bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Shadow Hearts: From the New World > Articles > Review

Shadow Hearts: From the New World

crpg play2 europe
Shadow Hearts: From the New World
La malice de l'Amérique
Troisième épisode à voir le jour sur Playstation 2, Shadow Hearts: From the New World surfe sur le succès des opus précédents. Après deux premiers jeux intimement liés, nos nouveaux héros prennent place cette fois-ci sur le continent américain. La recette fonctionne t-elle toujours ?

La Malice

Dans un New York de la première moitié du XXe siècle, Johnny Garland est un jeune homme de 16 ans qui officie en tant que détective dans sa propre agence, suite à la mort de son père quelques années plus tôt. Toujours accompagné du fidèle servant de la famille, Lenny, les jours se suivent et se ressemblent sans qu'aucune affaire alléchante ne se présente. C'est alors qu'un étrange monsieur fait irruption, Gilbert, il recherche un homme sans donner plus de précision sur le pourquoi de la demande. En ces temps de disette, Johnny accepte d'enquêter pour retrouver cet homme.

Très vite, après quelques recherches, notre héros va trouver l'homme en question, qui semble terrifié rien qu'en le regardant. C'est alors qu'une étrange fenêtre s'ouvre derrière et un monstre surgit, dévorant le malheureux. Johnny ne sait pas quoi faire face à cette créature et son salut viendra d'une femme, qui fait une entrée fracassante sur les lieux, elle ressemble presque à un ange avec ses ailes et se débarrasse rapidement du monstre, avant de reprendre sa forme humaine. C'est de trop pour le jeune homme qui perd connaissance, mais une étrange lueur rouge l'enveloppe, ce qui interpelle la jeune femme.

Johnny se réveille à son domicile, et fait la connaissance de Shania, la fille qui l'a sauvé, et Natan, tous les deux semblent venir d'une tribu indienne. La situation est claire, Shania a le pouvoir de contrôler des esprits, et d'utiliser leurs pouvoirs, son rôle est de détruire toutes les fenêtres comme celle que Johnny a vue plus tôt. En effet, il semblerait que ces "passages" mènent vers un autre monde, proche des ténèbres. Mais ce n'est pas tout, Johnny arrive à faire apparaître une lame rouge dans le prolongement de son couteau, jusqu'alors son arme de fortune. Il ne fait aucun doute qu'il y a un rapport avec La Malice, en d'autres termes, la matérialisation en énergie de toutes les émotions négatives. Mais pourquoi et dans quel but ? Il est temps pour nos amis de faire équipe et d'aller rendre visite à Gilbert, qui doit en savoir plus.

L'histoire des Shadow Hearts est toujours liée au mysticisme, il en va de même dans ce troisième jeu. Certains protagonistes ont leurs propres motivations dans l'aventure, mais un but commun. Au cours de son périple, notre équipe grandissante va en effet être confrontée à bien des problèmes, et des protagonistes obscurs vont venir compliquer les débats.

Le rythme est plutôt bon, l'intrigue légère et le tout pris avec une certaine dérision. Certes, il s'agit de la même chose que les précédents, mais l'humour que nous avons ici atteint des sommets dans le deuxième voire troisième degré. Il suffit de se convaincre avec le casting, composé entre autre d'un mariachi, d'une grosse chatte de la mafia adepte de la boxe de l'homme ivre, d'un ninja de pacotille décalé ou encore d'une vampire qui se transforme en fonction des coloris avalés. Sacré programme pour une équipe qui ressemble à tout sauf à celle qui sauvera le monde, et pourtant... Du coup vous visiterez des lieux tout aussi variés comme Chicago ou l'Area51 et croiserez des figures emblématiques de l'époque comme Al Capone, ça part dans tous les sens en somme.

Là est toute la question, l'appréciation du récit dépendra en grande partie de votre capacité à admettre ce genre de délire ou non, car tout le jeu, y compris dans ses attaques, adopte la dérision. Toujours est-il que la formule fonctionne plutôt bien, même si elle diverge sérieusement des volontés du premier Shadow Hearts, à savoir un RPG avec une petite touche horreur. C'est bien loin tout ça.
Shadow Hearts: From the New World
Shadow Hearts: From the New World

Dans la lignée

Pas de bouleversements majeurs dans la réalisation technique, on retrouve le moteur optimisé de Shadow Hearts 2.

La première chose notable vient des menus, l'interface est claire et colorée, parfaitement lisible. L'habillage est en outre ponctué de nombreuses cut-scenes ou d'images de synthèse de bonne qualité.

Les graphismes sont plutôt bons, les textures solides et seul un aliasing persistant perturbe vraiment le visuel. Il faut dire que le cadre choisi change des traditionnels RPG japonais, avec un voyage au sein des continents américains. A ce titre la variété sera toujours de mise, mais comme les précédents, on déplore un level design franchement limité, que ce soit les quatre écrans qui constituent une ville (surtout pour des villes si grandes), ou les donjons, à peine rehaussés de quelques énigmes pas vraiment complexes. Les plans sont toujours fixes, avec quelques streamings, et vous vous contentez de diriger votre personnage et d'interagir avec quelques PNJ. La world map reste un Point and Click.

Notre intérêt se focalisera donc davantage sur la partie combat, mais là aussi pas de grands bouleversements, si ce n'est une dynamique accrue. Les effets pour les magies restent soft, même sur la fin, en gardant toujours cette impression de "vitesse" dans le déroulement, quelque part ce n'est pas un mal. Malheureusement, les monstres que vous croiserez sont aussi peu inspirés que dans les anciens Shadow Hearts, ils ressemblent rarement à grand chose et n'attendez pas d'être surpris à ce niveau.

Une réalisation solide qui ne crève pas l'écran, nous sommes en terrain connu avec cette licence.
Shadow Hearts: From the New World
Shadow Hearts: From the New World

Dans la norme

L'ost de From the New World change un peu de registre, cadre oblige. Des thèmes plus jazzy, plus authentique comme en témoignent ceux des temples aztèques ou de New York. L'orchestration reste légère, et c'est seulement dans les thèmes de combats que nous aurons quelque chose de plus nerveux. En somme un travail qui tient la route, mais qui ne contient pas de piste inoubliable.

Extrait de l'OST Shadow Hearts : From the New World (Garland Office & Kiss of Malice) :
Les doublages américains sont étonnamment bons, surtout lorsque l'on sait que nombre d'acteurs doublent plusieurs personnages. La palme va sans conteste au doubleur de Frank, notre super ninja, avec des "Oh my god" assez anthologiques. Les bruitages sont variés, plus qu'avant et il sera facile de différencier à l'ouïe tous les états infligés ou subis.
Shadow Hearts: From the New World
Shadow Hearts: From the New World

Judgement Ring, Act III

La progression est très classique et linéaire. Le jeu vous dit à chaque fois où vous devez vous rendre et un curseur s'adapte d'office sur la world map.

La seule interactivité vient de quelques coffres à ouvrir, vous pouvez vous aider du plan pour constater que chaque zone est particulièrement petite. Les donjons offrent peu d'énigmes et vous ferez vite le tour. En ville ou village c'est encore plus restreint, mais il y a quand même un nombre de PNJ suffisant pour donner un peu de vie ou offrir des indices pour votre progression. Lors de votre périple, un écran de transition très rapide et aléatoire intervient, ce sont les combats.

Combats :

Pour mémoire Shadow Hearts possède un système au tour par tour très classique, à 4 personnages depuis le 2, qui a vu naître son originalité grâce à un seul atout : l'anneau du jugement.

Le principe est simple, à chaque action, une petite roue apparaît à l'écran, à l'intérieur quelques portions et une aiguille qui va faire un tour. A cet instant vous devez presser la touche correspondante dans chaque portion ou passe l'aiguille, la réussite engagera la commande, en cas d'échec vous perdrez votre tour ou vous aurez des dégâts limités. Pour corser le tout, les portions possèdent une petite extrémité de couleur rouge, synonyme de perfect pour augmenter l'efficacité de votre coup. Le principal intérêt de ce système est qu'il est complètement indépendant du reste, à savoir il possède ses propres altérations de statut. Aiguille accélérée ou inversée, zones invisibles, vitesse variable... et qu'il faudra bien se protéger en fonction des aptitudes ennemies, qui aiment les altérations de l'anneau.

Pour le reste, le menu se présente comme suit : attaque, compétences spéciales, magies, objets, défense et fuite. Au cours de l'aventure le système va évoluer, et vous ferez connaissance avec une autre capacité primordiale, il s'agit des stocks. A la base de deux niveaux, ils permettent de lancer deux attaques successives, d'engager un enchaînement à plusieurs personnages, ou encore de faire une attaque simple avec une diminution de stock chez l'ennemi, car bien sur vos adversaires ont les mêmes aptitudes que vous à ce sujet.

Pour les magies, chaque personnage doit se voir affubler d'une plaque qui représente un signe du zodiaque, et qui possède plusieurs emplacements, comme un petit sphérier. Les emplacements varient en fonction du type, plutôt guérison ou soutien, ou encore élémentaire. Vous pourrez à la boutique nomade augmenter les performances de chaque espace en échange d'argent, ou bien modifier le type élémentaire. Cet atout est important dans la mesure ou des magies de niveau 2 nécessitent un emplacement de niveau 2 aussi, et ainsi de suite. Les magies sont aussi divisées en trois catégories (terre, mi-terre / mi-air, air), et lors de combos il faudra bien faire attention à savoir quelle magie expulse l'ennemi en l'air ou bien le fracasse au sol, pour ne pas perdre le bénéfice de l'enchaînement.

Comme d'habitude, vous pourrez équiper vos personnages en arme, armure, et plusieurs accessoires. La boutique vous aidera pour cela, d'ailleurs il faut noter qu'à chaque achat ou vente, vous avez la possibilité d'avoir une ristourne si vous réussissez un petit challenge avec l'anneau. Plus vous en réussirez, plus la ristourne sera importante mais l'épreuve est délicate à exécuter.

Le système de combat s'est encore bonifié dans cet épisode et nous arrivons à faire des choses intéressantes à un stade avancé. A ce titre la difficulté "normale" le permettra, car les ennemis ou boss savent globalement se défendre. Cela dit, un joueur expérimenté n'aura pas trop de difficulté à boucler l'aventure.
Shadow Hearts: From the New World
Shadow Hearts: From the New World

Sous-quêtes

Comptez environ 25 heures pour finir la trame principale. Oui, le jeu est court, moins que le premier Shadow Hearts mais plus que le deuxième. Cependant, on retrouve une des caractéristiques de la licence, sa grande partie de quêtes annexes, qui allongent considérablement la durée de vie. A noter que nombre d'entre elles ne sont valides qu'après avoir atteint le dernier donjon.

Divers : difficile d'être précis sans trop en dire. Les annexes spéciales pour vos personnages vous ouvriront de nouveaux lieux, compétences et équipements ultimes, un apport background voir de nouvelles cinématiques. Chaque personnage à sa propre quête dans laquelle il est le héros. De vraies zones avec donjons et boss optionnels à chaque fois.

Divers 2 : les tickets de loterie que vous trouverez de temps en temps permettent d'obtenir auprès de certains PNJ des objets uniques. Les "snap card" correspondent aux demandes de PNJ sur des monstres/boss bien précis à prendre en photo avec l'appareil de Johnny. Vous aurez également d'autres moyens de gagner des lots grâce au "pédomètre", qui mesure le nombre de pas que vous faites dans le jeu. Sans compter tout ce qui est quiz, les sphériers de magie...

Lovecraft challenge : à un moment donné vous aurez accès à cette sorte d'épreuve qui propose plusieurs challenges à base de combats, comme vaincre des ennemis avec des techniques aériennes ou en temps limité, par exemple. Elle se bonifie en fonction des endroits visités lors de la trame principale.

New game + : vous repartirez avec quelques acquis, et un nouveau lieu permettra d'accéder au meilleur challenge du jeu.
Shadow Hearts: From the New World
Shadow Hearts: From the New World
C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes ! Difficile d'imaginer cela en regard d'une licence si récente, et pourtant c'est le cas. Extrêmement proche de Shadow Hearts 2, meilleur système mais univers moins maîtrisé, ce RPG un peu trop court reste une expérience à découvrir. A signaler que dorénavant les trois Shadow Hearts sont disponibles en Europe, raison de plus pour céder à l'anneau du jugement.

30/03/2008
  • Système de combat très complet et dynamique
  • Ambiance plaisante
  • Une référence en matière d'annexes
  • Récit un peu trop loufoque
  • Un casting discutable
  • Level design faible
  • Trop court sur la trame principale
6.5

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 2.5/5
LENGTH 3.5/5
GAMEPLAY 3.5/5
Shadow Hearts: From the New World > Commentaires :

Shadow Hearts: From the New World

6.5
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
18 commentaires
Chipstouille

le 11/05/2018
6
Je m'attendais à une purge, le jeu ayant très mauvaise presse (surtout outre-atlantique). Résultat, le jeu ne pêche véritablement que pour son casting super chelou, un défaut qui était déjà présent dans l'épisode Covenant. Les dialogues sont également souvent très mal écrits, et donc forcément le scénario ne parvient pas à contourner le problème.


Mais tout le reste est excellent. Certes, on reprend ici la formule qui a marché dans les 2 précédents épisodes, mais elle se voit améliorée. Le level design est excellent, les quêtes annexes aussi, avec de vrais récompenses à la clé (des compétences pour vos persos! Ou plus rarement des pièces d'équipement utiles). Après avoir écumé un paquet d'open world à quêtes fedex et jeux occidentaux de manière générale, SH3 fait un bien fou sur ce plan-là.
Le système de judgement ring fait toujours son petit effet... Et le stock apporte un côté tactique supplémentaire carrément excellent (qui rappelle un peu Xenosaga 1 dans l'esprit, avec une gestion fine des tours de jeu)

Dans l'ensemble, l'aspect plus coloré et lumineux du jeu donne un aspect moins fouillis.

Les développeurs affirment eux-même qu'on leur a un peu forcé la main pour accentuer le côté loufoque du jeu, afin d'atténuer le côté sombre. Mauvais calcul.

Dommage, ce genre de jeu manque terriblement aujourd'hui.
vernes

le 14/05/2017
7_5
Le jeu est en constante amélioration mais démarre de bien plus bas que ces prédécesseurs hélas. Toutefois c'est toujours aussi généreux et prenant en définitive.
Renty

le 12/03/2017
7_5
Em sua forma, "Shadow Hearts: From the New World" é um RPG de estilo tradicional, que traz cenas de exploração, fases de diálogos e batalhas aleatórias. Mas, esmiuçando o conteúdo, é possível perceber que o sistema de jogo traz elementos muito variados - praticamente cada personagem tem uma mecânica própria e missões particulares. Tomando-os individualmente, nada disso é original, mas, ao menos, o jogador não poderá reclamar de falta do que fazer.

O presente episódio está mais para um capítulo paralelo aos dois games anteriores, ou seja, não é uma continuação direta. O cenário inicial é a Nova York pós-Crise da Bolsa, em 1929. O protagonista é Johnny Garland, um garoto aventureiro de 16 anos que, após a morte trágica de seu pai e da irmã, resolve tentar se virar sozinho em vez de herdar os negócios da família.

Ao longo da aventura, mais personagens passam a integrar a trupe de Garland, como a dupla de origem indígena Shania e Natan. A primeira é capaz de fundir com espíritos da natureza e assumir outras formas, um poder similar ao do protagonista dos "Shadow Hearts" anteriores, Yuri Hyuga. A voluptuosa mulher de pele escura é responsável pelas cenas mais sensuais do game. Já Natan é um grandalhão que se lembra o lutador Thunder Hawk de "Super Street Fighter II" e sua especialidade é o gun-fu, uma arte marcial com pistolas.
david06

le 15/09/2015
8
Fini en 28 heures Shadow Hearts 3
Meme si l'ambiance du 1 manque encore une fois j'ai de nouveau apprécié cet épisode
L'histoire est un poil moins intéressante mais le système de combat est encore plus développé et les perso moins bizarre que dans le deux de mon point de vue,bien sur.
Le héros n'arrive pas au niveau de Yuri mais devient plus cool vers la fin.

Yama

le 29/05/2013
7_5
Petite déception après la claque du 2ème opus, il reste un bon rpg, avec quelques références propres à la série. Le scénario est un tantinet plus sombre, voir limite gênant. Bref, on en ressort pas indemne, et c'est peut être un des points forts du jeu.

Le casting est toujours hétéroclite (mais moins que le 2), et le BS un peu plus poussé, un peu trop à mon goût même.

A faire en tous les cas, pour les fans des deux premiers.
Herbrand

le 24/11/2012
Edité le 24/06/2013
6
Avec un gameplay encore amélioré par rapport à son prédécesseur, cette troisième déclinaison de Shadow Hearts aurait pu avoir tout pour plaire. Cependant, on perd ici une ambiance qui plonge davantage vers un humour ridicule. Ajouté à cela une ambiance encore moins horrifique et démoniaque, la perte d'un héros charismatique et un casting quelque peu douteux, Shadow Hearts: From the New World ne brillera pas autant que ses aînés. Fort heureusement, l'excellent système de combat le rend tout de même extrêmement agréable à jouer.
Circé

le 21/07/2010
8
Ma p'tite déception de la série... mais en même temps c'était dur de passer après un Convenant aussi grandiose !!
On change ici de continent et j'ai eu la désagréable impression qu'ils avaient oublié le côté glauque des précédents volets sur le vieux continents même si certaines scènes (concernant le passé du héros) nous replongent de temps en temps dans les origines de l'histoire.
Le système de combat est toujours pour moi aussi bon et prenant, l'histoire commence très lentement mais va dans le bon sens et ne fait que s'améliorer... mais là où le bas blesse vraiment pour moi c'est dans les personnages : Shania est magnifique (en plus elle fusionne) rien à redire sur elle, Johnny m'a beaucoup fait regretter Yuri mais il reste attachant quand même et son histoire se développe très très bien, côté méchant Killer et Lady forment un très bon couple... mais les autres persos ça va du "ouais bof" au "mon dieu qu'est ce que j'ai fait au ciel pour mériter ça !!".
Natan est touchant dans son attachement à Shania mais ça en reste là, Ricardo me fait penser à Banderas dans Desperado et là aussi c'est tout . Mais côté pire : Mao, la chatte mafieuse géante est... commente dire.. bah c'est une chatte géante mafieuse quoi !! Fallait trouver un truc pareil Hilda n'arrive jamais à la hauteur de ses frères ! Et le pompon revient à Frank, un "ninja" sur le retour... alors oui il frappe fort, mais l'avoir dans son équipe c'est la honte assurée ^^;
Un bon RPG quand même, qui garde pas mal de qualités de ses grands frères mais perd aussi beaucoup dans l'ambiance générale.
Tompouce

le 22/01/2010
5
Dans le même esprit que SH: Covenant, mais quelque peu en déça sur quelques points (scénario, ambiance surtout).
n bon RPG tout de même qui mérite que l'on s'y attarde, surtoutsi l'on a apprécié le système su 2è épisode.
Lyas

le 13/07/2009
4
On garde les combats, dynamiques et jamais ennuyeux mais on jette et on piétine ce scénario épouvantable et son univers incohérent.
Frank avec sa loufoquerie inattendue nous sort de notre torpeur une ou deux fois toutes les 15 heures. Le reste du jeu, pas grand chose à en dire.
(Un grand merci aussi aux écrans gelés provoqués par Natan.)
Kenshiro

le 17/03/2009
7
Un bon rpg, une bonne histoire qui se révèle que vers la fin.
Les persos, l'histoire et l'intensité des émotions et des scènes, se retrouve bien de dessous des 2 premiers opus.
32 active users (0 member, 32 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion