haut_menu
Infos Blog
Another Blog
Des tests et des articles sur des jeux... et sur ma vie
Crée le 14/09/2008
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Décembre 2019>>
LuMaMeJeVeSaDi
25262728293001
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
30310102030405
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
[Review] Vandal Hearts: Flames of Judgment [PSN]
Par Ahltar, le 02/07/2010 à 17h36 (2244 vues)
Catégories : PS3, RPG
Voir la fiche

Comme j'aime beaucoup les RPG à moindre coup, je m'attarde régulièrement sur les titres à petits prix disponibles uniquement en téléchargement. Après une grosse review de Zenonia, le petit RPG sur téléphone portable, je vous livre une petite review de Vandal Hearts : Flames of Judgment, le RPG téléchargeable sur grosse console de salon (PS3 en ce qui me concerne).

Vandal Hearts est une série de T-RPG (enfin, série... y'en a eu deux autres avant quoi) commencée sur PS1 en 1996 et dont le deuxième volet est arrivé trois ans plus tard sur le même support. Konami est plutôt expérimenté en terme de RPG et brille régulièrement avec les Suikoden. Pourtant ce petit Vandal Hearts, bien que distrayant, n'a pas réussi à combler toutes mes attentes. Voyons un peu !


Au commencement était un scénar
Comme tout RPG qui se respecte, ce Vandal Hearts, troisième du nom, possède sa propre histoire narrée tout au long du jeu. Il paraît même qu'il s'agit d'une préquelle aux deux épisodes précédents. Tout d'abord, je me suis fait le premier il y a plus de 10 ans. J'en garde un bon souvenir mais sincèrement, son scénar, je ne m'en souviens plus du tout. En ce qui concerne le second volet, j'ai du passer une heure à peine dessus avant d'abandonner. Et il a lui-même plus de 10 ans. Et de toute façon, je n'ai pas eu besoin d'avoir les scénarios des précédents en tête pour comprendre que ce Vandal Hearts ne brillait pas par son histoire :)

Tobias, orphelin de guerre, vit paisiblement dans son orphelinat, suivant consciencieusement sa formation de soigneur. Alors que les orphelins s'entrainent au maniement des armes (avec la ferme intention de faire régner la justice et la paix) un groupe de bandit les attaque. Il faut dire qu'il y a tellement de richesses à prendre dans les orphelinats... Bref, une bande de gamins pré-pubères se mettent à latter du malfrats expérimenté à tour de bras et décide que cela est bon. Fier de leur premier succès, ils partent alors en campagne contre les brigands, à moins de dix ados contre une armée de bandits virils, ils seront quand même en supériorité numérique !


Le pays du "cliché"
L'histoire mènera nos héros à travers tous les clichés possibles et imaginables. Partant d'une attaque de redoutables brigand nos boutonneux finiront par sauver le monde d'un être extrêmement maléfique aux pouvoirs quasi-divins. Tout ceci passera par des périodes de doutes, de trahisons et autres fuites éperdues devant un ennemi (temporairement) insurmontable. Si j'avoue être incapable de jauger de l'imbrication du scénario dans celui des deux précédents Vandal Hearts. Je suis quand même capable de remarquer qu'il manque cruellement de profondeur. Mais, ok, non seulement c'est un petit jeu pas cher en DL mais en plus, il s'agit d'un T-RPG. Donc, on déduit rapidement que tout le jeu se base sur le système de combat. Et puis, finalement, ce scénario est largement suffisant pour vous mener au bout sans vous ennuyer. Pari gagné !

Néanmoins, je tiens à parler du côté artistique du titre avant de continuer sur le gameplay. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve franchement le design atroce. Les persos sont tous moches, pas d'exception. En bonus il n'y a aucune animation pour les cut-scene et, finalement, la mise en scène n'a vraiment pas fait mouche chez moi. Ce que le jeu a pour lui cependant avec ce choix hasardeux à mes yeux est une identité propre. Tellement propre que je doute qu'un autre jeu lui vole son style un jour. Mais ça a le mérite de le faire se démarquer du reste de la production actuelle :) Les musiques de leurs côté n'ont rien de particulier. Neutres, aucune n'est atroce mais aucune ne vous marquera. A l'exception peut-être des génériques du jeu (devant le menu, au lancement du soft et l'ending) chantés dans un français incroyablement incompréhensible (ce n'est d'ailleurs que grâce à la remarque de ma compagne que j'ai percuté sur le langage de la chanson).


Puis le combat
En combat, on remarque d'emblée que les personnages passent beaucoup mieux dans leur modélisation 3D et SD que leur artwork. Ce n'est pas plus mal vu qu'il s'agit de la phase dans laquelle vous passerez la majeure partie de votre faible temps de jeu (une dizaine d'heure pour le finir). Mais encore une fois, après le choc du design, on a le choc du gameplay. Quand je pense à Vandal Hearts, j'ai en tête un T-RPG plutôt basique avec des classes de personnages et de l'xp. Dans ce nouvel opus, on explore un système un peu plus ouvert. Il n'y a pas de classe de personnage ni expérience ici. Vos personnages auront simplement un panel de statistiques qui augmenteront naturellement à l'utilisation (par exemple, si un personnage utilise un sort de soin, il progresse dans sa compétence magie mais aussi dans celle correspondant au sort de soin). Théoriquement, cela laisse place à une customisation assez poussée et surtout très libre de vos personnages. Dans la pratique, cela permet aussi d'avoir une armée surboostée dans tous les domaines. Car, au final, rien ne vous empêche de faire progresser tous vos persos dans tous les domaines. Cela demande juste pas mal de temps. Heureusement pour nous, le jeu a tout prévu ! Les combats peuvent pratiquement tous être rejoués à l'infini.

Ce qui ressort de l'ensemble est la simplicité d'utilisation, les combats sont plutôt simple et la gestion des troupes pas vraiment plus compliquée. En dehors des combats vous n'aurez pas grand chose à gérer. Chaque personnage peut s'équiper de deux armes, d'un casque, d'une armure et de pompes. En plus de cela, vous avez deux slots d'objets. En combat vous ne pourrez donc utiliser que deux objets maximum par personnage. Pourquoi deux armes ? Simple : une principale et une secondaire (en général une épée + un arc). Vous pouvez switcher sans utiliser d'action de l'une à l'autre pendant les combats.


Et la tactique ?
Ce Vandal Hearts reste, à mes yeux, dans la lignée du premier volet. Le jeu est plutôt bourrin, par exemple vous n'aurez pas à réfléchir à vos unités et à leur placement, tout le monde va dans la mêlée et sera à la place choisie par les développeurs. Ensuite, on assiste à un bain de sang à chaque "mort" d'une unité, c'est presque aussi jouissif que sur Playstation à l'époque :) Et bien sûr, chaque fois que vous attaquez une unité, elle ripostera tout de suite, si elle le peut. D'où l'importance de bien choisir l'arme que vous équiperez (vous ne pouvez pas contre-attaquer un archer avec une épée par exemple). Cependant, si la stratégie devait se résumer à l'arme équipée, on irait pas très loin. En plus de cet élément, vous pouvez ajouter un système d'attaque groupée. Si vous attaquez une unité adverse alors qu'une autre de vos unités a cet adversaire a portée, il est possible qu'elle se joigne à l'attaque afin de faire encore plus de dégâts. Plutôt sympathique mais ce principe est bien mieux exploité (et surtout contrôlable) dans Wild ARMs XF. En effet, dans Vandal Hearts, ces attaques se déclenchent aléatoirement.

Dernier point, dans ce titre, vous remarquerez sur les maps des point particuliers (indiqués par des espèces de dégagement d'énergie). En envoyant une unité fouiller ces points, vous trouverez quelques objets pratiques (ou pas). Et, de temps en temps, vous obtiendrez un objet clé (une carte ou une lettre) vous ouvrant une map de combat optionnelle, ces maps optionnelles, en plus de vous permettre de leveler sans repasser par les anciennes map vous donnerons généralement une pièce d'équipement unique et bien puissante. A ne pas rater donc (d'ailleurs, découvrir toutes les map fait parti des succès du jeu) ! Pour en finir un peu avec le système de combat, on va parler un peu de la magie. Elle est, tout comme dans le premier Vandal, surpuissante. Les sorts de zone en particulier feront des ravages chez l'adversaire. Mais attention, vous pouvez très bien atteindre vos alliés avec. Pour obtenir des sort, vous devez d'abord vous équiper de son livre dans un des deux slots d'objet. Une fois équipé, vous devez l'utiliser assez souvent pour gagner un niveau dans la compétence et ainsi vous l'approprier.


Verdict ?
Sincèrement, je me suis bien amusé avec ce soft. Le gameplay bourrin, la relative facilité des combats et les possibilités de leveling infinies m'ont clairement motivé dans l'aventure. J'y ai donc passé plus de temps que nécessaire afin de découvrir toutes les cartes, récupérer tous les items uniques (et surpuissants) et ainsi broyer mes adversaires dans la joie.

Avec son scénario juste suffisant, son design redoutable et son gameplay sympathique. Vandal Hearts passe très loin du titre de HIT. Cependant, il reste un petit jeu agréable. Un T-RPG pas très ambitieux mais plutôt efficace dans son genre. Pour moi, nous avons là un titre idéale pour se lancer dans le genre, facile et court proposant une gestion très sommaire de l'équipement et des compétences. Et si vous cherchez une replay value, sachez qu'il est toujours possible de refaire le jeu pour la seconde fin (allez, on passe de 10h à 20h de durée de vie, yeah ^^).

Ce jeu mérite bien un petit à mes yeux.

Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
3 commentaires
Alban

le 05/07/2010
Pour la deuxième fin, il suffit de reprendre la sauvegarde juste avant la bataille dans le laboratoire. Ce qui pousse de 10 à 12h. Après, si on veut s'amuser à refaire tout le jeu, pas de souci.
Un jeu rapide, simple et efficace. Pas la peine de faire durer un RPG sur 60h pour qu'il soit un bon jeu.
MeDioN

le 03/07/2010
Même si les avis sont plutôt corrects pour le jeu, j'arrive vraiment pas à accrocher au design...

Bonne review.
Mikaya

le 03/07/2010
très bonne review ^^ faut que je le choppe
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox