of Zelda: Breath of the Wild nxn
Zanxthiloïde

le 12/03/2017
7_5
Un Zelda open world ça donne quoi ?

Zelda : Breath of the Wild se démarque de ses ainés en 2 points majeur :
- un open world qui n'a rien à envié à ses concurrents occidentaux
- une orientation RPG bien plus poussée (certains diront que c'est le premier Zelda qui peut être considéré comme un RPG).

Commençons par parler de l'open world. Le monde est gigantesque, les décors très variés et les sanctuaires à énigme très nombreux (certains joueurs en ont recensé plus d'une centaine). Néanmoins, il souffre des défauts inhérents aux monde ouverts : les 3/4 des NPCs font du remplissage, les quêtes sont peu intéressantes et le monde paraît creux une fois que le schéma répétitif est discerné. Le monde souffre par ailleurs d'un bestiaire très limité : on rencontrera en majorité 5 types d'ennemis avec des couleurs différentes en fonction de leur difficulté ou de leur caractéristique. C'est bien peu pour l'envergure du monde qu'il nous est proposé de visiter. Quelques trop rares et trop peu diversifiés mini boss viennent se greffer à la mappemonde.

Côté gameplay, ce Zelda reprend les principes d'A Link Between Worlds (3DS) : passé la zone tutoriel, on dispose de l'ensemble des pouvoirs nécessaires pour se frotter à l'ensemble du contenu du jeu. Il me semble même qu'il est possible d'aller combattre le dernier boss dès la zone de départ fini. Tout comme A Link Between Worlds, le jeu s'annonce donc être un paradis pour speed runner.
Comme dit plus haut, ce Zelda est un véritable RPG :
- la progression du personnage (comprendre vie et endurance) se fait en acquérant des points d'expérience en résolvant des énigmes
- il existe un panel d'arme assez important (mais qui ne s'ouvre malheureusement que vers la fin du jeu)
- de nombreuses armures qui ont toute leur utilité (!)

Mais Zelda : Breath of the Wild c'est aussi des défauts qu'on ne s'attendait pas à voir dans un Zelda :
- Des "donjons" ridiculement courts et peu nombreux
- Une difficulté très mal dosé propre aux open world (au début on crève tout le temps, à partir du milieu on marche sur tout, à la fin on est invincible)
- Un scénario qui va à l'inverse de la tendance de ses prédécesseurs et se pose en prétexte (va faire X pour débloquer le donjon Y, bute le boss et ciao byebye on ne se revoit plus jamais)
- Une bande son minimaliste et quasi absente !
- Des problèmes techniques (chute de frame rate importante, voir freeze dans certains donjons)

Je retiendrais finalement de ce Zelda un très bon jeu, qui coupe le souffle en permanence pendant ses dix premières heures mais qui s’essouffle vite et qui ne révolutionne malheureusement rien au genre.
Nights of Azure play4
Zanxthiloïde

le 17/02/2017
4
Nights of Azure aurait pu se hisser au rang de petite gemme du RPG s'il n'était pas si paresseux : que ce soit le gameplay, le casting, le scénario (totalement indigeste) ou le graphisme, tout est en dessous de la moyenne alors que le potentiel était bien présent.
Seule la bande son est parvenue à me satisfaire.

Je retiendrais ce ce jeu un petit RPG sans prétention et qui -comme à l'habitude de Gust- ne se donne pas les moyens de ses ambitions.
The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel II psv
Zanxthiloïde

le 24/12/2016
6_5
Trails of Cold Steel 1 rebelote.
Pas de grande modification du gameplay (même pas du tout ?), le jeu garde toujours son esprit très verbeux et son rythme en dent de scie.

L'histoire supposément épique qui était annoncée par l'épisode 1 est malheureusement décevante : la guerre civile reste trop "courtoise" et plate, et le final à rallonge
- le tout dernier donjon était-il réellement utile ?-
viennent entacher un jeu qui -à l'instar de Trails in the sky SC- ne pouvait être sublimé que par son scénario.

Mention spéciale du plus grand gâchis scénaristique de l'année (oui même devant FFXV) au motif des antagonistes qui était parfaitement trouvé et structuré pendant tout l'épisode et son préquel mais qui est gâché à la toute fin du jeu
par un Duke Cayenne cliché, une Clothilde Vita stupide et au but final cryptique, et un Rufus Albarea tiré par les cheveux
.

J'espère bien mieux de ToCS 3, car après 4 épisodes (7 au japon), la série commence à m’essouffler aussi vite qu'elle a gagnée mon adhésion.
Final Fantasy XV play4
Zanxthiloïde

le 18/12/2016
6_5
Final Fantasy XV est un bon jeu. Pas révolutionnaire, ni culte, il s'agit d'un bon jeu qui divertira les aficionados des JRPG pendant une quarantaine d'heure.

Néanmoins,il s'agit d'un jeu incomplet et non fini : l'open world est vide, l'univers et les personnages sont très très mal développés et le gameplay manque cruellement d’ergonomie et de diversité.
La marque la plus flagrante de ce manque de finition est le scénario : le jeu a un début (qui est en faite le milieu, le vrai début se situe dans le film kingsglaive ), un milieu et une fin, mais chacune de ces étapes est réduite au stricte minimum. De fait, seuls Noctis (le héros) et l'antagoniste principal sont développés par manque de temps, ce qui est extrêmement dommageable au scénario qui avait un fort potentiel.

Un fort potentiel qui peut encore être partiellement réparé avec le patch de scénario et (malheureusement) les DLC.

A noter la VF qui est non seulement présente mais aussi d'excellente qualité.
Tokyo Mirage Sessions #FE wiiu
Zanxthiloïde

le 20/08/2016
6_5
Tokyo Mirage Sessions est un JRPG qui n'a pas mérité l'indifférence auquel il a été soumis.
Si ce n'est évidemment pas le meilleur RPG de sa génération, il en reste un bon titre qui rappel l'ère de gloire que le genre a vécu sur PS1/2.

Le gameplay est le point fort du jeu : atlus démontre à nouveau sa maîtrise des combats au tour par tour avec un mix entre le système de combat de Persona 3/4 et celui des Mana Khemia (comprendre par là un déluge de combo et d'effets spéciaux à chaque attaque et des évolutions de gameplay jusqu'aux 2/3 du jeu). Cependant il se révèle aussi être son point faible : passé les innovations, le jeu se révèle répétitif et les combats se rallongent inutilement malgré une difficulté moyenne.
Le système de montée en puissance est récupéré de Shin Megami Tensei IV avec quelques spécificités bien pensées.

Le jeu est graphiquement propre et le chara design plaisant pour peu de ne pas être totalement réfractaire au graphisme manga. Notamment, les animations sont extrêmement jolies et contribuent à l'attrait du système de combat.
Le jeu est émaillé de nombreuses cinématiques très jolies.
Il faut aussi mentionner le menu du jeu avec l'ensemble des personnages qui est juste magnifique.
Gros point noir cependant sur les temps de chargement qui sont trop nombreux et trop longs (il faut compter 5 secondes de pause à chaque changement de zone ou initiation de combat) et qui rendent les aller retours (très nombreux) fastidieux.

Pour un jeu basé sur l'industrie de la musique et du divertissement japonais, et qui plus est inspiré de Persona, on était en droit de s'attendre à une bande son géniale. Que nenni, les musiques sont passe-partout, et à part peut être les chansons des idoles (encore une fois, si on n'est pas totalement réfractaire au genre) aucune piste ne reste en mémoire. Même les thèmes repris de Fire Emblem font pale figure.

Enfin, le scénario est banal et sans intérêt malgré de le pitch de départ original. Les personnages comme l'histoire manquent de substance. Certains personnages principaux sont introduits mais ne contribuent en rien à l'histoire qui est phagocytée par l'autre moitié du cast. On s'attend pendant tout le jeu à une grande révélation qui vienne rendre le scénario moins superficiel mais le jeu se fait définitivement enterré par le background des deux Fire Emblem les moins réussi à ce niveau.
Fire Emblem Fates: Héritage 3ds
Zanxthiloïde

le 03/07/2016
5_5
Fire Emblem Fates se décompose en 3 épisode et j'ai joué à Héritage en second, ce qui explique peut-être le profond ennui qu'il m'a suscité.

Contrairement à Conquête, le jeu reprend le design de map paresseux d'Awakening : des maps ouvertes avec une énorme quantité d'ennemis et de renforts. Contrairement à Conquête, le jeu est très mal équilibré avec des pics de difficultés consternants lors des derniers chapitres.

Heureusement, cet opus fournit au joueur la seule unité dont il a besoin pour finir le jeu (y compris dans le mode de difficulté maximum) à la fin du premier tiers. Le reste du gameplay consiste alors à déployer cette unité et à laisser les ennemis se suicider dessus.

Le scénario est un peu plus intéressant que Conquête mais le niveau reste extrêmement bas.
Fire Emblem Fates: Conquête 3ds
Zanxthiloïde

le 03/07/2016
8_5
Fire Emblem Fates Conquête est l'épisode le plus fun et le plus cohérent de la trilogie Fates. Le gameplay et la difficulté sont très bien dosés, le gameplay est maitrisé, les musiques sont bonnes et les graphismes et animations jolis.

Malgré une mise en avant marketing du scénario, celui-ci est totalement à la ramasse (pire qu'Awakening, c'est dire le niveau) et fait totalement office de prétexte à l'enchaînement des meilleurs maps depuis Radiant Dawn.
Dark Souls III pc
Zanxthiloïde

le 17/04/2016
9_5
Le digne successeur de Dark Souls.

Certes, le level design du monde est moins élaboré (plus linéaire et moins de zones optionnelles) mais la majorité des zones de jeu sont bien plus larges, proposent une myriade de secrets et un bestiaire très étoffé.
Les combats ont été remaniés et sont bien plus fluides et dynamiques qu'auparavant. Cependant, ce nouveau système a pour effet de faire perdre en stratégie les combats contre les monstres et les boss qui pardonnent désormais davantage les erreurs.

Et justement parlons de la difficulté (en solo) : cet opus présente des donjons plutôt difficiles (à condition de ne pas trivialiser le jeu en courant et en ignorant les ennemis sur notre chemin...) et des boss qui sont de loin les plus faciles de la saga : points faibles qui brillent ou pools de points de vie plutôt faible seront les défauts d'une grande partie des boss. Seuls un quart boss sur la vingtaine proposée poseront des difficultés aux vétérans. Il ne faut cependant pas s'y tromper, vous mourrez au minimum une trentaine de fois lors de votre périple en solo.

Au delà du gameplay, Dark Souls 3 propose enfin un scénario suffisamment cohérent et abordable sans recherche superflue pour nous immerger dans son monde. On peut enfin appréhender sans trop de difficultés les tenants et aboutissants de notre quête : on peut enfin voir pourquoi rallumer le feu originel est important grâce aux décors (spoiler dernier quart du jeu)
faisant presque penser à Drakengard (les anges de la mort descendant sur le monde, l'éclipse qui saigne, et à la toute fin du jeu, si vous avez débloqué cette fin alternative, la lumière qui s'éteint sur le monde entier)
. A ceci s'ajoute une musique (principalement présente contre les boss) qui vient renforcer l'immersion dans ce monde qui s'apprête à littéralement s'éteindre.

Seuls gros défauts de ce titre : les quêtes optionnelles à nouveau très obscures et qui présentent de nombreuses opportunités de s'arrêter brusquement si vous progressez trop vite et des covenants manquant d'originalité et redondants.

Un must have qui sort du lot.
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
66 active users (1 member, 65 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bao
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion