bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Borderlands: The Pre-Sequel! > Articles > Review

Borderlands: The Pre-Sequel!

shoot play3 europe
Borderlands: The Pre-Sequel!
Borderlands: The Pre-Sequel!
Alors que Borderlands 2 est sorti depuis deux ans, 2K Australia, sous la supervision de Gearbox Software, nous sort Borderlands: The Pre-Sequel! au moment où de nombreux fans attendent déjà Borderlands 3. Cet étrange nom vient du fait qu'il s'agit d'un épisode de transition, réalisé pour faire patienter les fans. Son histoire se situe après le premier jeu et avant le second. Nous allons voir ensemble s'il est digne de l'excellent deuxième opus.
Préparez vos masques à oxygène, on se dirige vers la lune de Pandore !

Il était une fois un héros, un vrai

L'un des plus gros reproches fait au premier épisode de la saga était le manque de consistance de la trame scénaristique. De gros efforts ont été faits pour le 2 avec de nombreux personnages charismatiques (le Beau Jack, les chasseurs de l'Arche, Claptrap...). Les différents personnages se sont vu octroyer des dialogues dignes de ce nom, tout en conservant un esprit totalement déjanté. The Pre-Sequel se concentre sur les événements se déroulant juste avant l'ascension du Beau Jack, le héros de la série, à qui l'on doit une grosse partie du délire et du sérieux de Borderlands 2.

Pour suivre ces événements, il faut quitter Pandore et se diriger vers sa lune, Elpis. Tout commence sur Hélios, l'immense vaisseau d'Hyperion où les nouveaux chasseurs de l'Arche de cet opus rencontrent leur employeur, un Jack étonnamment sympathique. Le démarrage est explosif mais de courte durée, et après cette phase nerveuse, on se retrouve paumé sur Elpis. S'ensuit un début d'aventure qui manque de moments forts et souffre d'un rythme assez lent. D'un point de vue scénaristique, il s'agit d'une demi-déception car au vu du charisme de Jack, l'aventure aurait pu être quelque chose de vraiment épique. Il aurait été légitime de s'attendre à suivre de près les actions de ce dernier mais il s'avère qu'on ne le croise physiquement qu'un nombre restreint de fois... Au final, il n'y a que très peu de révélations intéressantes et le scénario se contente de peu. Heureusement, le tout s'intègre bien dans la saga sans apporter d'incohérences majeures. La fin rattrape le début quelque peu soporifique et permet de spéculer sur l'avenir de la série. Malgré sa position dans la chronologie, il conviendra de terminer le 2 avant de s'attaquer à celui-ci. Les nombreuses quêtes annexes quant à elles sont bien introduites et sont toutes plus ou moins scénarisées même si elles manquent de punch pour la plupart.

Les environnements visités sont peu variés mais sont généralement assez vastes et offrent une multitude de secrets et d'easter eggs, en plus d'afficher de beaux panoramas. Les musiques accompagnant nos voyages sont généralement bien trop calmes et rapidement oubliées. Techniquement, le jeu reprend le moteur de Borderlands 2 et reste agréable à l’œil grâce au style particulier de la série. Malheureusement, il est très mal optimisé (sur toutes les plates-formes) et on souffre fréquemment de chutes de frame rate qui gâchent les combats. On notera également des affichages de textures parfois tardifs.
Bref, la finition est loin d'être parfaite.
Borderlands: The Pre-Sequel!
Borderlands: The Pre-Sequel!
Borderlands: The Pre-Sequel!

BRUTAAAAAL

En plus de garder le même moteur, The Pre-Sequel garde exactement le même gameplay. Ce dernier est donc toujours aussi fun et offre de nombreuses possibilités. On dispose d'un nombre astronomique d'armes en tout genre qui diffèrent par leurs statistiques mais aussi par l'élément qui les accompagne et leur mode. Il convient alors de tester toutes les armes qu'on trouve pour évaluer leurs effets et choisir celle qui convient le mieux à notre façon de jouer. Chacun y trouvera son bonheur, qu'il soit amateur de FPS ou non car le gameplay se veut peu dynamique et c'est les équipements et niveaux qui auront plus d'impact que le skill du joueur. La faible gravité de la lune accentuera ce manque de nervosité mais ne devrait pas gâcher l'expérience après un petit temps d'adaptation.

Les quatre personnages jouables de cet épisode sont tous des têtes connues. Athena (apparue dans le DLC du premier Borderlands, l'Armurerie Secrète du Général Knoxx), Nisha (la shérif de Lynchwood dans Borderlands 2), Wilhelm (le premier boss du 2) et enfin Claptrap qu'on ne présente plus. Les compétences de tout ce beau monde ont bien été équilibrées (enfin presque, Claptrap est totalement ingérable mais tellement cool) et chaque point dépensé nous rendra un peu plus brutasse. Les compétences actives sont plus nombreuses qu'auparavant et ajoutent des éléments de gameplay appréciables. La plupart des personnages disposent aussi de compétences favorisant le jeu en coopération. Jouer avec des amis rend le jeu encore plus fun à parcourir, en plus de rendre les ennemis plus costauds et de lâcher plus de butins ! Enfin, le personnage jouable répond directement aux PNJ selon la situation, un petit détail certes, mais qui favorise l'immersion.

Au niveau du bestiaire, on retrouve les éternels bandits peuplant par dizaines les camps de fortune. Les soldats de Dahl sont aussi présents ainsi que de nouvelles espèces animales. Les Kraggons, sorte de gros lézards rocheux, remplaceront les skags de Pandore et comme pour ces derniers il en existe plusieurs formes. Les brutaux, super brutaux et super brutaux ultimes sont donc toujours de la partie. Néanmoins il faut constater que le premier run n'offre pas de challenge et est même très accessible. Heureusement que le mode Chasseur Ultime (New Game +) est toujours là et amène un challenge digne de ce nom. La durée de vie est très correcte en comptant environ 30 heures pour finir la première partie avec sa multitude de quêtes annexes (plus de 50 !) et cela sans compter le mode Chasseur Ultime et les innombrables secrets à découvrir.
Borderlands: The Pre-Sequel!
Borderlands: The Pre-Sequel!
Borderlands: The Pre-Sequel!

Des nouveautés ?

Bien que TPS reprenne de nombreux éléments des anciens opus, il y a quelques nouveautés. Tout d'abord la faible gravité d'Elpis nous permet de faire des sauts plus haut, et vu que les chasseurs de l'Arche sont des brutasses, ils peuvent pilonner le sol pour infliger des dégâts aux ennemis. Une fonction assez fun qui peut mettre à mal plusieurs ennemis d'un coup, sachant qu'il est possible d'agrémenter tout ça avec des dégâts élémentaux.

Une nouvelle jauge fait également son apparition en dessous de la santé : la jauge d'oxygène. Et oui, il n'y a pas d'air sur cette lune. Les réserves d'oxygène diminuent constamment et arrivé à zéro, c'est la santé qui diminue. Il faut donc veiller à trouver des bonbonnes lâchées, en masse, par les ennemis ou retourner régulièrement dans des zones sous atmosphère. Cela s'applique aussi aux ennemis et viser leur masque à oxygène permet de les regarder mourir lentement. Cet ajout est une contrainte à l'exploration assez gênante au début et oubliée sur la fin. Notez que Claptrap étant un robot, il ne consommera pas d'oxygène ! Par contre, il peut s'enflammer... D'ailleurs qui dit flamme dit oxygène et sans oxygène pas de flamme. Les dégâts élémentaux de feu deviennent presque totalement inutiles alors qu'ils étaient diablement efficaces sur Pandore.

Pour contrer cela, un nouvel élément fait sa venue : la glace. Il est à présent possible de geler les ennemis, les immobilisant pendant un court moment. Un élément qui devient vite indispensable lorsque les ennemis se font nombreux. On notera également l'arrivée des lasers comme nouveau type d'arme, ils sont plutôt efficaces et trouvent leur place dans l'inventaire de tout bon chasseur de l'Arche. En parlant d'inventaire, il est désormais possible d'examiner l'équipement des autres joueurs que vous rencontrez.

Un nouvel outil vient chambouler le marché des flingues (et Marcus ne va pas être content) : la broyeuse. Elle permet de fusionner trois armes pour en créer une nouvelle, son niveau étant la moyenne des trois armes. Par exemple, trois armes vertes fusionnées peuvent en fournir une bleue. Ce qui semble être un détail change en réalité toute l'appréhension du joueur envers le loot pourri. Il y a désormais un intérêt à ramasser de nombreuses armes médiocres pour les fusionner entre elles et, à terme, obtenir une arme vraiment puissante. La broyeuse ainsi que le retour des codes SHIFT (fournis par les développeurs sur les réseaux sociaux permettant d'obtenir des armes violettes) diminueront l'intérêt du farming. Cet épisode se veut donc plus accessible au grand public, en permettant d'obtenir sans trop de mal un équipement de fou furieux.
Borderlands: The Pre-Sequel!
Borderlands: The Pre-Sequel!
Borderlands: The Pre-Sequel!
Borderlands: The Pre-Sequel! ne révolutionne en rien la série et se contente de reprendre la même formule mais dans un nouvel environnement. Heureusement, elle est terriblement efficace et procure toujours autant de fun, qu'on joue en solo ou avec des amis. Au final, cet épisode ne semble s'adresser qu'aux fans pour les faire patienter. Dans cette optique, TPS remplit très bien son rôle de transition même si on regrettera un manque de prise de risque et un scénario trop timide.

06/12/2014
  • Gameplay toujours aussi génial
  • Un des meilleurs jeux coop
  • Elpis agréable à parcourir
  • S'intègre bien dans la saga
  • Doublage VF
  • Mal optimisé (chute de frame-rate)
  • Pas de prise de risque
  • Histoire et annexes pas très épiques...
7

GRAPHICS 2.5/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 2.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4.5/5
Borderlands: The Pre-Sequel! > Commentaires :

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
0 commentaire
Aucun commentaire

Borderlands: The Pre-Sequel!

commentaires

pc [0] play3 [1] pst3 [0] xb360 [2] xla [0]

69 active users (0 member, 69 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion