bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Sakura Wars: So Long, My Love > Articles > Review

Sakura Wars: So Long, My Love

trpg play2 japon
Sakura Wars: So Long, My Love
It's Showtime !
Panne d'inspiration ou argent facile, la licence Sakura Taisen ne fait plus l'unanimité depuis son arrivée sur PS2. Un remake de qualité certes, mais un remake tout de même, un jeu d'aventure et un jeu d'action loin de compenser l'attente d'un nouvel épisode inédit. Pourtant, le jeu d'action, Sakura Taisen V.0 et son héroïne Gemini (qui traverse les États-Unis à cheval pour rejoindre New York) est le prologue du tant attendu Sakura Taisen V, puisqu'il doit renouer avec les valeurs du passé. Est-ce vraiment le cas ?

Un nouveau départ

Quelques temps après la défaite du Keirin dans Sakura Taisen 4, les choses ont changé. Yoneda laisse sa place de commandant à Ogami, en charge des affaires sur Tokyo.

Après Tokyo et Paris, la ville de New York doit elle aussi faire face à une menace maléfique. L'équipe déjà en place semble avoir du mal à résoudre tous les problèmes et souhaite un renfort pour la Star Division, en d'autre terme, le New York Kagekidan. Ogami demande a Sakura de faire venir Shinjiro, son jeune cousin, fraîchement promu dans la marine. Notre nouveau héros apprend donc qu'il va être muté pour New York, et sans le savoir, que les espoirs de Big Apple reposent sur lui.

À peine ses premiers pas sur le sol de New York, non sans une certaine euphorie, Shinjiro va être le témoin comme nombre de personnes d'un braquage, mais une super héroïne sur son fidèle destrier (tiens, tiens, ne serait-ce pas Gemini ?), armée d'un katana, va faire échouer la tentative des malfaiteurs avant de prendre la fuite. Shinjiro pris à partie malencontreusement par les forces de l'ordre, doit son salut à une belle et jeune femme qui semble avoir un rang supérieur. C'est Ratchet Altair, qui vient cherché le nouveau membre de la Star Division dont elle est le capitaine en chef. (Ratchet fut aperçue en guest star dans le film d'animation Sakura Taisen, c'est aussi l'ancien capitaine d'Orihime et Leni, les deux nouvelles filles qui intègrent le Teiko Kagekidan dans Sakura Taisen 2).

Le QG de New York se situe en plein Time Square, c'est le Little Lips Theater. Notre héros, Shinjiro s'y rend pour prendre fonction de son rôle de poinçonneur de tickets, une habitude dans la famille. Shinjiro est aussi un rookie, et son apparence fébrile n'apporte pas satisfaction aux membres déjà en place, notamment Sagitta et Subaru. Qu'est ce qu'un gamin japonais peut apporter à la Star Division ? Ratchet n'a pas le choix, elle use de son autorité pour imposer ce nouveau membre.

Très vite, l'ennemi marche sur la ville américaine, provoquant le trouble autour de la Statue de la Liberté. Le New York Kagekidan fait front et Shinjiro doit rester en retrait, c'est sa première mission. Mais l'ennemi est puissant, et Ratchet, qui sent sa force spirituelle disparaître après tant de combat, est sauvée in extremis par le jeune japonais. Ne pouvant et ne désirant plus se battre, elle transmet contre vent et marée son poste de capitaine à Shinjiro, ce qui ne fait pas l'unanimité.

Tout ne fait que commencer pour notre héros...

Nouveau lieu, nouveau héros et nouvelles filles, nous retrouvons tout ce qui a fait le succès des anciens. La structure en épisode, la patte animation permanente et des psychologies très bien travaillées au milieu de lieu aussi culte que Time Square, Manhattan ou encore Harlem pour une aventure qui allie humour et tension dramatique.

Pas de doute, Sakura Taisen est de retour.
Sakura Wars: So Long, My Love
Sakura Wars: So Long, My Love
Sakura Wars: So Long, My Love

Une recette qui marche toujours aussi bien

Le mix arts sur écran fixes et combats tactiques en 3D atteint son plus bel enrobage avec ce Sakura Taisen V, c'est le minimum vous me direz après toutes ces années.

Kosuke Fujishima est toujours à la palette de dessin, pour un travail colossal sur des arts inédits, surtout avec un casting quasi intégralement nouveau. On note maintenant qu'il y a quelques effets utilisés pour des animations dans les décors, et des variations d'échelle pour simuler la distance. On se demande comment ce n'était pas intégré avant, mais au moins maintenant c'est le cas et le résultat est appréciable. Production IG reprend de plus belle pour une armée de séquences animées superbes, mêlant habilement dessin et synthèse, et l'habillage est plus que réussi.

La phase aventure a subi une transformation, finis les plans de 3/4, dorénavant vous profitez de décors en 3D taille réelle, personnages y compris, eux en 3D ou cell-shading, comme aperçu dans le remake du premier sur PS2.

La plus grosse amélioration vient des combats. Pas au niveau de l'aspect global, relativement proche des anciens, mais de la qualité des textures impressionnante sur les mechas, ça n'aliase pas, les couleurs sont bien choisies et la texture pour le reflet donne une dimension supplémentaire aux visuels, idem lors des phases aériennes. Les décors ne sont pas en reste même si certains d'entre eux manquent de détails.

Tout cela merveilleusement animé avec un travail remarquable sur les éclairages, nous avons le plus abouti Sakura Taisen en 3D, et concernant les batailles, les plus belles visuellement dans le genre sur PS2.
Sakura Wars: So Long, My Love
Sakura Wars: So Long, My Love
Sakura Wars: So Long, My Love

Un peu décevant

Notre duo de compositeur est toujours de la partie. Misturu Hongo a composé des chansons rythmées bien en phase avec l'univers mais on pourra reprocher a Tanaka Kouhei le manque d'inspiration sur l'ost. Les pistes ne sont pas mauvaises, mais inégales, certaines sont très réussies ou d'autres font plus office de remplissage. Quoiqu'il en soit, l'ambiance globale est convaincante et on palpe, parfois avec succès, le New York des années 20.

Extrait de l'OST Sakura Taisen V par Tanaka Kouhei et Mitsuru Hongo (Scarface Warriors (Op Version) & Winged Fighters) :

Rien à dire sur les doublages, ils sont très bons dans l'ensemble. Les nouveaux assurent bien leurs rôles, Gemini fut déjà entendu dans le prologue V.0 et Ratchet dans le film. Les fans trouveront tout de suite leurs marques. La palette de bruitages propose le même type de contenu que les anciens épisodes 3D.
Sakura Wars: So Long, My Love
Sakura Wars: So Long, My Love
Sakura Wars: So Long, My Love

Transformation !

Le concept particulier des Sakura Taisen est aussi de retour avec le cocktail Dating Simulation/Aventure et Tactical RPG.

LIPS (Live and Interactive Picture System)/Dating Simulation :

La phase aventure ne change pas beaucoup, il s'agit toujours de booster l'affinité des filles grâce aux LIPS pour augmenter les performances en combat, mais c'est un peu plus précis ici.

Les LIPS sont toujours des fenêtres de dialogues qui apparaissent lorsqu'un personnage vous pose une question, avec un choix de réponse variable pour conséquence de monter ou descendre votre quota de confiance. Tous les ajouts des anciens sont d'actualité, les multiples LIPS, les médaillons avec les expressions des personnages et quelques jeux de dextérité avec la manette. Pour ces derniers, de nouveaux font leur apparition, mettant à contribution les deux sticks analogiques du Dual Shock pour de petites phases sympathiques qui donnent un peu de peps au milieu des LIPS plus traditionnels.

Les affinités et le classement étaient toujours visible à l'eyecatch (coupure d'épisode), c'est toujours le cas mais un nouveau menu vous permettra en plus de voir où en est le rapport de confiance, entre chaque membre de l'équipe. Vous avez une étoile avec à chaque extrémité un personnage, au milieu le héros. Toutes les zones sont reliées et l'épaisseur d'un trait indique que le niveau de confiance est élevé, sur plusieurs niveaux d'affinité.

Dans cette partie aventure, vous aurez aussi la joie de profiter d'un appareil photo. Anecdotique au premier abord, il vous servira lors de certaines phases, comme celle culte où vous devez trouver des preuves pour défendre Harlem dans un tribunal improvisé.

Les combats :

Le système en 3D est de mise mais considérablement amélioré, que ce soit en profondeur ou sur l'aspect ludique, explications.

La barre à segments n'est plus la seule arme du système, elle est maintenant accompagnée d'une petite roulette, qui remplace le cercle du remake PS2 de Sakura Taisen premier du nom (à ce titre les altérations de statut de cet épisode disparaissent ici).

La roulette correspond aux catégories suivantes : l'action classique (déplacement, bouclier...), les attaques par équipe, l'utilisation de la barre magique pour furie, l'utilisation de la barre magique pour guérison. Rien n'empêche d'utiliser les fonctions de la barre à segments en même temps, c'est juste que la barre de furie est devenue une barre de magie, et qu'elle gère aussi bien la guérison que les attaques par équipe. La barre d'action elle, gère toujours les actions comme le déplacement, l'attaque (par combo), le bouclier.

Je parlais plus haut d'un menu pour voir les affinités sous les traits d'une étoile. Lors des combats vous allez immédiatement ressentir les différences, la fonction d'attaque d'équipe est cette fois ci possible sans être aléatoire. Vous choisissez avec qui vous voulez faire l'attaque et une zone bleue en cylindre entre les deux persos concernés indique la zone d'attaque, tous les ennemis dans la zone cylindrique seront l'objet de l'offensive. Plus l'affinité est élevée, plus le cylindre est gros et plus il peut "absorber" un grand nombre d'ennemi dans son axe. Les filles peuvent aussi le faire entre elles sans problèmes, et parfois, vous aurez la chance qu'un troisième personnage se glisse au milieu pour une attaque triple ! Imaginez maintenant les possibilités qui s'offrent à vous en associant l'attaque par équipe avec la barre d'action à segments, tout en prenant en compte le relief des maps.

Shinjiro en tant que capitaine, peut changer la formation d'équipe pour altérer la barre d'action, comme avant. Mais maintenant, il peut donner un ordre à une fille pour qu'elle se déplace directement à côté de lui, ou inversement. Comme dans les anciens également, la fille avec qui vous avez la plus haute confiance permettra une attaque dévastatrice à deux.

Le système passé en revu, j'en viens à la raison du titre du paragraphe. Au cours de missions, les mechas vont se transformer en vaisseau ! Une grande première dans la licence. Le système de jeu ne change pas, c'est exactement la même chose sauf que vous vous déplacez autour d'une ou plusieurs cibles, en cercle. Cette fonction autorisera quelques fantaisies, puisque vous combinerez à la fois combats terrestres et aériens dans certaines missions, des zones permettant la transformation.

Autre ajout, et de taille, les boss. La plupart du temps il faudra les affronter en vaisseau, au vu de leur taille, et l'originalité vient de la multitude de parties que vous pouvez détruire avant de trouver son poing faible. Affaiblir l'ennemi pour mieux l'abattre en somme, surtout que maintenant, le niveau de difficulté ressemble enfin à quelque chose. Il reste assez facile pour les habitués, mais les nouveaux venus risquent d'avoir quelques surprises.
Sakura Wars: So Long, My Love
Sakura Wars: So Long, My Love
Sakura Wars: So Long, My Love

Sous-quêtes

Il y a moins de chapitres que dans les anciens (à part le 4), mais la durée de vie reste tout à fait correcte au final.

Endings : 6 filles, 6 fins (Ratchet fait aussi partie de la liste, même si elle n'est pas jouable au combat comme les autres).

New York : revisitez New York pour accéder à toutes vos trouvailles, arts, musiques, attaques, séquences animées, mini-games. Tout y est accessible. Si vous êtes équipé, le même procédé que pour le remake du premier est possible, avec du contenu téléchargeable sur votre mobile.
Sakura Taisen renoue avec ses premiers amours, l'aventure et le combat tactique. Fort bien réalisé, avec un système qui s'est bonifié, c'est un véritable plaisir de parcourir New York vu par Red et Sega en compagnie de la Star Division. Un très bon épisode, it's Showtime !

30/09/2007
  • La réalisation
  • Le concept
  • Les améliorations du système de combat
  • Les joutes aériennes
  • Musiques inégales
  • Peu de mini-games
7

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 3/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4.5/5
Sakura Wars: So Long, My Love > Commentaires :

Sakura Wars: So Long, My Love

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires wii [4]
6 commentaires sur PlayStation 2
Yama

le 16/06/2015
8

Ce jeu est un très bon mélange de VN et de Tactical.L'un ne débordant jamais de trop sur l'autre, le gameplay s'en trouve très bien équilibré, pour le plus grand bonheur des fans de japanim', de mechas, et des autres aussi.

Game System:

2 phases de jeux bien distinctes viennent accompagner le joueur dans ses pérégrinations Newyorkaises.

Tout d'abord, la phase de Visual Novel, qui est assez intuitive, et variée qui plus est. On naviguera donc dans les choix de réponse, les mini jeux ou les QTE afin de faire monter le moral des demoiselles qui nous accompagnent tout le long de l'aventure. Ces phases nous confrontent généralement avec les soucis quotidiens d'une des filles, et nous permettra de mieux cerner chaque personnage. Même si on reste sur des profils classiques, certains personnages sont quand même très bien travaillés. (je pense à Gemini, Sagitta et Subaru).

Le héros, quant à lui, est un peu un pignouf des bois, dans le plus pur style harem like. (très naïf donc)

Puis vient la phase de combat, qui peut se dérouler en plusieurs parties (généralement, les bouses d'abord, puis le boss). Ces phases sont très variées aussi, proposant tout un tas de situations différentes

qui permettront (et obligeront en fait) au joueur à tirer profit de chaque mechas en fonction des objectifs et de la structure de la map.

Les menus sont clairs et intuitifs. Dommage que l'on ne puisse pas accélérer ou zapper les dialogues, cependant. (mais on peut raccourcir certaines attaques).

La plupart des batailles demandent un minimum de jugeote pour s'en sortir vivant. Perso, seuls 2 combats m'ont vraiment gavé sur la quinzaine proposés.

Graphismes: Correctes, on a même droit à quelques dessins animés sympathiques. On regrette presque qu'il n'y en ai pas plus, mais bon. Les attaques spéciales sont jolies, les déplacements dans les phases de combats sont fluides, et pas de bugs à noter. La PS2 fait le job, et nous propose un jeu agréable à voir.

Scénarisation:

Question scénario, on reprend beaucoup de grand pontifes du genre animé shonen harem, à savoir l'amitié, l'espoir et encore l'amitié (oui on dirait du Tales of mais avec des persos plus intéressants).

Le scénario de base est donc....basique. Le tout se déroule sous forme de chapitres (8 en tout), chaque chapitre présentant un personnage à part les 2 derniers qui nous lancent sur la fin. Mention spéciale au chapitre 7 qui est très riche en intensité, et qui pour moi, est le point culminant du jeu, le reste paraissant un peu fade à côté.

Les persos: Le lot de personnages proposés est assez sympa. On sort des sentiers battus avec 3 persos, essentiellement. Subaru, Sagitta et Gemini sont tous les trois très interessants.

Par contre, on a droit à la loli exitéee, à la bonne soeur (blonde en plus ! <img src=" /> ), et à héro vraiment quelconque (que ce soit physiquement ou mentalement).

Les NPC qui les accompagnent ne sont pas dénués d’intérêt, relevant un peu la sauce, question protagonistes.

Musiques: Bah..là, par contre, j'avoue que c'est assez moyen. On a pas beaucoup de thèmes à se mettre sous les oreilles, et la plupart sont vraiment classiques. Aucun thème épique qui aurait pu faire frissonner le joueur de plaisir.

Durée de vie: une trentaine d'heures pour en voir le bout, ce qui est très bien pour ce genre de jeu.

Résultat des courses: Un bon jeu qui permettra à certains joueurs de se lancer sans brutalité aucune, dans du VN mâtiné de tactical. Le confort de jeu est là, et même si ça traîne trop en longueur sur la fin (comme quasiment tous les JRPG en fait), on passe un bon moment avec son petit harem. (le jeu est ultra soft je précise).

Un 8/10 bien mérité. <img src=" />


peacecraft

le 01/12/2010
8
Le retour de la série sur PS2 s'est bien fait et on retrouve les mécanismes qui ont fait son succès ainsi que des améliorations notables. Le "free movement" est bien mieux fichu que dans le 3, les combats aériens sont sympa et le système d'attaque à 2 est mieux pensé.
Pour le casting, c'est sans doute le moins bon de tous mais bon, c'est assez difficile de passer après les excellentes teams de Tokyo et Paris.
Voila, reste que c'est un excellent jeu mélangeant habilement anime, text rpg et tactical-rpg.
J'attends le 6 de pied ferme !
Shadow

le 14/08/2010
8
L'attente aura été longue pour découvrir un opus de la série Sakura Wars en France ! Tellement longue en fait, que le jeu (cinquième opus de la licence) aura du s'offrir une seconde jeunesse sur Wii pour franchir nos frontières. Qu'avons-nous donc là ?

Eh bien je dirais qu'il s'agit plus d'un jeu d'aventure textuel (à la Phoenix Wright) qu'un véritable RPG ; tout du moins les interactions avec les PNJ y sont beaucoup plus scriptées que dans un RPG classique, même si le jeu nous accorde une certaine liberté... De plus, pas question de level up dans ce titre, puisque c'est le pouvoir... de l'amour et de l'amitié qui triomphera du mal ! Oui, l'ambiance est assez bon enfant à première vue, mais il ne faut pas s'y tromper, on est bien loin d'avoir là un jeu "juste" manichéen. Les renversements de situation sont à cet égard très nombreux, et on n'a pas l'occasion de s'ennuyer en jouant ! Bien sûr, il faut aimer lire, et en anglais, pour apprécier le soft. Mais les situations sont très variées et entretiennent efficacement l'intérêt du joueur, de par la présentations de personnages vraiment authentiques. Le héros est, à ce sujet, sollicité à de nombreuses reprises lors des dialogues pour effectuer un choix ou participer à un mini-jeu, bref l'implication est totale, et on a véritablement l'impression de faire partie de l'équipe. Pour ceux qui souhaitent une information plus détaillée sur ce soft, je vous renvois à la review de grikarfyn, ou encore sur mon blog.

+ Une localisation exemplaire (dont une VOSTA pour la version PS2)
+ Le titre implique vraiment le joueur lors des dialogues
+ Bonne durée de vie pour le genre (+ rejouabilité)
+ Un gameplay simple, mais assez prenant
+ La variété dans les objectifs de mission
+ Les personnalités très recherchées
+ Des musiques épiques en combat
+ Un boss final charismatique

- Les boss intermédiaires pathétiques...
- Seul épisode disponible dans la langue de Shakespeare (merci SEGA !)
david06

le 02/07/2010
Edité le 02/07/2010
9
Quasiment 5 ans, c'est le temps qu'ils leur a fallu pour le sortir hors du Japon.
Depuis le temps que je voulais m'essayer à cette série, je suis bien content.

Alors le jeu, qu'en est-il? Eh bien, dès que l'on a compris le principe et les mécaniques de jeu on s'éclate. 70% du jeu est un ensemble de déplacement en ville pour parler avec ses équipières pour les draguer; 30% se sont des combats tactiques très bien foutu.

+Animations
+Dialogue pour certains passages
+Humour
+Système de combat
+Personnages
+Doublage jap (pour version collector US PS2)
+Edition collector US PS2

+ - Musiques répétitives
+ - Assez facile finalement

-Je voulais jouer avec Ratchet
-Pas assez de combat
-Déjà fini


Au final j'ai adoré, car on voit bien que les point négatifs sont de l'ordre du détail, et je pense tenter de faire d'autres épisodes de la série.
Toki

le 14/04/2010
Edité le 28/06/2010
9
Apres un debut des plus barbant et des combats que j 'ai trouve super chiants, je me suis completement pris au jeu pour ne plus pouvoir en decrocher^^
Tres bon jeu au final mais assez court, j'aurais voulu avoir un peu plus de developpement pour les persos, car bon une fois tout le monde recrute c'est direct la phase finale...heureusement qu'il y a Gemini


Vraiment con que les autres volets de la serie ne soient pas traduits, j'ai toujours voulu faire le 3

Benjimaru

le 05/01/2010
9
Depuis le temps que j'attendais de pouvoir jouer a ce jeu et bien ça valait le coup d'attendre!
On garde toujours la même recette mais quel plaisir de voir de nouvelles têtes toutes plus attachantes les unes que les autres. (et des méchants bien méchants)

Le système de combat est plus aboutis que jamais et certaines missions ne sont pas si simples qu'elles en ont l'air. Le generique de fin est limite magique! Bref j'ai beaucoup aimé et si j'avais pas juré de ne pas mettre un 5, j"en aurais sans doute mis un.