bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

.hack part 1: Infection > Articles > Review

.hack part 1: Infection

drpg play2 europe
.hack part 1: Infection
The infected world
Voilà une grosse licence qui débarque sur Playstation 2 développée par Bandai, Mr Grosse- Licence justement ! .hack // (ou Dot Hack pour les incultes dont je fais partie) est un dessin animé à succès mais je ne m'étendrai pas sur ce sujet car j'avoue ne rien connaître au manga. Aussi, j'espère que les puristes me pardonneront...
Infection est le premier jeu d'une série de quatre. Il est possible de reprendre son personnage sur les autres volets et ainsi faire toute la saga avec les mêmes personnages.

Mr.

Alors comment pourrais-je décrire le jeu, .hack // INFECTION ? Disons que ce jeu passe pour ce qu'il n'est pas, en l'occurrence un MMORPG... Ça ressemble à un MMORPG, ça se joue (presque) comme un MMORPG mais ce n'est pas un MMORPG...
"Comment cela peut-il être possible ?" me direz-vous ? En fait, Bandai nous propose ici un " Simulated MMORPG " ce qui est assez explicite, encore faut-il lire au dos de la jaquette...
Pour ceux qui seraient passés à coté de cette expression et commenceraient le jeu comme ça, sans vraiment savoir de quel genre il s'agit, l'illusion est presque parfaite : on parle de "mails, de chat, de serveurs, de register name"...
De quoi rendre anxieux l'acheteur qui craint d'avoir un jeu dans le style de Phantasy Star Online et qui ne veut pas débourser un kopeck de plus dans le kit internet et dans la connexion pour pouvoir s'amuser avec le soft...
Jusqu'au moment où il s'aperçoit de certains détails comme les dates 2007-2010 sur l'écran de connexion ou encore des mails que l'on reçoit sans Modem (ça, c'est la classe !). Il comprend enfin qu'il a affaire à un vrai jeu "Offline" et qu'il pourra garder son argent de poche pour acheter sa suite au lieu de le dépenser tous les mois dans un abonnement internet...
.hack part 1: Infection
.hack part 1: Infection

Mr.

Si ce jeu n'est un pas MMORPG, ça n'en reste pas moins un RPG. Un Action-RPG pour être exact.
On n'a pas le choix de la classe de notre personnage. C'est à peine si on a le droit de changer son nom ("Kite" par défaut). Après un bref, mais néanmoins excellent, tutoriel, notre héros se fait rapidement des alliés qui le suivront tout au long de ses péripéties.
Alors, le but du jeu : Kite, notre héros, est un nouveau personnage dans un MMORPG appelé "The World". C'est un jeu géant auquel participent énormément de pseudo joueurs. Ce monde est divisé en plusieurs serveurs qui sont eux-mêmes découpés en une multitude de niveaux infestés de monstres. Il semble qu'il y ait une espèce de virus qui ronge le jeu, mais pas seulement...
Notre Kite va vite avoir en sa possession un bracelet qui lui permet de "hacker" certains niveaux inaccessibles, ainsi que d'utiliser le "Data Drain", un pouvoir qui permet de transformer un monstre énorme et puissant en adversaire de moindre mesure...
Je vais arrêter là cette explication de l'histoire mais je dois dire qu'elle est franchement excellente. Une très bonne trame qu'on a du mal à suivre au début mais qui s'éclaircit au fil du temps.

Le jeu est découpé en plusieurs parties distinctes : l'écran d'accès à "The World", les villes et les niveaux.

Commençons par l'écran d'ouverture de "The World". C'est à partir de là que l'on gère ses faux emails reçus, que l'on peut avoir des "adresses" de niveaux intéressants ainsi que diverses aides pour comprendre comment équiper ses personnages. C'est aussi sur ces écrans que l'on peut avoir accès aux bonus gagnés durant le jeu.

Les villes sont des lieux d'échanges où l'on trouve les magasins et d'autres faux internautes avec qui on peut troquer des items. Idéal pour trouver les objets utiles... du moins au début car plus on avance dans le jeu, moins les autres personnages auront d'objets intéressants.
.hack part 1: Infection
.hack part 1: Infection

Mr.

Mais le point essentiel sont les niveaux dans lesquels sont dissimulés les trésors, les donjons, et bien entendu, les monstres ! Pour cela, on doit composer à l'aide de 3 mots, servant de clés, l'adresse du niveau correspondant sur "La porte du Chaos", une espèce de téléporteur à la "Stargate". On peut voir avant la téléportation les spécificités du niveau comme son élément dominant ou le level des créatures qui le peuplent. Arrivés dans un niveau, il faut trouver et rentrer dans le donjon... Et oui, 90% de l'action se passe dans des donjons... D'ailleurs on pourrait le comparer sur beaucoup de points à Dark Cloud parce qu'il y a cette même alternance ville-donjon et les combats sont à peu près similaires.
La véritable astuce du jeu, c'est que vous ne contrôlez que Kite et pourrez donner des ordres à vos amis, qui seront au nombre de deux au maximum, sur la marche à suivre. Les ordres seront surtout utiles lors des multiples confrontations qui ponctuent l'aventure. Vous pourrez désigner quelle attitude générale doivent prendre les personnages (guérison, combattre sans les coups spéciaux, charge,...) ou leur assigner une cible précise.
Les menus sont très clairs et il est impossible de s'y paumer.

L'équipe doit trouver la salle au trésor du donjon. Les trésors sont souvent des pièces d'équipement rares et des bibelots que l'on peut échanger ou vendre pour toucher de l'argent. Il n'y a pas d'énigmes, il faut seulement retrouver son chemin et tuer du monstre. Et contrairement aux autres jeux de ce style, il n'y a pas de boss à chaque donjon. D'ailleurs, ceux-ci sont rares et apparaissent seulement à des moments clés du scénario.
Pour les combats, rien de plus simple.
Les héros possèdent des SP qui servent indifféremment à utiliser des coups spéciaux ou à jeter des sorts. Les personnages récupèrent leurs SP avec le temps et chacun à leur rythme. Cela dépend autant de la classe du personnage que de son niveau. Ils les récupèrent aussi plus rapidement à l'arrêt qu'en pleine course. Ainsi, on se retrouve parfois en train d'attendre tranquillement en plein milieu d'un donjon que nos persos récupèrent.
Pour les coups spéciaux et autres magies, ce ne sont pas les héros qui les apprennent en montant de niveau mais grâce aux armes et armures équipées. Aussi, comme elles modifient aussi les statuts, il faut bien regarder quels sont les équipements les plus bénéfiques à chaque personnage.
Un système de "Lock" est présent pour faciliter la lecture des combats qui sont parfois confus à cause du grand nombre d'ennemis présents à l'écran. Enfin, rien de bien méchant, on se repère tout de même très bien.
Kite peut aussi utiliser son pouvoir, le Data Drain, lors des combats. Pour pouvoir l'utiliser, il faut que le monstre soit affaibli, et s'il est, il peut utiliser ce coup spécial qui a pour conséquence de rendre l'ennemi très facile à battre en redescendant au niveau 1. Il obtient par la même occasion soit un item rare, soit une clé permettant d'aller dans les régions inaccessibles du jeu. Un pouvoir puissant donc, mais qu'il doit utiliser avec parcimonie, car une trop grande utilisation de Data Drain peut le rendre inapte au combat ou pire, le tuer.
.hack part 1: Infection
.hack part 1: Infection

Mr.

Passons à la technique maintenant.
Évidement, le jeu est en 3D (128 bits oblige !) et il est beau comme d'habitude. Il assure à ce niveau, aucun souci.
Animations : pareil, mention très bien. Faut dire aussi que les joueurs ayant commencé les RPG sur 8-16 bits, comme moi, sont certainement les moins exigeants pour tout ce qui concerne la partie technique alors, pour ma part, ça me suffit amplement...
Il y a aussi une vue subjective que l'on peut enclencher par simple pression sur un bouton. Plus anecdotique qu'autre chose, il est fortement déconseillé de combattre avec cette vue car celle-ci ne permet pas d'avoir un panorama global de ce qu'il se passe.
Par contre, s'il y a toujours quelque chose que chaque joueur recherche, c'est une bonne ambiance, et qui dit bonne ambiance dit bonne ambiance sonore. Bon, je vais être honnête, il n'y a pas de fameuses et inoubliables mélodies. Mais les musiques collent parfaitement à l'ambiance. C'est d'autant plus méritoire qu'elles sont très variées : ambiance futuriste sur les diverses pages d'ouverture de "The World", musiques très heroïc-fantasy dans les villes, belles mélodies dans les niveaux et atmosphères sombres dans les donjons. Bref, vous l'aurez compris, le point faible du jeu n'est pas ici également.
Les fans de la série vont être aux anges en apprenant que toutes les voix sont doublées et que l'on peut choisir entre voix américaines ou japonaises.

Mais malgré tout, comme la perfection n'est pas de ce monde, ce jeu ne déroge pas à la règle.
En fait, je n'ai recensé qu'un seul réel défaut: la durée de vie. Infection est malheureusement trop court. Il ne tiendra pas beaucoup plus que 20 heures pour le joueur moyen. Du moins pour l'histoire principale. Dommage...
Mais ce n'est qu'un mal pour un bien car ce jeu est linéaire et ce, malgré les innombrables bonus (revoir les séquences importantes du scénario, nouveaux dessins, sound-test) à débloquer. Et il y a de quoi faire pourtant ! Visiter tous les donjons, avoir tous les bonus ou faire les sous-quêtes peut prendre énormément de temps mais franchement, je vois mal quelqu'un rester plus de 60 heures dessus d'autant que les donjons se ressemblent énormément, tant par leurs graphismes que par leur cheminement. Parfois on a l'impression d'y être déjà passé tant certains sont quasi-identiques.
Il y a aussi une autre raison à cette durée de vie relativement faible: sa difficulté ! Les combats sont faciles et les monstres n'inquiètent plus les héros une fois que ces derniers sont de niveau égal ou supérieur à celui des ennemis. Le level-up est très efficace et seul le boss de fin et un autre boss-bonus tranchent vraiment par rapport la facilité avec laquelle on se débarrasse de ces sparring-partners qui font figure d'adversaires tout au long du jeu.

Notons aussi la (très) bonne initiative de Bandai qui inclut avec le jeu un DVD bonus du dessin animé .hack//. Un très bon packaging qu'on aimerait voir plus souvent.
.hack part 1: Infection
.hack part 1: Infection

Mr.

1
.hack part 1: Infection
.hack part 1: Infection

Mr.

1
.hack part 1: Infection
.hack part 1: Infection

Mr.

1

Mr.

1

Mr.

1

Mr.

1
Alors .hack, jeu de l'année ou grosse esbroufe ? A vous de trancher.
Pour ceux qui veulent un jeu fun, accessible, avec un très bon scénario et plein d'action, ou pour les déçus de Dark Cloud, c'est le jeu qu'il vous faut.
Par contre, ceux qui préfèrent un jeu long et difficile, qui voulaient jouer à un MMORPG sur Playstation 2 ou qui n'aiment pas les Action-RPG, passez votre chemin...
Pourtant les bons RPG sur Playstation 2 ne sont pas légion et je le recommande vivement. J'attends d'ailleurs avec impatience sa suite, intitulée Mutation, pour savoir si les développeurs sauront l'améliorer et effacer les petits et minimes défauts de cette entrée en matière.

26/02/2004
  • Un bon système de jeu
  • Trop court
  • Les donjons se ressemblent trop
0.5

.hack part 1: Infection > Commentaires :

.hack part 1: Infection

8
5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
22 commentaires
Thanos

le 11/02/2017
6_5
Ça m'aura prit 10-12 ans mais j'ai finalement terminé la quadrilogie .Hack, en 70h.

J'en garderai un bon souvenir, j'ai vraiment apprécié la narration et les petits effets de mise en scène, et la fin m'a bien plu et avait du coup un côté nostalgique. Dommage pour les persos de Sign qui arrivent en post-game, j'ai la flemme de faire le jeu à 100% donc je les utiliserai pas.
Plus qu'une flemme, c'est surtout que j'en ai marre des combats qui ont failli me rendre dingue. J'aurais jamais autant couru après des ennemis; que ce soit les monstres de base, les mages (&€@#) ou même les boss, s'en est devenu vraiment irritant de les voir fuir à tout va, ma patience ne devant plus être ce qu'elle était. Un simple lock aurait peut-être arrangé un peu les choses. Les altérations d'états en pagailles font aussi que de nombreux combats étaient une plaie à faire.
Sans parler de la répétitivité de la chose et la réédit d'à peu près tous les éléments du jeu, le tout vendu en 4 boîtes différentes (pour le coup ça fait un moment que je les ai donc ça m'a pas dérangé sur le coup).
Enfin bon, même si j'ai bien plus aimé y jouer y'a 10 ans, que j'ai tracé sur les deux derniers épisodes et que je sois content de les avoir terminé, j'y ai quand même globalement pris du plaisir.

La note vaut pour les 4 épisodes aussi bien séparés que dans leur ensemble.
Zapan

le 23/05/2013
6
Petit D-RPG
Le jeu est constitué de deux villes et une bonne inifinité de dongeons.
Une vingtaine est "obligatoire" pour finir le scénario.
Le pitch est sympa : on joue un MMORPG (aspect in game et bureau windows avec mail et tout) mais offline sur PS2.
Gros bémol : il ne se passe quand même pas grand chose dans cet épisode, il reste bcp de zones d'ombres.
Le gameplay est classique, et le boss de fin se joue à coup de popo (on se croirait dans diablo 2^^)
Herbrand

le 11/12/2012
4
Passez votre chemin.

.hack possède un concept qui me plait : simuler le déroulement d'un MMORPG dans un RPG traditionnel, le tout entouré d'un méta-scénario alléchant. Malheureusement, ledit scénario est quasiment réduit à néant dès la fin de la première heure de jeu. Plus généralement, le jeu est pauvre tant dans son gameplay que son univers. Cette première partie est très courte (environ 15 heures) ; au vu de la faible évolution dans les épisodes suivants, on peut remettre en question cette séparation en quatre parties. Evidemment, c'est sans compter sur les aspects marketing et financiers.
Kirito-link

le 19/08/2012
5
Ce jeu commençais bien, un scénario alléchant lancé par un animé bien réalisé. Le concept du jeu en lui même est énorme. Mais il y a un mais.. pourquoi il n'y a pas de lien direct entre l'animé et le jeu? On sait pas ce que deviennent les protagonistes qui sont purement et simplement remplacé dans le jeu par d'autres persos. L'histoire redémarre avec le jeu.
Bref, ce qui m'a le plus déçu c'est surement le concept, novateur oui mais pas poussé à fond.
J'aurai aimé controler le gamer en dehors de son avatar, faire des enquêtes et dialogué avec les autres gamers.

Dommage aussi que la durée de vie soit si courte, moins de 14h pour le finir. Avec 1h de leveling avant le combat final, qui lui aussi tiens pas la route. 99 ressusciter, 99 potions et un level 34 suffise à le plier en 6 minutes montre en main.
En peu en revanche rien dire sur le scénario, étant le premier épisode, il faudra attendre les autres pur en savoir plus.

au final je note 2,5, oui c'est la moyenne et oui je massacre ce jeu dans mes commentaires. Mais j'attends beaucoup du deuxième épisode que je vais commencé demain. Si le constat est le même la note sera nettement plus sévère..

Au final j'ai aimé

* l'animé très réussi
* un scénario mystérieux
* le concept tip top mais...

j'ai pas aimé

*...il aurai été fun de le pousser jusqu'au bout.
* les graphismes
* c'est fades, laid et vide
* les donjons copier-coller
* l'ost?? la quelle?
* trop court
* difficulté accru pour gagner 10h de gamplay
Yubashiri

le 12/04/2012
Edité le 14/04/2012
6
Réalisation: [Moyen]
+ Chara design plutôt bon
+- L’intérieur des donjons est OK.
- Graphismes dans l'ensemble plutôt médiocres
- Les décors des zones pré-donjon sont ultra vides

Gameplay: [Moyen]
+- On apprend des techniques en équipent armes et pièces d'armure, un peu à la ff9... Sauf qu'on ne peut pas apprendre définitivement une technique... Et au final il y en a assez peu.
+ Plutôt immersif
+ Forums et messagerie virtuelles, plutôt bien fait.
+ Un système de combat dynamique et plutôt efficace.
- Sauf que, les menu, en plein combat, sont vraiment mal pensé et pas pratique pour un sous.
- L'IA des pnj n'est vraiment pas top... On est constamment obligé de passer par le menu en plein combat pour leurs donner des ordres
- D-RPG oblige, c'est assez répétitif

Ambiance sonore: [Bien]
+ Des bonnes musiques (Sauf la musique de Piros, OMG...),
+- Mais un doublage anglais assez quelconque...
++ Mais on peut jouer avec les voix japonaises, qui pour le coup sont vraiment meilleures!
- Mais... Il faut finir le jeu au moins une fois pour les débloquer...

Scénario: [Moyen]
+ Un scénario excellent, qui l'est encore plus, si on prend le temps de se plonger dans le reste de l'univers .hack (anime, manga, novel, etc.)
- Dommage, que le jeu soit en pack... Faut acheter les 4 pour avoir ce segment de la saga en entier... CC2 a un peu inventé les DLC avant l'heure finalement...
Au final, on se retrouve avec 1/4 de l’histoire... Moyen.

Durée de vie: [Mauvais]
20 heures pour le finir avec toutes les quêtes annexes... C'est vraiment peu.

Conclusion: [3/5]
Au final, .hack//vol1 est un jeu plutôt moyen. Mais son scénario, son ambiance et surtout le concept qu'il met en place lui permettent quand même de s'élever au-dessus de ça...
Mede

le 14/02/2012
5
Début de saga moyen, les donjon tous quasi identique, gameplay bof mais des personnage intérréssant.

Bref jeu moyen
LGF

le 04/09/2011
Edité le 19/11/2012
4
Hack infection est un dungeon rpg. Son point le plus important devrait donc être les donjons. Malheureusement ici les donjons sont le principal défaut du jeu. En effet les donjons se ressemblent quasiment tous et sont très répétitifs.
Lassant donc.

Heureusement le système de combat et l’histoire rattrape quand même un peu le tir.
Le système de combat est assez dynamique et les combats sont assez intéressant. L'aspect customisation est lui aussi assez intéressant pour s'y laisser flâner.
Niveau scénario on suit un héros qui joue a un mmorpg et qui va enquêter sur de dangereux hack des serveurs. Mystères et personnages charismatiques, on est servis.

Hack Infection peut être un bon jeu si on fait abstraction de la répétitivité des donjons. Personnellement, c'est ce qui m'a gâche mon plaisir.
Endimion99
le 03/01/2011
5
Une ambiance très très sympa. Les musiques, extras, collent en plus très bien. L'idée de base de se servir de l'univers des MMORPG est très bien retranscrite et le scénario plein de mystères au début est prenant. Rien que le fait de devoir commencer chaque partie en "allumant l'ordinateur"... j'ai adoré.
Après n'ayant fait que celui-ci pour l'instant, ben il est clair que l'on reste sur sa faim, pour pas dire énervé de se faire prendre pour un pigeon et devoir acheté 4 jeux avec chacun à priori une durée de vie de 15h (si les 3 autres sont comme celui ci).
Les graphismes ne sont pas terribles non plus.
J'ai trouvé en revanche les combats prenants et, ce qui est plutôt pas mal, pas toujours faciles (l'IA de vos alliés aidant parfois à réhausser le niveau de difficulté...).
On se plait aussi à optimiser son perso en troquant divers items pour en obtenir de plus puissants, essayer toutes les techniques,... etc...
Bref à essayer, et à espérer de trouver les autres en occaz...
Kenshiro

le 06/08/2010
Edité le 25/08/2010
6
l'idée de faire une histoire très interressante, dans l'univers d'un MMORPG est très original.
Le gameplay est repris sur les rpg online avec la précision des coups, inviter des amis, ect. Le système est très bien repris de ce style de jeu.
Par contre les donjons aussi, pas vraiment de différence entre eux.
Le jeu est surtout plaisant a faire pour son histoire qui est a suivre des les opus suivant.
LaFlammeAzure

le 04/08/2010
7
Plutôt que de faire 4 commentaires différents, je vais résumer mon appréciation globale de la série ici
Il n'y a aucun changements et quasiment aucune nouvelles features (lesquelles sont anecdotiques) entre chaque jeu, si bien qu'on se demande pourquoi en avoir fait 4 d'une vingtaine d'heures chacuns, chaque jeu est donc la continuation directe du précedent, et il est possible de transferer les objets obtenus, son niveau etc une fois un jeu finit dans le volume suivant
.hack//infection est assez moche, et ne vous attendez pas a une quelquonque amélioration graphique dans les opus suivants (au cas ou vous ne l'auriez pas compris), le gameplay est assez sommaire et (surprise) lui non plus ne bouge pas d'un pouce d'un épisode a l'autre

Mais la ou le jeu gagne des points, c'est sur son ambiance et son scénario, .hack parvient vraiment a nous plonger dans son univers, on se croirait presque dans un vrai MMORPG, avec la possibilitée d'echanger des mails avec les membres de l'équipe pour en savoir plus sur eux, un forum, et meme des news pour savoir ce qu'ils se passe dans le "monde réel" il est aussi possible d'echanger des objets avec les autres joueurs, la bande son est souvent très bonne et contribue a l'ambiance générale
Le gameplay est incroyablement lourd pour peu qu'on ai pas saisi les ficelles, le perso est lent et la progression dans les donjon fastidieuse, mais avec l'utilisation de quelques items (parchemin de rapidité et objet devoilant la carte) les donjons deviennent beaucoup plus agréables, rapides et simple a parcourir, à mon avis, c'est la clé pour apprecier pleinement le jeu, reste que le jeu a encore certains défauts: inventaire beaucoup trop petit, environnements extrement repétitifs, ou l'IA des alliés très basique
De primes abords, les combats sont assez basiques eux aussi, mais certains boss assez ardu, reussissent a pousser le joueur dans ses dernier retranchement et donne finalement lieu a des combats assez épiques, ou il faut constement donner des ordres a ses camarades, veiller a la santée de l'équipe et utiliser divers sort et objet, sans oublier bien sur d'attaquer, le tout s'enchainant sans temps morts, on ressorts donc de certains combats épuisé et fièr (c'est extrement rare cependant)
Le jeu dispose aussi d'un scénario solide, mais beaucoup trop distillé, les informations sont données au compte goutte et même à la fin du quatrième et dernier opus, plusieurs questions restent en suspend, c'est la qu'ils faudra se tourner vers les autres medias. Infection, mutation, outbreak et quarantine ne sont en réalitée qu'une (grosse) pierre a l'édifice .hack, qui compte plus sur son univers, son background ultra fouillé avec énormement d'information se recoupant ici et la et sa cohérence que sur la qualitée individuelle de chacun de ses médias

39 active users (1 member, 38 guests, 0 anonymous member)
Online members: mimylovesjapan
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion