bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

The Legend of Zelda > Galeries > Artworks > Nintendo > 1 disponible :

The Legend of Zelda

voir_aussi Screenshots gba nes fdisk vc Arts gba vc Wallpapers gba nes

Artworks The Legend of Zelda
The Legend of Zelda > Commentaires :

The Legend of Zelda

6
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires es3ds [1] eswiiu [0] fdisk [3] gba [4] vc [1]
36 commentaires sur Nintendo
Yaone

le 04/04/2019
7
Pas de carte, pas d'indication sur la direction à prendre, je zone donc au hasard pour me retrouver dans le troisième donjon puis je me perds ne sachant pas trop où je suis (le point lumineux sur une carte entièrement noire n'aidant pas). Ma patience étant légendaire, je finis par chercher une vraie carte sur internet (en localisant les donjons dans l'ordre au passage tant qu'à faire). Ça va beaucoup mieux par la suite.
De ce côté-là, il a mal vieilli, si j'y avais joué à l'époque, j'aurais probablement eu la patience d'explorer et d'apprendre la carte sans aide extérieure. Maintenant non. En plus, il faut mourir pour pouvoir sauvegarder...
Sinon le jeu en lui-même est bien cool à jouer, sauf contre les monstres qu'il faut frapper par derrière ou sur les côtés (quand une salle en est remplie, c'est la galère...). D'ailleurs la difficulté n'est pas vraiment constante, un donjon va me paraître très facile alors que j'ai sué sur le précédent. Et je ne parle pas des boss dont certains meurent en un coup alors que je suis morte plusieurs fois contre le précédent (en fait, il n'y a que le dragon avec plusieurs têtes où j'ai galéré). Et quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'il faut refaire le jeu avec des donjons différents pour avoir la "vraie" fin (et bien évidemment, les emplacements ne sont pas les mêmes).
Donc pendant la deuxième quête, après avoir constaté qu'il faut souvent faire sauter les murs ou passer au travers pour récupérer les objets pour avancer, ma patience légendaire m'a incité à carrément aller chercher les cartes des donjons sur internet.
Donc en résumé, un jeu toujours fun à jouer qui a déjà posé les bases des Zelda, mais où il faut avoir la patience de fouiller (surtout dans la deuxième quête) et vous avez compris que je n'en ai pas.

Donni

le 09/01/2019
9_5
Enfin fini ce 1er Zelda en 20 heures tout rond. Pour février 1986, c'est définitivement un chef d'oeuvre.
On peut critiquer plein de chose, pour un jeu de 86, y'a rien à dire. Aujourd'hui, pour moi la difficulté des palais 8 et 9 est presque débile... Mais le jeu date, et à l'époque on passait des semaines sur une cartouche, pas grand chose d'autre à se mettre sous la dent.
Un 9,5/10 pour ce jeu d'aventure, à l'immersion extraordinaire, au gameplay addictif ; une tuerie pour son époque

édit : venant d'un pote qui vient de le finir, il m'a dit que j'ai raté la dernière épée, du coup la difficulté des palais 8 et 9 serait moins débile que je le pensais...
Herbrand

le 23/11/2016
5
Il est très amusant de constater à quel point ce premier épisode de la série met en avant tant les mécaniques qui en feront son succès et seront reprises par l'intégralité des opus suivant, que certaines idées particulièrement à la mode aujourd'hui. On se retrouve ainsi plongé dans un monde ouvert, que l'on arpente afin d'y découvrir les 9 donjons que nous devrons conquérir en vue d'obtenir des fragments de Triforce et, par la même occasion, de précieux équipements qui permettront ou faciliteront la progression.

Quelques points négatifs entravent bien sûr l'expérience, par exemple :
- aucun scénario ni indication ;
- gestion d'inventaire parfois hasardeuse ;
- on ne sauvegarde que quand on meurt, et on revit avec seulement 3 coeurs même si on peut en avoir plus ;
- certains ennemis exagérément capricieux (e.g. les chevaliers qu'on ne peut attaquer que de dos ou de côté et qui se retournent dès que vous vous approchez trop) ;
- trop de secrets dans la progression dont on ne peut avoir connaissance qu'en lisant un guide ou en ayant de la chance (e.g. les chambres secrètes qu'on peut révéler en plaçant une bombe contre un mur d'une pièce adjacente, mais sans aucun indice sur l'emplacement dudit mur).

Cela reste une expérience fort intéressante que même moi, qui reste à être convaincu par la série après avoir trouvé OoT sympathique mais sans plus et TW à la limite du jouable, je recommande à tout fan de Zelda et à tout néophyte.
Gatsby
le 01/08/2016
8_5
Le jeu fondateur : les mécaniques, les objets, les donjons, la musique, les énigmes... Bien que basique, le jeu reste familier pour les aficionados de la série.

Je l'avais fait tout jeune à sa sortie et me semblait très long et difficile : je me perdais dans les donjons, j'essayais de brûler tous les arbres, de faire sauter toutes les cloisons, pousser tous les rochers et je me perdais dans les bois et montagnes où il faut réaliser un enchaînement pour passer. Je l'ai refait adulte avec les soluces internet, il m'a semblé bien plus court et facile !

Pour comprendre l'ampleur de ce jeu, il faut se situer en 1987 (1986 pour le Japon) où l'écrasante majorité des jeux étaient des jeux de plateforme en scrolling horizontal. Et là on a un RPG avec un monde ouvert avec sauvegardes de parties. Une révolution pour l'époque !

La sortie prochaine de la NES mini lui donnera une seconde jeunesse. Je le conseille donc aux curieux et fans de la série. Pour les autres, ce jeu ne présente que peu d'intérêt aujourd'hui.
Astram

le 21/08/2015
10
Classique de la NES, possédant un world design de génie et un gameplay au petit oignon. (Il est bien plus subtile qu'on ne peut l'imaginer)
Le principe ici est simple, et ne sera jamais repris dans les Zelda suivant, sauf possiblement dans la série des Souls que je n'ai malheureusement pas jouer encore.
L'Overworld est très dangereux, mais pas autant que ça, par contre les donjons le sont davantage, et le jeu vous force à faire ces donjons, pour tout simplement devenir plus puissant en skill et avoir plus de vie.
Cela en résulte un côté addictif, vous vous sentez plus fort, vous pouvez explorer davantage, faire plus de donjon et etc.
Bref, c'est le roi du Hack N Slash sur console, et il n'a jamais été détrôné.
Kray7

le 09/03/2014
Edité le 09/03/2014
8
The first release of Zelda No Densetsu was for Famicom Disk in 1986 (then in Occidental with a title The Legend of Zelda for NES), while the second release was for Famicom (NES) in 1994 in Japan, after the reprint of Classics for NES in U/C in 1992.
I mean: FD --> NES --> FC .
Many often confuse the second release for FC as the first for FD, so I commented to avoid it.
Bao

le 21/08/2013
7
Un sympathique cours d'histoire sur la genèse de la série Zelda, c'est marrant de voir tous ces éléments récurrents au tout premier stade de leurs existences (notamment ce thème principal, mythique !). Un cours d'histoire plus ou moins douloureux et minimaliste car le challenge est relevé et certaines idées pas très bien pensées (j'imagine que les limitations du format y contribuent), mais l'ode a l'aventure transmise par le jeu, ou la curiosité du joueur est sa meilleure arme pour l'aborder, prend clairement le pas sur tout le reste. Il m'a bien diverti pour un jeu vieux de plus de 25 ans !
faust

le 14/08/2013
7_5
Après celui la je vous conseille le ZELDA PARALLELS WORLD, il fait passer celui la pour un jeu a la GOD of WAR.
Mais c'était quand meme bon
LGF

le 25/01/2012
8
Tout est déjà la dans ce premier Zelda, notamment le sentiment immense d'aventure. Celui ci est d'ailleurs servi par l'exploration, avec les donjons et les objets dissimulé sur la carte, et le sentiment de solitude procuré par le peu de pnj rencontré (Certains d'entre eux vous donnerons d'ailleurs quelques indices, mais sont en général assez radin sur le sujet!).
Le but du joueur est de cherché et de découvrir les 8 donjons afin de récupérer les morceaux de triforce pour pouvoir vaincre ganon. Les donjons sont bien cachés et bien construits, basés sur l'acquisition de nouveaux items pour pouvoir avancer dans les donjons (Voir pour les trouver, comme le radeau).
Que dire de plus sur ce Zelda? Quand on arrive a apprécié les graphismes 8 bits d'époques et la difficulté assez élevé, on trouve une aventure grande, intéressante et corsé.
Wave

le 19/12/2011
10
A mes yeux, The Legend of Zelda est tout simplement un chef d’œuvre intemporel. Des années après sa sortie et de multiples épisodes, on prend toujours autant de plaisir à parcourir le vaste pays d'Hyrule originel tout en se délectant de ses thèmes musicaux légendaires. Sans indices pour nous guider, ou si peu, il paraît bien difficile de découvrir l'ensemble des secrets dont recèle ce territoire sans fin. Le joueur, réellement livré à lui-même, devra donc user de son intuition, et souvent de sa chance, pour espérer progresser. Mais son obstacle le plus tenace restera sans doute à jamais cette difficulté qui, sans être au niveau de sa suite, vous invitera néanmoins à contempler de très nombreux Game Over.
53 active users (1 member, 52 guests, 0 anonymous member)
Online members: cKei
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion