bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Castlevania: Order of Ecclesia > Articles > Review

Castlevania: Order of Ecclesia

arpg nds amerique
Castlevania: Order of Ecclesia
Chat noir in da place !
Alors que Portrait of Ruin sortait juste un an après Dawn of Sorrow, il aura fallu en attendre deux pour ce nouveau-né. Un troisième épisode assez symbolique si on le compare au dernier opus GBA Aria of Sorrow qui marquait l'apothéose de la série sur cette console. En est-il de même ici ? L'attente était-elle justifiée?

Bye bye les Belmont...

Le clan des Belmont ayant mystérieusement disparu au début du XIXème siècle, de multiples organisations ont vu le jour pour soutenir l'humanité dans son combat acharné visant à anéantir le démoniaque comte Dracula. Mais seule l'une d'entre elles a su faire montre de résultats: l'ordre d'Ecclesia dirigé par Barlowe.
Ce dernier a en effet trouvé le moyen de vaincre sieur double-croc grâce à ses recherches: Dorminus, un puissant glyphe - sorte de symbole magique -, tellement puissant qu'il est divisé en trois parties. Dès le début du jeu on apprend que son utilisation incombe à notre héroïne Shanoa, seule capable de canaliser l'énergie de Dorminus. Malheureusement l'autre élève de Barlowe, Albus, va voler le glyphe pendant la cérémonie d'incantation, commence alors le début de la poursuite de l'individu par Shanoa devenue amnésique suite à cet évènement.
L'intrigue tournera principalement autour de ces deux personnages, le reste de l'histoire est dans la même lignée que les précédents Castlevania sur portables, peu scénarisé, classique, mais toutefois suffisamment intéressant.
Castlevania: Order of Ecclesia
Castlevania: Order of Ecclesia
Castlevania: Order of Ecclesia

Un grand château décomposé.

Portrait of Ruin donnait déjà le ton avec ses zones extérieures au château, accessibles par des tableaux. Celui-ci va plus loin en nous proposant carrément une carte dont les nouvelles zones se débloquent au fur et à mesure de notre avancée. Une vingtaine de lieux qui vous amèneront à parcourir forêts, collines, grottes ou simple chemins, dont deux optionnels se débloqueront par l'intermédiaire du plus grand d'entre eux que je ne citerais pas, mais facilement déductible par ceux ayant eu l'occasion de toucher à plusieurs Castlevania.
Le plus important d'entre tous reste néanmoins le petit village de Wygol, dont il vous faudra retrouver les villageois à travers les donjons. Un village qui fait figure de QG et où vous pourrez vous restaurer ou effectuer des achats par l'intermédiaire d'un seul et unique marchand, mais dont la complétion du stock se fera avec celle des quêtes que vous assigneront la majorité des villageois. Des quêtes qui consisteront généralement à ramener un nombre d'objet précis, utiliser un objet à un certain endroit ou sur un monstre en particulier, et d'autres plus diverses. Il est a noter que les coffres lors de l'exploration ne se cassent plus mais s'ouvrent de manière civique, détail qui a son importance!
Castlevania: Order of Ecclesia
Castlevania: Order of Ecclesia
Castlevania: Order of Ecclesia

2 en 1.

Les armes et pouvoirs spéciaux sont combinés en une seule et même entité, les Glyphes, au nombre de 73 et rangés en sept catégories: frappe, entaille, ténèbres, lumière, feu, glace, foudre. Chaque ennemi tué avec un glyphe viendra gonfler votre affinité à la catégorie liée à ce dernier.
Shanoa peut équiper jusqu'à trois glyphes, un pour chaque bras et un dorsal, chacun associé à un bouton, après quelques heures de jeu vous récupérerez même la relique étui qui vous permettra de switcher entre trois configurations de glyphes différentes. Malheureusement ce switch nécessite la combinaison de deux boutons qui ne sont par forcément pratiques en pleine phase de combat, il aurait été beaucoup plus simple de passer par un seul.
Hormis ce petit point négatif, il est à souligner que les glyphes attachés aux bras peuvent être activés simultanément, à un rythme propre à ceux choisis. Le glyphe dorsal lui concerne surtout les capacités à effet permanent ou l'invocation de familiers. Tout cela consomme bien entendu du mana, qui se régénère heureusement très rapidement vu que les glyphes sont notre seul moyen d'attaque avec les Unions de glyphes qui elles consomment des cœurs et changent suivant les glyphes attachés.
La malheureuse conséquence de ce "tout en un" est que la multitude des moyens d'attaques qu'on pouvait avoir auparavant est ici de base fortement réduite, cela aurait pu être facilement corrigé mais les développeurs en ont décidé autrement. De plus le fait que les monstres susceptibles de vous "lâcher" un glyphe soient aussi peu nombreux n'arrange rien au problème. Il est vrai que passer du système de double-personnages assez sympathique de Portrait of Ruin à un plus classique n'est pas des plus évidents, mais on ne peut pas vraiment dire que celui-ci arrive à tirer son épingle du jeu.
Castlevania: Order of Ecclesia
Castlevania: Order of Ecclesia
Castlevania: Order of Ecclesia

La technique et le reste ?

L'animation est encore au poil et les décors mêlent toujours aussi efficacement 2D en scrolling vertical/horizontal avec différents plans et 3D venant parachever le tableau, sans reproches donc. On ne peut de plus que féliciter le retour à des character arts plus classiques et moins typés manga qui avaient tendance à rendre l'ambiance niaise. Au niveau du bestiaire pas grand chose à dire, il y a des petits nouveaux mais aussi de bonnes grosses antiquités.
La musique m'a laissé dans l'indifférence la plus totale au bout d'un certain temps, à tel point que je ne l'écoutais plus que dans les moments importants. Quant aux voix on a le choix entre la langue anglaise ou japonaise - ce qui est un bon point - mais à part l'intro, quand Shanoa meurt dans d'atroces souffrances ou quelques autres moments on ne les remarque pas plus que ça.

Les à-côtés ne surprendront pas grand monde, au rayon des choses débloquables après avoir fini le jeu une première fois, on a le classique mode Assaut du Boss avec deux chemins différents qui consisteront à enchaîner le plus rapidement possible les Boss rencontrés durant le jeu afin de débloquer des objets. Ajoutez à cela un mode Sonore et un autre permettant de rejouer au jeu avec un personnage différent et son gameplay propre.
En terme de nouveauté directement accessible, il y a l'étrange mode Entraînement qui consiste à franchir une seule et unique zone infestée de pièges et ennemis en s'aidant de bonus améliorant votre vitesse, votre saut, vous rendant invincible ou encore de manière aléatoire vous restaurant/empoisonnant. Une fois arrivé au bout un score qui est fonction des monstres tués, du temps mis, des HP restants et des bonus ramassés vous est attribué. Pour finir les modes Wi-Fi et sans-fil vous permettrons d'effectuer des achats et ventes ainsi que d'éprouver vos talents sur le mode Entraînement.
Au final un total de douze heures pour boucler le jeu une première fois tranquillement seront à ôter de votre compteur de vie sociale, facilement le double en vue de la difficulté des donjons optionnels et certains taux de drops abusifs jamais vus.
Castlevania: Order of Ecclesia
Castlevania: Order of Ecclesia
Castlevania: Order of Ecclesia
Moins fun, moins fourni que ses prédécesseurs sur portable les plus récents, la recette reste la même, elle n'est pas aussi savoureuse mais fonctionne toujours. Avec un tel délai de développement on peut se demander pourquoi le jeu n'est pas autant voire plus complet que Portrait of Ruin à titre d'exemple. Un petit amuse-gueule, dommage.

26/10/2008
  • Style des Arts revu
  • Animation 2D/3D
  • Choix de langue des voix
  • Changement de direction amorcé par la présence de la carte
  • Manque de nouveautés
  • Nouveau système de combat trop basique, pas assez fouillé
  • Très court en ligne droite
  • Musiques vite oubliées
  • Alternance des configurations de glyphes mal foutue
6

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 3/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 3.5/5
Castlevania: Order of Ecclesia > Commentaires :

Castlevania: Order of Ecclesia

6
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
29 commentaires
Elekami

le 09/05/2014
7_5
Un Castlevania très solide, avec quelques pointes d'originalité qui m'ont personnellement plu (n'étant pas spécialement un énorme fan de cette série).
Le côté plateforme - action reste très présent mais la dimension RPG est parfaitement intégrée. On visite des lieux différents et relativement variés, ce qui le différencie de certains autres opus, cloisonnés à un unique château. Les graphismes en 2D sont très soignée, et l'OST est vraiment agréable à l'écoute. Un bon cru !
Popolon

le 03/01/2014
8
Order of Ecclesia est un bon Castlevania, pas un très bon. En fait, j'ai surtout aimé la première partie du jeu, où l'on recherche les habitants du village pour les délivrer. Elle m'a rappelé Simon's Quest pour la diversité des lieux visités : forêt, manoirs, marais, grottes, fonds marins (!) et j'ai trouvé qu'elle amenait un peu de fraîcheur, on ne se cantonnait plus au seul château de Dracula.
La deuxième partie (ledit château) m'a moins emballé, trop classique (mais efficace tout de même).

Techniquement, le jeu ne souffre d'aucun défaut majeur : les grahismes sont très agréables et détaillés, l'animation est au poil et la bande-son solide.

En bref, c'est un bon titre mais je trouve peut-être dommage qu'il faille à nouveau finir par le château de Dracula, cet opus aurait pu s'en passer je pense.
Ah oui : Shanoa est un super personnage, je l'ai adorée !
Let

le 15/12/2013
Edité le 15/12/2013
6_5
Je parlais de sentir le réchauffé avec PoR, eh bien Ecclesia c'est plus ou moins le même sentiment. Le système de glyphes fait énormément penser aux épisodes intitulés "quelque chose Sorrow", c'est certes toujours plaisant mais on sent que les idées commençaient à manquer aux développeurs. Le même bestiaire couplé à des décors ressemblant aux précédents volets DS de Castlevania et une histoire très oubliable font que ça fait encore un Castlevania pas désagréable ni inoubliable, juste un de plus.
faust

le 23/12/2012
Edité le 26/12/2012
5
Je voulais etre sur, et bien oui, ce n'est pas le meilleur...je voulais preciser que le terminer a 100 % en 15h ca me semblait peu, car certains objets ne tombent pas tres facilement...et recuperer toutes les bagues sans avoir recours a une FAQ ca prends du temps, donc il est court mais si on veut bien faire c'est plutot 25/30 heures.
PXL

le 13/02/2012
6
Très bon castlevania qui clôture de belle manière cette trilogie sur DS. malheureusement pas mal de points noirs entâchent cette fin de carrière.

Si le design et l'ambiance sont au top, le jeu est est par contre très court. seulement 15 heures pour faire une partie à 100% en ayant trouvé tous les glyphes et complété le bestiaire, et exécuté toutes les quêtes des villageois.
De plus, bien que le jeu soit court, je trouve que c'est très long à se mettre en place.

Ma préférence va vraiment à Portrait of ruin et Symphony of the night. Plus de choses à découvrir. Ici, on a l'impression de refaire les mêmes donjons. de plus, on a aussi l'impression que certains tableaux ne sont pas très équilibrés, en effet, des fois on se retrouve avec une ribambelle d'ennemis qui sont vraiment là pour faire chier plutôt que pour s'amuser. on a l'impression que les développeurs se sont pas faits chiés... "tiens là je vais fair eune salle, je vais mettre 30 démons à la con pour faire chier"... là où avant on avait deux ou trois démons, un ou deux squelette, etc.. c'était un peu plus varié...

Enfin, le système de glyphe est très mauvais pour ma part. Le coup des deux boutons pour frapper est totalement aberrant et pas très pratique. De plus, là où encore avant, on avait tout une tripotée d'objets et d'armes en tous genres, là on est cantonné à Trois niveaux pour chaque arme. et on a donc l'impression d'être ultra confiné dans ces triptyques d'armement.
La magie ne sert quasiment strictement à rien aussi, c'est bien dommage.

Il y a aussi es boss ultra durs (comme l'ombre) alors que d'autres se tuent hyper facilement... Le jeu est vraiment tout le temps déséquilibré.

Pour terminer, les musiques : 4 ou 5 thèmes sont vraiment pas mal mais le reste c'est pas top voir très moyen. et le combat final ne restera pas dans les annales...

En somme un bon castlevania mais loin d'être le meilleur.


heavenly

le 24/10/2011
6
Un bon castle, bonne ambiance et original mais un peu court !
Mikaya

le 08/06/2011
Edité le 08/06/2011
6
Castlevania dans la lignée de Symphony of the night et les opus DS (Dawn of Sorry et portrait of Ruin).
Le gameplay évolue très peu et le scénario est très vide, manquant cruellement de réel personnage secondaire et d'émotion.
Au niveau du graphisme, on retrouve exactement le même graphisme que les épisodes précédent, simple mais efficace, et les musiques sont toujours aussi sympathique.
Un castlevania de plus j'ai envie de dire, même si j'ai passé un bon moment en finissant la trame principale + le mode Albus, la difficulté est vraiment tordu par certains passages avec des boss qui te tuent en 3 claques si tu connais pas leur choré par coeur.


+ Gameplay sympa avec les glyphes
+ L'héroine est mignonne
+ Le mode Albus complétement cheaté XD
- Scénario moyen
- Pas de réelle personnalité dans le casting
- Difficulté de tordu des fois
Moonset

le 22/05/2011
7

Les + :

Le retour du vrai design de la série, bien gothique etc
La maniabilité de Shanoa hyper nerveuse
Le plus clair du jeu hors du château, vraiment sympa

Les - :

Le château tout pourri
L'histoire minimale
Les personnages fonctions

Bref c'est un petit mieux par rapport aux ignobles Dawn of Sorrow et Portrait of Ruin, mais on est loin du niveau d'un vrai castlevania


Link80000

le 05/11/2010
Edité le 05/11/2010
8
Bon jeu, l'histoire est bof. Je le recommencerai pas.
Luckra

le 06/09/2010
6
Le dernier Castlevania sur DS ne fait pas aussi bien que ses ainés.

Graphiquement, c'est très beau avec ce cachet propre à la série qui revient. On a des beaux persos et un bon bestiaire. Les musiques sont également biens dans l'ensemble avec un thème principal que j'ai trouvé excellent. Le scénario n'est pas génial et même très peu crédible mais ça peut passer dans un Castlevania.
Le problème de OoE, c'est qu'il veut oser plein de choses mais se vautre. L'idée d'avoir une worldmap avec différents lieux est bonne mais on se retrouve avec des mini lieux/couloirs où l'on ne fait que tuer tout sur son passage sans jamais être bloqué. Rajouter des quêtes avec les villageois n'est pas idiot sauf qu'on se retrouve avec du bash de MMO coréen : va tuer 30 corbeaux, trouve moi la plume de machin qui est lâchée 1 fois sur 100 par un certain mob. L'idée des glyphes qui semble remplacer les âmes n'est pas mal mais leur gestion est maladroite et leur puissance très mal équilibrée ce qui ne pousse pas à en utiliser plusieurs. Il reste quand même des boss fights épiques, chacun avec sa propre stratégie et une bonne difficulté.

Au final, OoE n'est pas mauvais. Il se laisse jouer et propose une bonne expérience mais il exploite très mal ses nouvelles idées. Dommage.
42 active users (1 member, 41 guests, 0 anonymous member)
Online members: Tchyo
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion