bandeau
avatar Guest
Login|Inscr.
sign
fiche

Tales of Zestiria > Galeries > Wallpapers > PlayStation 3 > 1 disponible :

Tales of Zestiria

voir_aussi Screenshots play3 pstore Arts play3 pstore Scans play3

Wallpapers Tales of Zestiria
[1152 * 720]
Tales of Zestiria > Commentaires :

Tales of Zestiria

7
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [3] play4 [9] pstore [0]
1 commentaire sur PlayStation 3
grikarfyn

le 17/02/2015
Edité le 17/02/2015
7_5
Tales of Zestiria, c'est d'abord une histoire superficielle avec une campagne promotionnelle tape à l'oeil, un anniversaire décalé qui loupe la période de fin d'année, un personnage mis en avant dans la presse et qui sera un second rôle dans le jeu, la rébellion d'une famélique frange de fan et pour enrober le tout une salve de dlc prématuré qui attisa davantage le feu.

Si vous regardez un peu les infos sur le jeu, vous tomberez souvent sur ce genre d'infos à clic qui en viendrait presque à nous faire douter de la bonne foi des journalistes JV, sur certains sites du moins. Mais le plus important, le jeu, que vaut-il ?

Zestiria est un Tales avec un monde plus ouvert mais qui reste néanmoins un Tales classique, avec ses codes et features habituelles. Mais le gros revers de la médaille vient de la réalisation technique qui perd énormément au passage (textures, aliasing, frame rate, caméra...), au point de critiquer à juste titre la finition pourtant rarement en défaut chez la team Tales of. En fait c'est simple, les screenshots éditeurs ne mentent pas.

Après, il faut aussi reconnaître la vérité une fois devant les yeux : le monde est interconnecté et parfaitement cohérent, aussi bien en terme de game design que de direction artistique. Les personnages s'en sortent pas mal du tout, le bestiaire aussi et les pnjs ne souffrent que du syndrome clonage trop évident. Sakuraba y fait son meilleur taff sur un Tales et Go Shiina revient nous émerveillés de musiques ce coup-ci parfaitement dans le ton (là où c'était un peu trop grand pour Tales of Legendia).

Les combats, qui perdent légèrement en dynamisme gagent en technicité avec un système demandant beaucoup d'équilibre entre l'attaque, l'esquive et la défense. Comme d'habitude à un stade avancé ça envoi du lourd, et il n'y a vraiment pas de quoi s'inquiéter à ce niveau. D'ailleurs les temps de transitions sont quasi inexistants et se passent à même le terrain pour garder un maximum de rythme sans toutefois casser les traditionnelles séquences de fin de combat (zappables). Le système de jeu, basé à coup de skill et de loot, crafts en j'en passe est un peu déstabilisant le temps de l'amadouer. En tous cas il y a largement de quoi bidouiller.

Côté contenu une formule revisitée du colisée, des quêtes annexes peu nombreuses mais davantage scénarisées pour une cinquantaine d'heures de jeu, en moyenne. Le dlc de la discorde offre du post-game qui n'apporte pas grand chose mais offre 4-5h de jeu où règne le combat. C'est aussi une occasion supplémentaire d'avoir Alisha entre les mains.

Mais le point le plus fort concerne l'histoire, ses personnages et son rythme. Le simple fait d'aborder la vampirisation par des entités négatives témoigne d'un réel appel sur la spiritualité, avec des ouvertures sur notre monde matériel. Les protagonistes, hormis un cas ou deux, sont bien affublés les uns aux autres et j'accorderai une mention à Rose, un des meilleurs personnages de toute la licence pour moi, une sorte de Yuri (Vesperia) au féminin.

En somme Tales of Zesteria est pour moi dans le panier haut de la saga, un jeu qui amuse progressivement jusqu'à nous passionner, avec son lot de scènes épiques là où on ne l'attendait pas forcément. Un très bon RPG pour cette fin de vie de la PS3.
40 connectés (0 membre, 40 invités, 0 anonyme)
Legendra RPG V4.8 © Force 2017 - Mentions légales
Webmaster : Medion