bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

The Witcher > Articles > Review

The Witcher

arpg pc europe
The Witcher
Il s'appelait Géralt de Riv, c'était un sorceleur...
Développé par CDProjekt studio Polonais, il y a belle lurette qu'on avait eu un A-RPG occidental sur PC aussi adulte, qui plus est avec un perso classe aux longs cheveux blancs...

Beuh.. elle est où ma chemise?!

Déclinée d'une série littéraire d'Andrzej Sapkowski, l'histoire vous propose d'incarner Géralt de Riv célèbre sorceleur de par la Temeria (ses multiples talents qu'il n'hésite pas à faire partager l'aidant un peu) mi-homme, mi-mutant, adepte de la magie et des lames, et... des femmes.
Fort de son statut il fallait bien un élément scénaristique pour obliger ce pauvre Géralt à devoir redescendre dans les égouts pour tuer des rats.. ainsi l'amnésie est de mise (et oui !) et personne ne sait ce qu'il advenu de notre sorceleur durant les cinq années précédent, tout le monde le pensant mort. Après une belle cinématique et une petite intro vous vous retrouvez donc en Kaedwen, presque nu, à devoir protéger la forteresse de Kaer-Morhen (repaire de vos semblables) d'affreux bandits dirigés par un puissant mage.
The Witcher
The Witcher
The Witcher

Un univers en proie à la déchéance.

Tout le long, loin des mécanismes manichéens habituels, vos choix influeront sur la quête d'identité de Géralt et le déroulement du jeu. Même s'ils peuvent sembler judicieux dans un premier temps ils auront parfois des conséquences à l'opposé de ce que vous espériez, et il est amusant de constater la répercussion de ceux-ci sur votre environnement social. Vous devrez donc jongler entre la trame politico-religieuse et les aspirations et convictions des différents protagonistes parsemant le jeu. Chose qui sera loin d'être aisée quand on connait la situation dans laquelle se trouve le pays.

En effet, la Temeria dirigée par le roi Foltest est sujette aux maladies, à la famine et aux querelles incessantes. La xénophobie - engendrée par les génocides et le mépris - est monnaie courante, la révolte des plus opprimés gronde et vos décisions y joueront un rôle important. Dans un univers tel que celui-ci il serait tout à fait inapproprié de se retrouver en face de dialogues aseptisés au possible, ainsi il ne sera pas rare de tomber sur des dialogues crus, voire d'entendre des insultes nous étant plus ou moins destinées. Bref, il ne fait pas bon être susceptible en Temeria...
Le sexe, l'alcool et les jeux viennent donc y trouver tout naturellement leur place et ça Géralt l'a bien compris. Ainsi vous aurez l'occasion d'aller vous saouler un bon coup histoire de soutirer quelques informations ou par pur plaisir, mais gare à la gueule de bois ! Certains individus vous proposeront aussi des parties de dés ou des combats à mains nues qui vous permettront de gagner quelques pièces. Géralt aime les femmes ! Humaines, elfes, dryades, nai.. qu'importe car celles-ci le lui rendent bien. Elles le remercieront donc parfois à leur manière ce qui donnera lieu à de petites séquences et au gain de cartes très agréables à l'œil, visibles à tout moment dans votre journal ! Ha ! L'amouur...
The Witcher
The Witcher
The Witcher

Une interface somme toute assez classique.

L'interface de jeu comporte les habituels raccourcis (armes, potions, magies, menus, mini-carte), elle pourra paraître un peu trop présente pour certains, mais on s'y fait très bien au bout de quelques temps (surtout quand on la compare avec certains MMORPG). Les différents éléments de celle-ci ne révolutionneront pas le genre. L'habituelle carte proposant une vue locale ou une vue générale de la Temeria, se découvrant au fur et à mesure. Un journal très complet qui s'étoffera par l'intermédiaire de votre avancée ou de vos lectures et contenant l'ensemble de vos quêtes, un bestiaire, les différents personnages rencontrés, vos formules et ingrédients d'alchimie et diverses informations propres à l'univers. Un inventaire pour stocker vos possessions (un coffre vous est même alloué via les aubergistes pour le soulager un peu, ce dernier se remplissant très vite).
Le menu de l'alchimie ne fera son apparition qu'aux phases de repos, et vous permettra de créer divers élixirs, bombes et autres joyeusetés par l'intermédiaire des ingrédients ramassés sur les monstres. Ces phases permettront aussi de distribuer ses points de talents (bronze, argent et or) acquis à chaque niveau dans l'arbre des compétences. Très classique dans sa forme et son principe, certaines nécessiteront néanmoins de créer des élixirs spéciaux avec des ingrédients uniques généralement trouvables sur des monstres eux aussi uniques (et qui ne croiseront pas forcément votre chemin suivant vos choix, ce qui en fait un autre point fort du jeu). Le système d'évolution a de plus le mérite d'être parfaitement équilibré vis-à-vis des différents modes de difficultés et vous demandera de vous adapter en conséquence.
The Witcher
The Witcher
The Witcher

Profession : Sorceleur.

Le jeu propose trois caméras différentes, les deux premières se jouent essentiellement à la souris et sont assez proches de ce qu'on trouve dans Neverwinter Nights (le moteur du jeu en vient). Pas mauvaises, mais elles sont bien moins intéressantes que la troisième qui se place dans le dos de Géralt (ce qui renforce l'immersion) avec un petit décalage pour donner un effet plus dynamique et faire profiter des décors.
Pour aider Géralt dans sa quête, vous aurez au maximum deux armes légères, une secondaire plus lourde et deux épées principales, une d'acier et l'autre d'argent qui pourront être améliorées par l'intermédiaire des forges. Celle d'argent étant plus efficace contre la plupart des monstres. A cela vient se greffer trois styles de combat: puissant, rapide et de groupe. Et c'est sans compter les magies qui s'acquerront avec votre progression dans le jeu. Au nombre de cinq (offensives et défensives), elles permettront de cumuler les dégâts occasionnés ou de réduire ceux pris.
Pour attaquer il vous faudra donc cliquer au bon moment avec votre souris et ce sans sourciller, afin d'accéder aux combos de niveaux supérieurs et de faire encore plus mal. Votre manière d'aborder un combat changera donc à chaque fois suivant le type et le nombre d'ennemis en face de vous. Il est seulement dommage que la quantité d'équipements soit aussi faible.
Ainsi on prend plaisir à voir Géralt devenir un vrai tueur, les effets de ses attaques se cumulant avec sa montée en puissance, ses enchaînements devenant de plus en plus artistiques, son équipement devenant de plus en plus classe et ce dernier n'hésitant pas, quand un ennemi est en position de faiblesse à le finir de manière très radicale et jouissive et ce, de différentes méthodes en fonction des armes dont il est équipé.
Une fausse note peut-être concernant le rengainage automatique des armes à la fin de la musique de combat, qui devient agaçant quand on veut enchainer les monstres, ainsi qu'à l'utilisation très limitée du médaillon de Géralt ne permettant que de détecter les monstres à proximité ou les puits d'énergie (inutile).

Au niveau du système de quêtes, elles sont assez nombreuses, on a pas le temps de s'ennuyer car il y a toujours quelque chose à faire. Celles-ci plus ou moins proches de la trame principale se débloquent en parlant à la populace locale ou en explorant le jeu, et d'autres plus classiques du style "Va tuer dix poules !" sont obtenues par l'intermédiaire d'un panneau généralement présent à côté d'une auberge. Les choses étant bien faites on effectue ces dernières sans trop s'en rendre compte.
The Witcher
The Witcher
The Witcher

C'est beau quand il pleut !

Le style est du vu et du revu certes, mais difficile de réinventer le genre.. The Witcher n'a pas à rougir (surtout quand on sait d'où provient son moteur). La modélisation générale est de très bonne facture et le jeu possède une homogénéité graphique certaine.
Les effets lumineux et météo sont vraiment bien foutus et il arrive parfois d'admirer pendant quelques secondes le ciel au-dessus de sa tête. Les paysages sont vivants, parsemés de petites bébêtes en tout genre pour égayer vos courses folles, et le temps et les couleurs s'écoulant on ne ressent aucune monotonie. Par contre la liberté de mouvement est assez restreinte, comparée à un certain Morrowind, on ne peut pas sauter et le level design est relativement dirigiste.
On regrettera aussi que les PNJ s'accouplent un peu trop entre eux, ce qui nous fais rencontrer assez souvent les mêmes visages. Ainsi que des temps de chargements un peu longuets par moments (même s'ils sont accompagnés de beaux artworks de paysages).

Côté bande-son, celle-ci se voit affublée d'un doublage très correct, même si quelques fois l'animation ne suit pas par rapport aux voix, donnant une impression de rigidité lors de certains dialogues. Néanmoins ces dernières correspondent bien à la personnalité de plupart des protagonistes.
Les musiques elles sans trop s'attarder dessus n'ont rien de révolutionnaires mais collent bien aux différentes phases d'action et au genre. Mention très bien pour celle accompagnant les crédits qu'on regretterait presque durant le jeu.
La durée de vie, vous fera tenir 30 à 40 heures tout au long de cinq chapitres intenses, néanmoins l'expérience de jeu étant sensiblement différente selon vos choix vous pourrez y revenir sans soucis pour découvrir les différentes possibilités, voire même jouer en difficulté supérieure si ce n'était déjà le cas.
The Witcher
The Witcher
The Witcher
En sus de posséder un univers relativement sombre et violent, The Witcher malgré quelques défauts est plaisant à jouer et même si la trame scénaristique est au final assez classique, son personnage principal Géralt de Riv, ses dialogues sortant un peu des sentiers battus et ses quelques éléments originaux, en feront succomber plus d'un.

18/05/2008
  • Univers sombre et violent non-manichéen
  • Géralt de Riv
  • Les combats
  • Les dialogues
  • Les femmes
  • Liberté de mouvement limitée
  • Pas beaucoup d'équipement
  • Tel père, tel fils
  • Temps de chargement
  • Rengainage d'épée automatique
8

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 4/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
The Witcher > Commentaires :

The Witcher

8
9.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
7 commentaires
Kanedo

le 06/09/2010
10
Un RPG polonais dans un univers de Dark Fantasy, ça n’augure que du bon ! Et ça l’est ! Le système de combat, bien que ne révolutionnant pas le A-RPG, est bien jouissif… Le jeu est très beau autant techniquement (malgré l’abondance de clones dans les villes ) qu’esthétiquement, les personnages sont très travaillés et les PNJ ont toujours quelque chose a se reprocher… Les quêtes annexes sont très bien et le scénar vous tiendra en haleine jusqu’au bout. Quand a la BO, elle remplit son rôle et est d’excellente qualité
Bref, un indispensable
Ahltar

le 30/03/2010
Edité le 11/07/2013
8_5
Si j'ai pris mon pied sur The Witcher c'est surtout grâce à son personnage principal, Geralt. Honnêtement, le fil conducteur est plutôt classique (la vengeance, j'aime les histoires de vengeance !), le gameplay n'est pas extraordinaire (au lieu de cliquer comme un malade, on clique avec plus de délicatesse, yeah) et la technique n'est pas au top. Mais l'ensemble a une cohérence très accrocheuse et une ambiance redoutable. Tiens, je n'ai pas parlé de l'aspect sonore du jeu : c'est réussi. Les musiques servent bien l'ambiance (sans être mémorables) mais les doublages sont bons. Les cris et insultes des gens pendant les combats sont sympathiques. La durée de vie est plutôt honorable avec une trentaine d'heure mini. Sachant qu'en plus des aventures mémorable de Geralt, l'édition Enhanced, propose quelques chapitres supplémentaires dans la peau d'autres personnalités de cet univers, de quoi faire donc ! Ne ratez pas The Witcher, c'est un bon jeu avec un terrible héros
Volke13

le 12/12/2009
Edité le 20/02/2011
9
Sublime univers de fantasy sachant malgré les références éternelles (elfes, nains, humains) éviter l'écueil de tous les clichés habituels, The Witcher envoute son joueur sans aucun problème. Basé sur un scenario excellent comprenant de nombreux choix moraux, il se démarquera également par une grande richesse, aussi bien graphique qu'en terme de contenu. Si le gameplay se veut relativement simple, il se démarquera par la mise en scène dantesque des combats dans lesquels on sent à chaque instant la montée en puissance au fur et à mesure des enchainements. On sent tout de même quelques erreurs de jeunesse de la part de CDProjeckt concernant la cohérence des dialogues, le clonage des pnj, et l'interface parfois lourde, mais ces défauts s'oublient bien vite.
Intense, prenant et soutenu par une superbe bande-son, The Witcher est un incontournable à mes yeux, marquant un certain renouveau du rpg occidental.
Moradin

le 30/06/2009
9_5
Ah voilà un vrai bon jeu de rôle sur PC. Je ne m'étais pas autant amusé depuis Baldur's Gate 2. Une ambiance extraordinaire, une durée de vie du tonnerre. On ne s'ennuie jamais, il y a toujours qqch à faire, c'est suffisamment rare pour le signaler. Le top revenant au personnage principal et au scénario tout sauf manichéen. Une ambiance graphique, sonore très dark-fantasy et des dialogues savoureux. Enfin un jeu où on ne joue pas un gentil chevalier sauvant une princesse. Les combats sont de plus très dynamiques et un tantinet stratégique. Les points négatifs de l'optimisation, des bugs et des temps de chargement sont annulés dès installation du dernier patch et là, c'est que du bonheur !!!
GamerFF

le 17/11/2008
Je citais la série et non le premier épisode, ça aurais été étrange qu'il se base sur le moteur du premier alors que celui du deuxième est clairement supérieur. Donc en gros, je citais de manière indirecte le dernier sorti, mais il est vrai que ce n'est peut-être pas forcément très clair pour tout le monde... ^^'
Zak Blayde

le 14/11/2008
Edité le 30/03/2011
10
Un jeu vraiment génial :

- Une ambiance dark-fantasy --> Sang, Sexe, Alcool, Drogue !
- Un jeu ultra-scénarisé, où de très nombreuses quêtes sont sujettes à des choix dont les conséquences seront importantes, sans le côté manichéen d'un Fable où les actions ne donnent que des plus ou moins en alignement.
- Des combats dynamiques et évolutifs grâce à une grille d'évolution des personnages complète et différentes façons de se battre.
- Des personnages hauts en couleur, comme ça se fait peu.
- Des graphismes très perfectibles mais néanmoins réussis, donnant le ton à l'univers du sorceleur.
- Un héros vraiment génial
- Des quêtes en veux-tu en voilà ! Et toujours intéressantes

Au final, très peu de défauts, si ce n'est un jeu lourd qui sur PC fera plier beaucoup de configurations, et quelques petits défauts techniques par ci par là qui font de The Witcher un jeu "seulement" presque parfait.

edit : Je reviens sur ma note une fois passée l'euphorie. Un demi point en moins pour l'organisation du jeu qui empeche après un chapitre de revenir visiter les lieux qui le composaient, et donc de finaliser des quêtes qu'on avait oublié. Il aurait fallu au moins après l'épilogue pouvoir visiter toutes les zones du jeu et revenir finir certaines quêtes. C'est un peu frustrant d'avoir laissé des choses en suspens.

Une petite réserve sur le test. Le moteur vient de NWN2 et non pas NWN.
Furious

le 25/08/2008
Edité le 29/10/2009
9
Jeu sublime, système de combat dynamique, ambiance excellente et mature,.

50 active users (2 members, 48 guests, 0 anonymous member)
Online members: Dr. Bob, Zapan
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion