bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Final Fantasy XII > Articles > Review

Final Fantasy XII

crpg play2 amerique
Final Fantasy XII
La quête d'une reine pour sauver son pays
Un nouvel épisode estampillé Final Fantasy c'est toujours événement. Ce douzième épisode prend pourtant les joueurs à contre-pieds en bousculant nos habitudes. La direction du projet est confiée à Matsuno (Final Fantasy Tactics, Vagrant Story, Final Fantasy Tactics Advance) qui sera finalement écarté du projet pour non respect des délais. Mais qu'importe, après plus de quatre ans de développement, le jeu est finalement entre nos mains. Le résultat est-il à la hauteur de nos espérances ? Pour le savoir lisez la suite.

De retour à Ivalice

L'histoire de Final Fantasy XII nous replonge dans le monde d'Ivalice, lieu déjà exploré dans Final Fantasy Tactics et Tactics Advance. Peu après le mariage d'Ashelia, princesse du royaume de Dalmasca, et de Rasler, prince de Nabradia, la guerre éclate entre Dalmasca et L'empire d'Archadia. Rasler, en courageux prince, va s'opposer aux troupes de l'empire mais succombera lors de la bataille de Nalbina Fortress. Avec la chute de la cité, l'empire est aux portes de Dalmasca et Raminas, son souverain, n'a d'autre choix que de signer un traité de paix avec Archadia. Malheureusement sa tentative se soldera par son assassinat orchestré par l'un de ses généraux. Affligée par la disparition de son époux et de son père, la princesse Ashelia se suicide. Trois ans plus tard, l'empire contrôle maintenant Dalmasca et sa cité principale Rabanastre. Vaan, jeune voleur décide de s'emparer du trésor royal. Malheureusement pour lui, ce même trésor est convoité par le pirate Balthier. En tentant d'accomplir leur vol, tous deux vont se retrouver mêlés à la tentative d'assassinat de l'héritier de l'empire Vayne Solidor, par la résistance.
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII

Le monde magique d'Ivalice

Premier constat, et même si on l'habitude avec Square-Enix, la réalisation est une fois de plus au top. Le Character Design est classe, les décors sont sublimes et variés, les musiques enchanteresses et l'animation au-delà de tout reproche. Final Fantasy impose par sa beauté et sa fluidité. Les voix américaines sont très bien choisies, en particulier celle de Fran tout bonnement sublime. Les premières impressions passées, on se rend compte que nous ne sommes pas au bout de nos surprises : renforçant encore plus notre immersion, lLe temps changera selon les lieux et on se retrouvera ainsi à traverser une plaine sous un soleil de plomb. Et lors d'un seconde visite on pourra trouver une pluie torrentielle. Même chose pour les autres lieux : tempête de sable, neige, vent, tout y est. FFXII reprend le principe du dixième épisode et ne propose, pour ainsi dire, pas de carte du monde (sauf une fois le vaisseau en main). On devra donc rejoindre à pied les différentes parties d'Ivalice. Et là, encore une fois, le jeu impressionne par l'étendue des lieux traversés. Les maps sont immenses et il est facile de s'y perdre si on n'a pas acheté (ou trouvé) la carte avant de s'aventurer dans un nouveau lieu.
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII

Le retour de l'ATB Jauge

Après FFX, qui innovait en proposant un système de combat basé sur la CTB Jauge, FFXII revient aux sources en remettant l'ATB au goût du jour. Les ennemis sont désormais visibles et contrairement à beaucoup de jeux où le combat commence lorsque vous entrez en contact avec l'un d'entre eux (Grandia, Chrono Cross), ici il n'y pas de changement d'écran. Vos personnages sortent leurs armes dès qu'un ennemi est suffisamment proche et vous pouvez donc l'attaquer à tout moment. Pas de transition. On contrôle ses personnages librement sur l'aire de combat. Voilà les nouveautés de FFXII. Pour le reste c'est de l'ATB classique. En ce qui concerne les capacités et les diverses skills de vos héros, ils s'apprennent à la manière de FFX, sur une grille. Chaque case coûtant un certain nombre des points, points gagnés durant les combats. Sachez que tout passe par cette grille baptisé Licence Grid. En effet, le moindre sort, le moindre équipement ou la moindre capacité devra être apprise avec la grille de licence avant de pouvoir être utilisée. On retrouve bien sur les habituelles summons qui s'utiliseront encore une fois à la manière d'un FFX : seul l'invocateur et le summon restent sur l'aire de combat. Et bien sur les limites. Ces dernières ont la particularité de permettre des enchaînements ente les personnages. Bien pratique pour tuer des boss en "un coup ".
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII

Final Fantasy XII, le jeu qui n'a pas besoin de joueur

Innovation majeur du titre, les Gambits offrent un confort de jeu indéniable. Les Gambit peuvent s'assimiler à un "auto mode" intelligent. Chaque personnage dispose de douze Gambit slots. A vous de définir parmi une liste où toutes les actions sont répertoriées, lesquelles vous souhaitez voir accomplies. Pour vous donner un exemple concret, vous pouvez mettre un gambit de type "character status = KO > Phoenix Down ". Ainsi, dès qu'un de vos personnages meurt, un autre ayant le gambit ci-dessus mis en place lancera un phoenix down. Vous pouvez mettre en place des gambits pour tous vos personnages et ainsi n'avoir rien à faire pendant les combats. Sans aller jusque là, l'avantage de ce type de mode est de gagner du temps pendant les combats ardus : vos personnages soignent ainsi les mauvais statuts ou régénèrent vos HP automatiquement sans que vous ayez à vous en soucier. Si jamais la situation se corse, il est toujours possible, comme dans FFX, de switcher entre les héros en plein combat (ce qui est toujours pratique quand l'un meurt ou quand un autre n'a plus de HP ou de MP).
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII

Le jeu ultime ?

Malheureusement Final Fantasy XII n'est pas exempt de défauts. En première ligne, la mise en scène du scénario, qui fait vraiment pauvre. Si au premier abord l'histoire semble travaillée, on est déçu de constater que seules quelques Cut Scenes viennent étoffer notre aventure. Le jeu aurait gagné à avoir plus de phases d'histoire. Autre énorme déception : les méchants. Si on jubile lors des premières scènes avec les juges, on déchante vite quand on voit que leur présence est quasi inexistante. Si beaucoup de joueurs se sont plaints de la linéarité de Final Fantasy X, peut être seront-ils satisfaits de son absence quasi-totale dans Final Fantasy XII ? Il est vrai que c'est agréable et qu'on se prend vite au jeu des nombreuses Side Quests en cours de jeu mais on regrette vite que cette liberté s'obtienne au détriment de l'histoire. Un meilleur compromis aurait été plus souhaitable.
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII
Final Fantasy XII, même s'il est loin d'être le jeu ultime annoncé, reste un excellent RPG, très plaisant à jouer. Sa réalisation impeccable impressionne et on a plaisir à combattre sans changement d'écran à chaque rencontre. Il existe bon nombre de Side Quests (trop peut-être ?) et si vous voulez compléter le jeu à cent pour cent, vous dépasserez facilement les cent heures au compteur. Si l'histoire et le scénario avaient été mieux mis en scène, on tiendrait sûrement le RPG ultime. Peut-être au prochain coup...

07/01/2007
  • L'ambiance
  • La durée de vie
  • Les graphismes
  • Les Gambits
  • Les combats
  • La mauvaise mise en scène du scénario
  • Les méchants inexistants
  • Liberté au détriment de l'histoire
7

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 2.5/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4.5/5
Final Fantasy XII > Commentaires :

Final Fantasy XII

7
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
81 commentaires
peppermint

le 14/03/2017
8
Final Fantasy XII est une aventure qui m'a fait passer un bon moment, de par ses environnements riches et son système de combat qui posait de nouvelles bases intéressantes avec son système de permis pour orienter les compétences de ses personnages. Le système de gambit, bien que perfectible, m'a convenu.

Le scénario me semblait dense durant la première moitié du jeu, ce qui m'a fait m'immerger rapidement dans cet univers fouillé, même si sur la fin les évènement s'accélèrent alors que je m'attendais à un dénouement plus original. Sinon le groupe de protagonistes tient bien la route.

Les donjons sont variés et les phases d'exploration sur la carte sont agréables dans des environnements riches et assez grands pour l'époque. Des quêtes annexes sous forme de contrats viennent ponctuer le parcours. Aussi le fait de voir les ennemis à l'écran change un peu des traditionnels combats aléatoires.

Techniquement et artistiquement le jeu est des plus réussis et certainement l'un des plus beaux jeux de l'ère ps2.
Elekami

le 08/01/2017
9
J'ai récupéré la plupart des Éons et fait pas mal de quêtes. J'ai terminé le jeu avec Ashe - Vaan - Basch lvl 63.

Un grand RPG qui se hisse dans mon top 4 de la série ! Difficile à appréhender au début sur certains points mais mérite largement qu'on s'y investisse.

+ Direction artistique excellente

+ Graphismes vraiment sublimes pour de la PS2

+ Histoire intéressante, bien ficelée et bien rythmée

+ Univers qui se démarque et s'avère être très immersif

+ Environnements variés et très plaisants à explorer

+ Donjons de qualité

+ Excellente bande-son

+ Énormément de choses à faire

+ Systèmes de jeux déconcertants, mais plutôt bien pensés

+/- Casting inégal

- Quelques passages laborieux

- Un peu trop "serious business" ? Ça manque de passages marrants comme dans les anciens FF !
BlackJowy

le 01/08/2014
5
Rarement un jeu m'aura aussi rapidement convaincu qu'il n'allait pas me plaire :/

Le côté un peu MMORPG m'avait déjà pas mal refroidi, mais la première quête consistant à tuer une ... Tomate ... m'a directement mis dans le mauvais état d'esprit, des décors qui alternaient du "pas mal" au "putain c'est laid et répetitif", un scénario mal géré et au final assez faiblard (il se résume en douze lignes ), des personnages sans grand intérêt et une quête principale assez courte, si je m'étais posé beaucoup de questions sur l'avenir de la série avec FFX, ce jeu la m'a convaincu de ne plus attendre les FF et de les faire uniquement faute de mieux.
Pwyll

le 29/07/2014
Edité le 17/03/2015
4_5
FF XII est probablement le plus beau jeu de la PS2, ça c'est certain et il mettait même une tatane à pas mal de nouveautés qui sortaient au début de l'ère PS3. Pour autant, le jeu souffre d'un scénario étalé sur la longueur et d'un système de combat original et bien pensé...mais compliqué à mettre en place dans un monde ouvert. L'IA de nos alliés part dans tous les sens, obligeant le plus souvent à reprendre un par un les personnages pour sortir du carnage. Le pire c'est que cela arrive souvent et qu'on en vient à rester sur le système semi-automatique.
Enfin, le point positif du soft reste son exploration riche et incroyable sur une world map gigantesque. Malheureusement, c'est un jeu inachevé pour moi. Un jour, je le finirai.
Kagura Shiro

le 28/07/2014
5_5
++ Ivalice est grande et propose de voyager dans des décors détaillés réussis. La Da est impec'.
+ Monde vaste, sensation de liberté très agréable
+ Le choix dans l'équipement est énorme, on peut spécialiser qui on veut, comme on veut.

-- Levelling et farming trop présents, les combats m'ont ennuyés alors que ça représente une grosse composante du jeu.
-- Scénario en retrait & développement des personnages superficiel. Très souvent on est baladé d'un point A à un point B, les personnages m'ont paru assez peu impliqués
- Système des permis vraiment pas terrible (il faut avoir le droit d'utiliser un sort/technique/arme même si on les a dans l'inventaire). Tu n'as pas le droit, donc tu n'utilises pas...
- Aucun équilibrage entre les différents types d'armes, les armes à distances comme les fusils ne sont pas ultra puissant, on utiliseras plutôt des épées, lances et bâton.
- Taux de drop ridiculement bas et les contenus de coffres sont aléatoires!
bruninho87

le 30/05/2014
7_5

Ma mémoire me faisant défaut sur cet opus qui à contrario de son aîné FFX dans lequel je me rappelle de beaucoup de détails, cela veut déjà en dire long sur le jeu. Ce FFXII dont les personnages principaux ont un charme de cacahuète avec une story-line assez pauvre par rapport à certains FF culte, il n’a pas forcément marqué les esprits (le début de la descente aux enfers… ?). Malgré tout un gameplay toujours aussi sympathique, un univers très fantastique à mon goût par rapport à FFX, un système de gambit assez réussi, il est fort dommage d’avoir raté le coche sur d’autres détails.


Yaone

le 25/02/2014
2_5
Je n'ai pas accroché à ce jeu.
Déjà je n'ai pas aimé le gameplay. Bien que le système de gambits est plutôt bien foutu, ça ne me laissait pas grand chose à faire une fois paramétrés, les persos faisaient les combats sans moi... En bref, je me suis ennuyée pendant 70% du temps (j'intervenais de temps en temps pendant les boss).
J'ai eu l'impression de passer plus de temps à courir et les regarder tuer les mobs au passage qu'à voir l'histoire (limite, j'étais contente dès qu'il y avait une cinématique XD). Du coup, elle m'a paru très en retrait en plus d'être mal exploitée à mon goût (la fin est arrivée plus vite que prévu). Cela dit, j'ai réussi à trouver les personnages plutôt sympathiques, même si je n'ai pas réussi à vraiment m'y attacher (peut-être Balthier et Fran que j'aimais bien). En plus, c'était trop orienté Star Wars...
Ah et j'ai trouvé le jeu assez moche (je ne parle pas niveau technique) malgré certains lieux assez beaux à voir.
hachepiste55

le 26/05/2013
10
il est tellement riche en tout : prevoir le livre pour pouvoir comprendre toutes les subtilites du game play!!!!!
ensuite il suffit de rever et parcourir cette univers magnifique de legende et subtilité!
Herbrand

le 12/04/2013
Edité le 12/04/2013
8
Final Fantasy XII est un épisode à part qui rompt complètement avec de nombreux codes de la série. Il propose un monde très vaste inséré dans l'univers d'Ivalice et un système de combat plus dynamique où le comportement des coéquipiers est programmé par le joueur aux moyens de directives (gambits). Succulent dans son gameplay - dont la seule tare est l'homogénéité des personnages - FFXII nous laisse pourtant sur notre fin au niveau de son scénario. L'énormité du contenu secondaire en est une cause possible ; on se surprend en effet à rapidement perdre le fil du scénario principal tant on se plait à accomplir des quêtes annexes. L'univers charmant parvient heureusement à compenser cette faiblesse. Quoiqu'il en soit, ce dernier opus de la déclinaison PS2 de la série reste un RPG mémorable et incontournable.
Bahamut-Omega

le 31/08/2012
Edité le 25/10/2014
7_5

J'ai trouvé que les gros points forts de ce jeu sont l'univers d'une richesse incroyable, la qualité des dialogues, ainsi qu'une partie du gameplay. J'ai apprécier le système de combat avec les gambit (ordres précis pour les IA) , même si vers la fin du jeu, le joueur n'a pas grand chose à faire à cause de la polyvalence des persos.

Les persos sont très réussis, sauf Penelo qui ne sert qu'à se faire enlever comme Peach dans Mario, ou de narratrice pour l'épilogue (sont plus beau rôle du jeu, même sa tenue à changé pour l'occasion).

La réalisation est impeccable, l'OST est très réussite.
Et concernant le doublage US, c'est tout simplement un des meilleurs que j'ai pu entendre dans un jeux japonais.

J'ai moins apprécier le scénario, peu "fantastique" (pour un Final "Fantasy" c'est un comble). Mais bien écrit pour le coup.

Concernant le gameplay, je trouve que la sensation de liberté est fausse, certes on peut en théorie explorer pas mal de lieu dès le début, mais les ennemis qu'on y trouve sont tellement fort qu'il ne vaut mieux pas s'y aventurer.

La polyvalence des persos aide bien au début, mais rend le jeu bien ennuyant sur la fin. Je trouve assez stupide le fait que parmi un bonne dizaine d'armes différentes, seul les épées sont mise en valeur en fin de jeu.

La difficulté est assez bien dosé, ça peut être difficile si l'on est en sous équipement ou si l'on achète pas les Impulsions (attaques ultimes) rapidement (pour l'augmentation de PM surtout).

Les quêtes annexes sont peu nombreuses, les plus importantes sont celles en rapport avec la chasse, à part ça rien de bien utile, en fin de jeu c'est même ennuyant quand il n'y a que du farming à faire avant les boss optionnels ultimes.

Mais le gros défaut du jeu, est son système de coffre... de quoi avoir des envies de meurtre sur ses créateurs, surtout quand le jeu exige d'avoir un bon équipement pour ne pas trop trimer. Quel idée de mettre des contenus aléatoire, ou surtout des coffres qui disparaissent si on en ouvre un qui ne faut pas, comme celui de l'arme ultime.

Malgré tout ces défauts j'ai assez bien aimé le jeu, mieux que lors de ma première partie, même après Xenoblade Chronicle, qui dans le même genre (sauf pour le style scénaristique) l'enterre complètement.


72 active users (2 members, 70 guests, 0 anonymous member)
Online members: ckool13, kaf3
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion