bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
Commentaires de Kagura Shiro avatar
fiche
Trier par : Date | Support | Nom | Note
99 commentaires
Odin Sphere Leifthrasir psv
Kagura Shiro

le 05/09/2017
7
++ Un vrai remake, il apporte un réel confort de jeu. On peut notamment associer des techniques sur une touche (comme certains Tales of, touche carrée et une direction, ou non).
+ L'inventaire a été enfin revu, la navigation dans les menus est bien plus agréable.
+ Pas de baisse de framerate
+ L'arbre de compétences
+ VO disponible, sound design très soigné

+/- Je ne me souviens pas de ce système de clés dans la version PS2. Il faut trouver en trouver ce qui permet d'avancer dans le donjon. On parcours la carte dans son intégralité (ou presque), mais une certaine lassitude peut s'installer à cause des aller-retour (les checkpoint aident) plutôt nombreux.
+/- Les phases de shooter dans le livre de Mercedes sontt une bonne idée et se prête bien à son gameplay. J'ai trouvé ces phases trop courtes, un peu étrange (accélération du défilement pour qu'on loupe des coffres et donc devoir se refaire le DJ si on veut tout récupérer :/) et assez peu lisibles par moment.

-- Le jeu reste, malgré toutes ces améliorations, répétitif dans sa structure. On fait le jeu 5 fois, avec un personnage différent, on passe également par les mêmes environnements (dans un ordre différent). On fait le tour du gameplay assez vite et une routine s'installe.
- Des coquilles dans la traduction (Soleil/Shine deux termes pour parler d'un même objet par exemple).
- L'écran parfois surchargé d'effets et d'éléments.
- Les écrans bilans de fin de niveau, je ne crois pas qu'on puisse les désactiver.
- Les fonctions tactiles ne sont pas utiles.


[Note] : J'avais bien avancé la ver.PS2, mais les baisses de framerate et les lourdeurs de gameplay (répétitif, inventaire) ont eu raison de moi. J'étais au scénario de Velvet.
NieR Automata play4
Kagura Shiro

le 05/09/2017
7
Ver. PS4

++ L'OST de Keichii Okabe accompagné d'Emi Evans. Probablement l'OST de 2017.
++ Character design d'Akihiko Yoshida et Raita Kazama.
+ Fun immédiat, ça commence sans trop tarder. Simple à prendre en main.
+ L'ambiance que le jeu dégage, certains moments sont franchement comiques quand d'autres sont très lourdes et pesantes.
+ VO + traduction FR.
+ Les personnages et les dialogues.

+/- Les angles de caméra changent pour s'adapter aux différents gameplay et participer à la mise en scène, mais l'action devient confuse par moment..
+/- La DA assez grisonnante (un peu comme un Gears of War, mais pas autant dans le gris).
- Gameplay plutôt nerveux mais qui n'évolue pas (on a pas la profondeur du gameplay de Bayonetta)
+/- Trois personnages jouables avec peu de variations dans les gameplay, aussi, il faut faire les runs de ces protagonistes pour comprendre le scénario. D'ailleurs c'est au troisième que le jeu semble vraiment "commencer" et développer son univers.

-- La caméra pas facile à remettre en place dans le cœur de l'action.
-- Les murs invisibles, les baisses de framerate
-- Beaucoup d'aller-retour que se soit dans le scénario où les quêtes annexes.
- Les environnements assez vides qui n'invitent pas à l'exploration en plus d'être peu variés
- Le jeu ne brille pas par sa technique, les personnages ont un aspect assez poupée (ce sont des androïdes donc c'est raccord) assez dérangeant et la gestion de la lumière est parfois assez peu flatteuse.
- Bestiaire assez pauvre
- Des personnages sous développés (A&E, le commandant) ?

Bilan : Un jeu avec une ambiance vraiment unique, je regrette que le gameplay n'ait pas autant de profondeur que Bayonetta, aussi, le fait de devoir refaire le jeu une "seconde" fois pour avoir une vraie fin ne m'a pas vraiment plus. Le jeu propose de bonnes choses, mais manque d'équilibre à mon avis. Il y'a beaucoup d'aller-retour, le dernier arc, avec l'alternance des personnages est bonne, mais chaque "phase" dure trop longtemps (avis purement perso).
The Legend of Zelda: Breath of the Wild nxn
Kagura Shiro

le 05/09/2017
9
Fini le 17/07/2017
Version Switch.
Edition limitée terminé en plus de 40h d'après la console.
Je profite de la MaJ du choix de la lange doublée.

++ La DA vraiment réussie, on peut être sceptique lorsque l'on voit Link sortir une tablette (Android), mais le tout est bien intégré. On retrouve un aspect très Ghibli dans l'ensemble.
++ Cette liberté de folie ! On peut cavaler dans les plaines et passer les épreuves des sanctuaires comme bon nous semble, etc.
++ Sound design + OST, le son est vraiment très important dans le gameplay, la partie sonore est peaufinée. L'absence de musique dans la plupart des zones surprend (les grandes étendues), mais ça devient naturel et permet vraiment aux moments forts de briller lorsque les musiques démarrent.
++ La mise en scène, c'est simple, mais maîtrisé, un régal.
+ Le casting vraiment attachant, Zelda sort du carcan de la princesse royale passive (c'est encore mieux que dans Skyward Sword), les Prodiges sont intrigants (je pense prendre le DLC).
+ L'écriture, l'histoire est simple, mais c'est très plaisant à suivre et bien écrit, le monde est vivant.
+ Choix du doublage et un Zelda doublé c'est une première et c'est réussi.
+ Une multitude de choses à faire (Tours, quêtes des PNJ, Sanctuaires, recherche des Korogu, etc.

+/- L'histoire des Prodiges en DLC.
+/- Le mapping des touches, sauter est sur "X", ça m'a bien perturbé, mais on s'y fait.
+/- Les 4 gardiens sont les seuls vrais donjons, ce qui fait peu, mais ils sont réussis.

- La caméra pas toujours tip top.
- Beaucoup d'aller-retour, mais les TP sont là (il faut penser à les chercher aussi).
- La gestion des chevaux, j'en ai enregistré deux, mais j'ai passé 95% du jeu à pied.
- Des baisses de framerate à de rares moments

Bilan :
J'ai adoré de bout en bout, une aventure extraordinaire, je n'en attendais rien personnellement. C'était un nouveau Zelda qui serait sans doute bon, mais je n'imaginais pas à quel point il serait excellent. On a des références à tous les épisodes de la saga, c'est riche, le monde est cohérent.
Final Fantasy XIV: Stormblood [DLC] pc
Kagura Shiro

le 05/09/2017
6
Épopée terminée : c'était mauvais, prévisible, inintéressant, du gâchis. Reste à voir ce que SE va nous proposer avec les Patchs en attendant la 5.0.

++ Le PVP a été simplifié et me parait plus nerveux et agréable à faire.
+ La refonte du système de combat : moins de techniques, l'idée des jauges de jobs pour mieux visualiser les spécificités de chacun et être opti sur le terrain apportent vraiment un plus. Le cross skills est aussi moins fouillis et plus logique. Ca demande aussi plus de rigueur dans certains jobs pour être efficace.
+ Les améliorations d'interface bienvenues : cartes, missions épopée, etc.
+ Plus de places dans l'inventaire, reste à voir quand SE se décidera à l'étendre davantage.
+ Un peu d'originalité dans les donjons et les défis (Emanation <3)

+/- Les musiques sont moins marquantes, j'attends de voir ce que va nous apporter les patchs
+/- La plongée permet d'avoir des décors marins, mais n'apporte rien de particulier en plus.
+/- L'ajout de deux nouveaux jobs, mais ils s'agit de deux DPS, on assiste à une pénurie de tank/healer, rendant la recherche d'équipe laborieuse.

--- Le scénario est cliché comme pas permis, ARR avait l'excuse de remettre ce 14ème épisode sur les rails, mais là, après un HS plutôt épique et prenant on retombe vraiment bas, c'est prévisible, mal écrit et SE n'assume rien.

Note :
Je changerai peut-être la note en fin d'extension, soit d'ici un an ou deux. L'écriture est navrante et il n'y a pas de choses majeures qui puissent faire sortir de la routine de farming de stuff/levelling/craft, etc.
The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel II psv
Kagura Shiro

le 03/12/2016
6
Version US. Terminé le 20/11.

+ Le jeu propose un résumé complet de l'épisode précédent.
+ Le battle system est le même. De nouvelles fonctions débarquent avec notamment l'Overdrive qui permet pendant 3 tours de bénéficier de buffs significatifs pour deux personnages.
+ Le final qui laisse encore une fois sans voix.

+/- Pour quelqu'un qui n'a jamais touché à TLoH (outre ToC) on peut être perdu avec le nombre important de personnages qui débarquent (avec moult pseudos, organisations, etc.). Un fan absolu sera probablement ravie de (re)voir des têtes déjà connues ou mentionnés dans d'autres jeux de la saga.
+/- Le premier acte est dans la continuité du premier épisode, c'est sur rail il n'y a aucune liberté, mais on savoure d'autant plus la liberté de déplacement obtenue à l'acte 2.
+/- Des pics de difficulté sur certains boss et un aspect die and retry (à cause des altérations d'état qui peuvent devenir problématique). Certains diront que ça donne du challenge, d'autres diront que c'est mal calibré, je suis mitigée.
+/- Un casting très étendu, même peut-être trop (18 perso jouables, dont 12 en permanent).

--- Le rythme est affreux, c'est lent, ça parle encore plus que dans le précédent.
-- Doublage partiel, plusieurs personnages sont doublés et d'autres non, très bizarre lorsque ces deux types de personnages sont amenés à dialoguer ensemble dans la même scène.
- Le recyclage assez violent de toutes les maps (positions des coffres compris). Et level design assez pauvre (les 4 "temples" notamment).
- On ne garde pas grand chose de la donnée précédente, on redémarre au niveau 40, j'ai trouvé ça assez stupide.
- Des baisses de framerate.
- Des quêtes annexes cachées et donc facilement loupées par le joueur.

[Note] : je l'attendais avec impatience, mais force et de constater que j'en attendais tout autre chose. Certains passages vous rendent spectateur pendant 30 min et plus. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais le jeu manque d'équilibre à tous les niveaux, entre les séquences discussions trop longues, les combats de boss interminables (sacs à PV et se soignent), les aller-retours nombreux. Je suis vraiment très déçue. J'étais partie pour mettre 5, mais le final a fait remonter la note à 6.Je suis hypée pour la suite, mais je serai beaucoup plus prudente en terme d'attentes, je vais les revoir à la baisse. :S
Final Fantasy Type-0 HD play4
Kagura Shiro

le 02/12/2016
4
Fini le 8/11 en 27h environ
Jeu en édition collector sur XOne.

+ L'OST est très bonne ! Le remastering est pas mal et la nouvelle chanson est superbe. Le compositeur nous livre des morceaux orchestraux et d'autres bien plus rock. Une valeur sûre cette OST.
+ Le doublage original et la version américaines sont présents.
+ L'ambiance dans les premiers instants du jeu augure quelque chose de dramatique dû au climat de guerre. Les thèmes sous-jacent sont intéressants (le deuil, l'oubli, la mémoire, la mort par exemple).

+/- L'intro du jeu met bien dans le bain, mais tout est désamorcé par un prologue trop long, des tutoriaux balancés un peu n'importe comment.
+/- La DA est inégale, Akademeia a sa propre identité, mais quand on regarde les villes comme Corsi, Aqvi on sent une énorme paresse, c'est fade en plus de n'être que des copié-collé.

-- C'est plutôt moche, les textures manquent (cruellement) de définition. Voir des textures pixelisées sur des personnages importants, ça fait vraiment tiep. La classe Zero bénéficie de nouveaux 3D models, mais ils manquent de vie, les animations sont raides, les visages sont presque inexpressifs.
-- Le level design n'a pas été repensé, évidemment. Du coup, les donjons et les villes sont découpés en zones ce qui n'est autre que l'héritage du support original du jeu (PSP).
-- La caméra en pleine action est immonde, j'ai la MaJ pourtant. J'ai eu du mal à suivre tout ce qui se passe à l'écran, trop proche on peut difficilement anticiper les actions et se situer dans l'environnement.
-- La mise en scène et la réalisation sont vraiment la preuve que SE ne s'est pas foulé. Entre les PNJ statiques, les PNJs animés qui n'ont pas de hitbox, l'absence totale de dynamisme dans les dialogues et la modélisation des personnages en fonction de leur importance, c'est vraiment difficile de se mettre dans cet univers. Davantage de travail pour donner vie à cet univers aurait bien mieux pour l'immersion.
- Le dernier chapitre arrive comme un cheveu dans la soupe, cet aspect du scénario est trop peu présent dans les chapitres précédents. Sans parler aussi de certains événements prévisibles (Cf. Machina).
- Le système de requêtes est stupide. On ne peut en accepter qu'une à la fois car en prendre une autre annule celle en cours. Il s'agit d'aller récupérer des objets et de les ramener sinon c'est du bashing de monstres bête et méchant.
Final Fantasy XV xboxone
Kagura Shiro

le 02/12/2016
6
Ver. Xone - Terminé le 2/12 en 36h (j'ai fait plusieurs annexes avant de reprendre le fil conducteur)

++ L'OST de Yoko Shimomura une merveille, Somnus est utilisée de fort bien belle manière. Et Stand By Me (par Florence + The Machine) est fantastique.
++ La dynamique entre les personnages, le quatuor est attachant.
+ Choix des voix et langue des sous-titres.
+ Le joueur est libre de suivre le scénario et peut tout à fait revenir en arrière pour repartir explorer et faire les annexes

+/- Combats confus, parfois bourrins, mais très dynamiques.
+/- Il y a de quoi s'occuper, mais ce n'est pas follement passionnant.
+/- La magie plutôt utile, mais gare au friendly fire.

--- Le déroulé du jeu, son scénario et une partie du casting.
-- La caméra dans les combats qui peine à suivre et qui est trop souvent trop proche de l'action.
-- L'identité visuelle, les rares endroits "fantasy" sont clairement en retrait. Ça manque de folie, dommage vu les artistes qui ont contribué au jeu.
-- Les quêtes annexes complètement déconnectées du scénario et de l'univers (chasse aux grenouilles, etc.).
- Phases de gameplay spécifiques absolument loupées (chap.9 et 14).
- La technique parfois à la ramasse (textures bien crappy, baisse de framerate).
- Les murs invisibles et autres bugs de collisions.
- La traduction un peu bizarre "le Lucis", "le Niflheim" ?
- Temps de chargement assez nombreux et longs.
- Il y a des archaïsmes comme les quêtes de chasse que l'on prend une par une, impossible d'en choisir plusieurs et de se faire un circuit de traque.
- On valide et on saute avec la même touche.

Bilan : Le scénario est prévisible en plus d'être plutôt mauvais, les personnages secondaires sont balayés du revers de la main (on sent la facilité), la scène post crédit m'a crispé.

Le gameplay est simple, peut-être trop, le peu de contrôle qu'on a sur l'IA allié est parfois énervant. Les quêtes sont peu intéressantes, même pour le lore. Je retiens une équipe vraiment sympa, les mini-jeu, l'OST, et globalement un jeu assez plaisant, mais très mal pensé. Il est court, mais ce n'est pas le problème, c'est son rythme et son scénario qui posent vraiment question. Il y'a beaucoup d’ellipses dans le temps, à de trop nombreuses reprises, des flashbacks ici et là, c'est moins perturbant que FFXIII qui en usait et en abusait. La trame est simple, même trop, et ne brille pas par sa narration. Ce qui fonctionne le mieux est très clairement notre quatuor qui s'amuse, qui souffre, mais ça ne suffit pas à rendre l'expérience en Eos mémorable.
Ça sent le bricolage de concepts pris ici et là (open world + remplissage avec des quêtes annexes futiles) puis assemblés et pas du tout réfléchi comme un ensemble cohérent porteur d'idées.

A noter que certains trailers montraient des séquences qui ne sont pas dans le jeu et que presque tout le jeu a été présenté lors de sa campagne marketing. Pas de surprise, me concernant.
Final Fantasy XIV: Heavensward [DLC] pc
Kagura Shiro

le 24/11/2016
8
Classes jouées : INV (main), DRG, MCH, BRD.

++ Ishgard est magnifique ! La DA tranche avec les zones colorées et rassurantes de Limsa ou Gridania. On pouvait imaginer Ishgard avec le bref aperçu qu'on avait avec le Coerthas.
++ L'histoire est plus intéressante et riche que ARR, on se retrouve dans le cœur même d'Ishgard avec son système politique. Vraiment, l'ambiance est très bonne et les PNJs sont bien mis en avant (je compare avec ARR, c'est mieux, mais c'est pas parfait). Raubahn est d'une classe folle, Haurchefant est droit, fort et m'a toujours fait rire (mon perso préféré), Estinien m'a fait beaucoup de bien avec ses railleries envers Alphinaud qui, de son côté mûri enfin. Le déroulé global est meilleur, mais vraiment, je n'ai pas subi, comme ça avait été le cas dans ARR (cf. la recherche d'info sur Titan, Tataru casse pied, etc.). Cette extension propose des moments assez fort en émotion.
++ L'OST, je lai écouté avant de jouer et j'avais trouvé une myriade de morceaux coup de cœur. C'est un réel plaisir de les retrouver ingame.
+ De nouveaux Jobs : Chevalier Noir, Astromancien, Machiniste
+ Les scènes cinématiques doublées me paraissent être en plus grand nombre comparé à ARR.

+/- Le joueur peut donner quelques réponses, mais ça reste encore très timide, je n'attends pas forcément de répercussion sur le scénario ou les événements, mais donner un peu la parole (même avec deux trois options) fait plaisir et implique davantage.
+/- De grosses améliorations dans l'écriture, mais le sentiment de grosses facilités sur la fin de l'extension (l'Empire qui débarque, Nanamo, etc.), de nouveaux perso sont introduits, mais pas développés (Chevaliers Azur par exemple) et c'est vraiment dommage. Une grosse déception il faut l'avouer.

--- Le farm monstrueux au moment où je l'ai fait avec une limite sur la monnaie d'échange nécessaire à l'augmentation de son niveau d'équipement.
-- L'inventaire ultra limité, je ne l'ai pas mentionné sur la fiche de ARR, alors je le fais là. En ayant plusieurs classes/job on accumule vite les différents équipements et autre objets de craft. Les servants allègent la charge, mais ça reste très restreint.
- Des problèmes d'ergonomie/manque d'ergonomie avec les menus.
- La traduction française ne permet pas de faire le lien avec le nom de l'extension et on perd des références à d'autres FF.
- La caméra peut être problématique dans certaines zones.
Tokyo Mirage Sessions #FE wiiu
Kagura Shiro

le 12/10/2016
7
Fini en 47 heures
Edition Fortissimo ! Side quest de tous les perso faites, récupéré tous les costumes possibles lors d'un premier run, changé de classe une fois chaque Mirage, j'aurais bien monté les stage ranks de tous les personnages, mais ça prend beaucoup de temps. Je n'ai fait qu'un seule "request", ça n'avait pas l'air follement passionnant.


++ La DA est réussie, c'est coloré, original du côté de l'interface, ça rappelle beaucoup Persona avec ces aplats de couleurs et le dynamisme apporté dans les menus.
+ Le casting est plutôt bon, les personnages ne sont pas aussi stéréotypés qu'ils en ont l'air (excepté Itsuki qui est le joueur et donc le yes-man de la team et Tsubasa la cruche stupide de service)
+ Doublage original !
+ L'utilisation du Gamepad plutôt bien vue, on reçoit des messages des autres personnages, on peut regarder la carte dans les donjons (elles se dévoilent à mesure qu'on progresse dedans), on a accès aux statistiques et faiblesses des personnages et monstres en combat.
+ Les donjons sont assez tortueux et proposent quelques énigmes, on ne boucle pas un chapitre trop facilement. Les surprises du style SMT avec un groupe de monstres 10 lv de plus sont là.
+ On peut sauvegarder presque partout !
+ La dynamique des personnages entre eux (scénario, combats, side quest, etc.), on sent une certain cohésion de groupe.

+/- Ennemis visibles dans les donjons, mais difficilement évitables tant les zones sont petites et la caméra pas très souple.
+/- Le character design est original, réussi pour certain (Itsuki, Tsubasa, Touma) et loupé pour d'autres (Kiria, reine du mauvais goût en Mirage Master ou Mamori dans son étrange armure/scaphandre).

--- La censure stupide made in US : plus de maillot de bain du tout dans le chapitre 2 (encore moins en "costume" pour l'ensemble du cast'), la robe blanche de Tsubasa (ils ont modifié la texture de telle sorte que la peau visible soit de la couleur de la robe, le décolleté et les bras sont blancs et c'est bizarre) et il me semble avoir vu une histoire de bain chaud aussi.
-- Les environnements sont étriqués.
-- Les temps de chargement nombreux/longs entre chaque combat, l'ouverture du menu, changement de zones.
-- Des archaïsmes : aller-retour, obligation de parler à certains PNJ pour faire avancer le tout, l'impossibilité de virer Itsuki de l'équipe (on est en 2016 pourtant) etc.
- Le rythme global assez lent.
- L'OST est vraiment quelconque, certains morceaux sont vraiment énervants en prime.
- La caméra manque de liberté, souvent on ne peut pas la reculer autant qu'on voudrait.
- Les quêtes annexes sont assez débiles, mention spéciale à Tsubasa qui me semble être le perso le plus stupide du jeu (tout le monde comprend tout, sauf elle).
- Il n'y a pas de sous-titres pendant les combats, dommage de passer à côté des dialogues entre les perso.
- Les personnages ultra bavards que se soit dans les scènes cinématiques et via "Topic" (les messages reçus sur le Gamepad). On reçoit trop de ces messages, c'est agaçant.
- Impossible de noter des choses sur les cartes dans les DJ.
- La mise en scène est très plate.
- Le choix des personnages issus de FE, trois viennent de Awakening (Chrom, Tharja, Virion), il y'a d'autres FE dans la série quand même. :/


Un bon jeu malgré les défauts soulignés, j'avoue que je ne m'attendais pas à un tel mélange lorsque le projet a été annoncé. C'est une sacrée surprise et ça m'a bien plu, la partie SMT est représentée par le système de combat et l'exploitation des faiblesses (les "Sessions" sont des "One more" suboostés et à la chaîne), l'univers contemporain, les compétences (agi, media, tarakuja, etc.) et Fire Emblem apporte le triangles des armes (épée, hache, lance), les classes des monstres (qui déterminent les faiblesses), les Mirages et un peu plus que ça, mais je ne spoilerai rien. Un bon RPG un peu à l'ancienne et sur Wii U, ça ne se refuse pas.
Deus Ex: Mankind Divided xboxone
Kagura Shiro

le 01/09/2016
7
Version day one Xone.

++ La possibilité de répondre aux objectifs de différentes façons. On peut se la jouer grosse brute, ou complètement furtif ou un mix des deux selon les situations.
+ L'écriture globale, les personnages sont plutôt crédibles et Adam fait toujours mouche avec son sens de l'humour.
+ Les tutos bien pensés et bien faits.
+ Le choix de maniabilité et la possibilité de choisir l'attribution des touches.
+ Les améliorations de gameplay bien vues comme le couvert, on peut passer d'une cache à une autre facilement.
+ Les augmentations variées permettent de s'adapter à tout type de joueur, chacun pourra aborder le jeu comme il voudra.
+ Le doublage US est top, je n'ai pas entendu la version FR, je ne sais donc pas si les voix du précédent sont de retour (Sarif, Adam).
+ Les choix effectués vont influencer le jeu (liens avec les personnages notamment) et ont une importance pour la suite, réussir une négo, bien mener une enquête va amener d'autres objectifs, ou non.

+/- La modélisation des personnages est bonne sur les personnages importants, mais, on sait tout de suite qui est important et qui ne l'est pas en regardant uniquement les visages.
+/- Peut-être un poil complexe à comprendre au début avec les différents groupements (TSF29, CAD, etc.).
+/- Les expressions faciles sont parfois un peu étranges, un peu figées.
+/- Le déroulement global du jeu est assez redondant, mission, retour au hub, quêtes annexes, mission, etc. La seconde partie du jeu fait faire des aller-retours assez agaçants.
+/- La DA est bonne, on sent une recherche et une cohérence dans la ville de Prague, mais on constate les copié-collé des cartons et autre appartement en fouillant un peu (boîtes carton en pagaille, etc.). Prague est crade et pleine de bière !
+/- Fil rouge intrigant, mais final assez énigmatique, la fin est presque abrupte. J'ai eu la sensation que le jeu se termine où ça devient vraiment intéressant (le final découle des choix faits).

- Certains éléments ne sont pas traduits, j'ai vu une coquille dans les sous-titres. A voir, sur le long terme.
- Les textes sont vraiment trop petits parfois (dans le coin supérieur gauche de l'écran, c'est pas la joie). Les sous-titres prennent beaucoup de place à l'écran quand plusieurs lignes de dialogues se superposent, ce n'est pas très élégant.
- Ça peut manquer de fluidité des fois, j'ai subi des baisses de framerate légères.
- La physique des boites métalliques qu'on peut bouger.
- Petits problèmes avec le couvert alors qu'on peut se cacher derrière l'élément, Adam "refuse". Étrange.
Fire Emblem Fates: Conquête 3ds
Kagura Shiro

le 16/06/2016
7
Fini le 04/05 en 22h je dirai. (sans compter les reset en pagaille)
Edition spéciale
Normal + classique

++ Je retrouve le feeling de mes premiers FE, on a un peu la pression sur les choix que l'on effectue, que se soit en pleine bataille avec les actions (gain d'xp), les combattants qu'on prend, etc.
++ Les objectifs sont variés et les situations différentes font qu'on doit s'adapter constamment.
+ Les scènes cinématiques sont peu nombreuses, mais elles sont superbes !
+ Le rééquilibrage des unités mises en duo par rapport à Awakening. L'unité secondaire donne uniquement des bonus de stat et n'attaque plus, ça rend le jeu moins bourrin.

+/- La guerre interne en Norh est une bonne idée, mais le MC qui cherche encore à raisonner un psychopathe c'est assez insupportable. Un perso plus futé n'aurait pas été de refus. C'est assez prévisible, je trouve.
+/- Là encore, je trouve le casting en demi-teinte, mais il reste meilleur que celui de Hoshido.
+/- Les pertes de personnage au cœur du scénario rend le tout moins guilleret, mais limite on s'en fiche tant on ne les connait pas au final.

-- L'absence d'émotions, la rancœur entre les deux camps au sujet du perso joueur manque de crédibilité. On se croirait dans une cour de récré tellement c'est mal écrit et stupide.
- La modélisation des personnages en 3D
- La censure US dans le "mini-jeu" des appartements privés.
- Le lien avec Awakening côté personnage est assez étrange. Comment et pourquoi ? Outre le fanservice et réutiliser des visages connus je ne vois pas l'intérêt.

[Note] : Il s'agit du Fates le plus ressemblant aux précédents. On a aucune map annexe pour leveller et développer les soutiens. Le choix des unités est important autant que la gestion des achats.

[Bilan] : Je préfère très largement Conquête à Héritage, on en apprend plus sur le background et j'ai retrouvé l'esprit de mes premiers FE.
Fire Emblem Fates: Héritage 3ds
Kagura Shiro

le 16/06/2016
6
Fini le 27/05
Normal + classique terminé en 27-28h (sans compter les reset !)


++ L'OST est très soignée, elle tient sur 7 CDs soit dit en passant.
++ My castle qui ajoute un côté gestion et personnalisation.
+ Les nouvelles classes sont plaisantes à jouer.
+ Les scènes cinématiques sont peu nombreuses, mais elles sont superbes !
+ Le rééquilibrage des unités mises en duo par rapport à Awakening. L'unité secondaire donne

+/- Le character design est bon et pas toujours terrible à la fois. On a de beaux perso comme Xander, Jacob ou Hinoka et des personnages assez douteux comme Orochi, Camilla... Côté personnalité et perso coup de cœur, j'en retiens assez peu au final.
+/- On est rapidement dans le bain, mais il y a des choses qui ne sont pas expliqués ou obscurs au début (utilité des objets, notamment).
+/- La réalisation tente d'ajouter un peu de dynamisme dans sa mise en scène, pourquoi pas, mais ce n'est pas très réussi.

-- Le scénario implique davantage le personnage joueur et d'autres têtes, mais ça reste assez simpliste et sans émotion. Ça manque de profondeur et tout parait rushé.
-- Encore une fois les enfants n'ont pas de justification qui tiennent la route.
- Pas de doublage japonais alors que c'était le cas dans le précédent ! Côté doublage, on a que des interjections, des mots prononcés, mais jamais l'intégralité de doublé, c'est dommage.
- Birthright est très light côté objectifs de réussite de mission (décimer, vaincre le boss).
- La modélisation 3D des personnages est assez vilaine.
- La censure US sur le "mini jeu" avec les alliés invités dans ses quartiers privés. On est spectateur et limite on se demande pourquoi ils l'ont gardé vu qu'on ne fait rien autre que regarder.
- L'arrivée très tardive de certaines unités, on ne sait pas trop quoi en faire (Azana, Yukimura par exemple).
- Ça manque d'explications sur certains points de gameplay. Exemple : en fin de partie, on doit choisir 5 perso, mais pour faire quoi ? Et il y'en a d'autres des choses comme ça...

[Note] : Birthright est destiné aux nouveaux joueurs de FE, les objectifs sont simples, on peut leveller tranquillement sur des cartes annexes, c'est aussi XP et thunes à gogo.

[Bilan] : plaisant à jouer, mais ça pêche côté scénario, c'est très simpliste, le casting ne m'a pas complètement convaincu. Le moins intéressant à mon avis, que se soit l'histoire ou côté personnages. Après avoir fait les deux autres, il me semble être le moins intéressant.
Shin Megami Tensei: Devil Survivor 2 Record Breaker 3ds
Kagura Shiro

le 03/05/2016
8_5
Fini le 2/05/16
Arc Septentriones en 38h, j'ai suivi Yamato <3
Arc Triangulum en 20h environ.

++ Le choix est laissé au joueur pour sauver telle personne ou non. Il y'a plusieurs fins différentes. Selon la gestion du temps, il arrive qu'on ne puisse pas sauver telle ou telle personne.
++ Le jeu démarre plutôt rapidement, on est très vite mis dans l'ambiance et on prend rapidement le système de combat en main ainsi que les mécaniques liées aux démons. Il y a un côté Evangelion avec un pays ravagé par des attaques de démons dont le nombre est connu avec en parallèle les mystères qui tournent autour du JP's. C'est top !
+ Les liens sociaux entre le joueur et les autres personnages, ça rappelle beaucoup les S-link dans le principe. On a plutôt intérêt à les travailler vu l'aide que ça apporte en combat.
+ Le casting de personnages jouables est varié. On a des stéréotypes, mais ce n'est pas trop marqué et j'ai trouvé l'ensemble plutôt attachant.
+ Le doublage US est bon, on retrouve les voix de Yosuke (P4), Leia Rolando (ToX), notamment.
+ La possibilité de recommencer une mission tout en conservant les techniques acquises. Le jeu est moins frustrant, peut-être plus facile aussi et c'est pas plus mal vu certaines missions.

+/- Le character design qui oscille entre le mauvais goût (Hinako) et des choses plus convenables.
+/- Certaines combinaisons adverses assez pétées. Certaines missions sont assez "Die & Retry" pour réussir, histoire de voir les événements. A partir du 6 ème jour ça devient retord, voir complètement exagéré alors que les 3/4 du jeu ça allait. :/ Est-ce ma faute et ma gestion des démons ou bien un pic de difficulté un peu gratuit ?

-- Les combats sont lents, le temps d'engager l'escarmouche, sélectionner les actions, voir les animations, que l'ennemi agisse etc. Une bataille peut durer très longtemps...
- Les démons sont parfois assez moches et les Septentriones sont particulièrement peu inspirés.
- L'OST assez : meh ! Déjà dans le précédent épisode la musique n'était pas extraordinaire. Après quelques heures de jeu, j'avoue avoir coupé la musique pour entendre les dialogues uniquement.

[Bilan] : je le trouve meilleur que le premier malgré le blabla trop orienté "friends". Les perso sont attachants contrairement au premier où je les ai presque tous détesté. Yamato & Alcor sont les meilleurs ! :3 J'avais des doutes sur le second arc ajouté pour cette version 3DS, mais j'ai été contente de voir que ça s'intègre bien à la trame principale. Un coup de cœur et un indispensable pour la 3DS.
Bravely Second: End Layer 3ds
Kagura Shiro

le 07/04/2016
6
Fini le 7/04 en 53 heures (j'avoue avoir passé des scènes de dialogues et j'ai récupéré toutes les astériques)


++ Système de combat toujours au top. Nouvelles classes et classes connues pour plaire à tout le monde.
+La fabrication de jouets très sympa et la reconstruction de Moonhold.
+ Toujours aussi joli, la DA fait toujours mouche.
+ Yew est attachant comme tout. Les nouvelles sont sympathiques Janne et Nikolaï notamment.
+ Choix du doublage US ou JP. La version US se défend plutôt bien.

+/- L'OST s'intègre bien dans le jeu, mais les compositions sont bien moins marquantes que dans le premier. Attention, l'OST reste bien au-dessus de beaucoup de productions actuelles, mais le niveau d'origine est tellement élevé que c'est assez décevant. On retrouve de nombreux morceaux issus du premier.
+/- La traduction est basée sur la version US, du coup avec l'audio JP j'ai l'impression qu'il y a eu des écarts (je ne comprends pas tout, mais il y'a des moments où je me dis que...).
+/- - Scénario peu intéressant, on doit courir après Agnès, on rencontre des PNJ qui nous font faire des détours. Non, vraiment c'est pas folichon. A partir du chapitre 5 ça devient un peu plus intéressant.
+/- On retrouve Luxendarc sans gros bouleversements. C'est une suite directe avec 2 années d'écart entre les jeux. Le monde n'a pas changé, en soi, ça me parait normal. Mais, la façon dont le joueur est amené à retourner plusieurs dans les villes/donjons est vraiment désagréable, on a de nouveau lieux pourtant, pourquoi ne pas avoir fait plus de nouveaux donjons ?
+/- Yew se fait voler assez rapidement la vedette, faire un casting de nouveaux perso aurait peut-être été plus intéressant ?

--- Le NG+, j'en dis pas plus à ce sujet.
-- Assez bavard, heureusement il y'a moyen de passer les scènes.
- Un rythme assez mou, les dialogues n'aident pas vraiment à garder un semblant d'intérêt et les détours fait ici et là ralentissent le déroulé global.


[Bilan] : je n'attendais rien de particulier à cet épisode. J'avais apprécié le premier sans trop être complètement fan de ce qu'il proposait côté background/scénario. La fin m'a plu, mais les 2/3 de l'aventure ne sont vraiment pas intéressant, ça ne décolle qu'à la fin comme pour récompenser le joueur en fin de partie. A recommander aux fans du premier sans hésitation. Les nouveautés se situent uniquement du côté de classes, des personnages, on en sait davantage sur la période pré Bravely Default (l'origine de la guerre contre l'orthodoxie). Les nouveaux lieux sont très peu nombreux, le jeu recycle beaucoup trop les donjons et villes, en soi récupérer les assets et les faire visiter ne me dérange pas, mais on sent quand même une certaine fainéantise à proposer de réels environnements inédits.

Yew voit son background assez bien ancré dans l'univers du jeu. Magnolia me déçoit assez, la séquence de fin de BD me laissait penser que le personnage serait dynamique et serait même le premier rôle féminin. Comme Yew, je trouve qu'elle se fait voler la vedette par les autres personnages comme Edea. C'est l'impression que ça me donne en tout cas.
La séquence post générique me fait un peu peur, où alors je n'ai pas compris le message derrière...
Fantasy Life 3ds
Kagura Shiro

le 12/03/2016
6
Fini le 18/02. Une vingtaine d'heures, j'ai passé un bon paquet de dialogue...
Carrière : chasseur passé maître et cuistot.

+ Jeu plutôt joli, c'est coloré. C'est mignon
+ L'aspect décoration et aménagement tout droit sorti d'un Animal Crossing, on peut même déménager pour trouver une bicoque plus grande.
+ Composition de l'équipe laissé au choix du joueur, on peut tout faire en solo ou prendre avec soi deux IA.
+ Différentes classes jouables en cours de partie.
+ Très simple à prendre en main.
+ Séquences cinématiques très jolies.
+ Environnement variés.
+ Le petit côté auto dérision

+/- On est libre de faire ce qu'on veut entre chaque chapitre gagner des points de rang, liesse, etc.), mais on est vite limité dans la découverte des lieux.
+/- OST gentillette, mais pas mémorable venant de Nobuo Uematsu c'est étonnant
+/- Yoshitaka Amano est crédité, mais à part le logo, je vois sa patte nulle part. :O
+/- Cycle jour/nuit assez anecdotique ? Pas de météo ?

-- Jeu simplet dans le sens où l'histoire, la façon dont c'est conté et la linéarité fait que le jeu est ultra facile/simple.
-- Bavard, ça parle beaucoup trop.
-- Gestion des butins mal pensée
-- Changement de carrière mal pensé, on ne peut pas changer à la volée il faut systématiquement passer par le PNJ concerné et chaque début de carrière amène son lot de quêtes rébarbatives. Un distinguo entre classes de combat, craft et de drop aurait bien mieux.
- Très linéaire et répétitif dans la progression
- Quêtes annexes assez peu intéressantes (chasse de monstre, rapporter des objets,).
- Beaucoup d'aller-retour, plus de point de téléportation aurait été mieux.

Un petit jeu sympathique sur 3DS, des problèmes dans l'ergonomie et très classique dans l'ensemble.
The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel psv
Kagura Shiro

le 12/03/2016
7
Fini en 75 heures environ

Fini la 11/03 en 80 h environ
PSV - Edition Lionheart US.

+++ Le système de combat au tour par tour est très bon. Il y a une pointe de stratégie avec le placement des personnages dans la surface de combat et les quartz.
++ L'histoire présente un background historique riche et intéressant. On a un univers construit et bien utilisé.
+ L'inspiration Persona avec les liens à établir avec les autres personnages quand ils sont disponibles.
+ Des annexes : pêche, découverte du background par les livres, les requêtes cachées, etc.
+ Un très long prologue et un final plutôt épique ! Sacrés révélations !

+/- Le casting est en demi-teinte. On a du très bon avec Jusis, Gaius, Rean et du très mauvais avec Alisa (pimbêche), Fie/Laura, Patrick, Elise, Millium etc.
+/- Il y a vraiment de très bons morceaux, mais on entend encore des notes synthétiques ici et là. L'OST reste vraiment agréable en terme de composition.
+/- La répétitivité dans le déroulé global du jeu, on alterne entre 3 phases distinctes.
+/- Le scénario se suit très bien, mais laisse peu de libertés.
+/- Des moments drôles parfois épiques (la fin), mais aussi navrants (Alisa et sa chute au début, le festival de fin d'année).

--- Trop de cutscenes pour discuter, les personnages commentent des choses évidentes, le rythme est grandement ralenti par des palabres inutiles. De grosses lourdeurs dans le scénario et un rythme parfois haché.
-- Techniquement à la ramasse, c'est mal animé (personnages sur rail), pas très agréable à l’œil. Les personnages se ressemblent parfois et l'impression d'avoir des clones perturbe assez.
- La mise en scène très statique, elle n'aide pas à garder de l'intérêt à ce qui se passe/dit. Sans parler du final ou on se rend compte que aurait rendu les révélations encore plus épiques.Les emotes (goutte d'eau, points de suspension,etc.) sont assez out of the place/lourdes.
-- Sound design peu soigné, les bruitages manquent d'impact. Le doublage US est mauvais, certaines interjections sont saturés, une horreur totale. Aussi, il arrive que pendant une discussion certaines personnes soient doublés d'autres non.
- Pas de map globale. On a une mini map, mais impossible d'avoir une vue d'ensemble des lieux.
- On a de petits temps de chargement et de légères baisses de framerate (surtout vers la fin).
- Missions annexes banales (abattre un monstre, soit récupérer des objets et les ramener).

Un meilleur FFType-0 que Type-0, tout y est mieux (sauf l'OST).
Xenoblade Chronicles X wiiu
Kagura Shiro

le 17/01/2016
6

Je dois faire partie des rares oiseaux à ne pas avoir été hâpée par la hype.

Côté positif, j'ai beaucoup aimé courir à travers les plaines pour découvrir Mira et poser mes sondes. Beaucoup de liberté, une faune et une flore uniques qui m'ont quand même assez marqué. C'est beau, Mira propose de très beaux panoramas. La musique est unique en son genre aussi, l'OST est très hétéroclite, ça surprend, mais j'ai beaucoup aimé. Le fait de récupérer des "rumeurs" auprès des PNJ est une bonne idée. C'est simple, si tu ne cherches pas, si tu ne te balades pas, tu n'auras pas grand chose en retour. C'est assez gratifiant de se promener à NLA. Le système de combat est bien, j'étais en terrain connu (j'ai fait Xenoblade), les classes permettent à chacun de trouver son style de combat fétiche.

Ensuite là, ça sera moins gentil. Le début te laisse deviner plein de choses, la dernière colonie d'humain s'écrase sur une planète inconnue et elle survie. Rien qu'avec ça, on peut avoir plein de développement scénaristique de folie, mais les 3 scénaristes (ils sont trois dans les crédits) n'ont pas fait grand chose et se sont contentés du minimum syndical. C'est vraiment mauvais en terme d'écriture, au début du chapitre 5 une question intéressante et posée, mais on n'aura pas de réponse précise, un indice est plus ou moins donné à la fin, mais ça ne répond pas à la question, ça ne fait que soulever encore plus questionnements. La fin du chapitre 5 donne droit à un joli rebondissement, on dit au joueur que c'est un secret hautement gardé pour ne pas faire paniquer la population. Ça n'empêche pas les PNJ d'en parler comme si de rien n'était et d'en vanter les mérites, c'est absurde, incohérent. Le jeu aborde des thèmes intéressants, mais ne va jamais loin. Le joueur doit créer son perso, mais dans quel but ? Honnêtement, j'aurais préféré ne pas à avoir faire ça et jouer Elma où un personnage marquant qui fasse avancer le fil conducteur. En l'état, Elma est importante, mais je ne la considère pas comme le premier rôle parce que j'ai mon perso et il n'est pas intégré de façon intelligente au jeu (un peu comme Ludger et ses faux choix dans Tales of Xillia 2). On peut prendre des décisions dans les quêtes annexes (et influencer le déroulé de la mission), mais côté chapitres principaux quoique l'on dise on te le fera faire ce qui est prévu. "Bien répondre" donne des points d'entente avec les personnages de l'équipe. D'ailleurs, cette équipe on la façonne plus ou moins comme on veux, il n'y en a qu'une poignée qui sont présents dans l'histoire, les autres resteront muets. Et dernier point (parce que je pense que c'est déjà pas mal), il n'y a pas de lien entre cet open world et le background/histoire, j'ai découvert des morceaux de l'Arche de Vie, mais tant que le jeu ne t'y mène pas, il ne se passera rien. C'est bête parce que la survie des humains dépend en partie de ces choses disséminées à travers le monde.

Xenoblade Chronicles X m'a diverti, j'ai mis en avant ce qui m'avait le plus marqué en bien comme en mal. Je pourrais rajouter d'autres choses, mais ça ne ferait qu'alourdir le texte. J'aurais aimé être hypée comme beaucoup de joueur, mais la sauce n'a pas vraiment pris.


Tales of Zestiria play4
Kagura Shiro

le 17/12/2015
7
Fini en 45 heures voir plus, je ne sais plus exactement. J'ai fait le DLC aussi.

En gros ça donne :

Fini le 16/12 en 45 heures environ. C'est plutôt 6,5 en fait.
Version limitée avec DLC costumes + Alisha

++ Le casting est excellent, les personnages sont justes, drôles et attachants. L'intégralité du casting jouable est vraiment bon, une première !
++ L'OST s'en sort bien, les pistes de Go Shiina apporte la touche épique que Sakuraba n'offre généralement pas aux To.
+ Le scénario est classique, mais se pare d'éléments propres à l'univers crée pour Zestiria et se laisse suivre sans déplaisir grâce aux personnages.
+ L'univers global puise dans les légendes Arthuriennes et Nordique. On revient à de la fantasy.
+ Le choix du doublage. Les saynètes et beaucoup de scènes sont doublées.
+ Le système de combat renouvelle encore la recette de base, à mi-chemin entre celui de ToG et ToX.

+/- Alisha/Rose, j'aime bien les deux personnages, je trouve vraiment dommage de voir partir Alisha. Elle a un style de combat unique que Rose ne remplace pas (heureusement quelque part). Pourquoi ne revient-elle pas en fin de partie, au niveau du scénario ça aurait pu se faire en plus.
+/- La DA est assez intéressante, mais la technique gâche absolument tout. Les villes ne sont pas cohérentes, petites. Le jeu propose de très rares jolis panoramas, mais la technique et l'absence d'ambition des équipes de Namco atténuent l'identité visuelle du jeu.

--- La technique à la ramasse, les animations sur 5 frames, les inputs qui nécessitent d'être bien en face de l'objet/perso pour agir/parler, les hitbox des décors, etc. C'est honteux de sortir ça comme ça. Certains monstres sont bien visibles et d'autres pop à deux pas, il est parfois durs de les éviter.
-- La caméra qui est trop proche de l'action et qui a tendance à se mettre dans les pires endroits.
-- Le level design paresseux, les ruines ont le même design (color swap), les étendus sont grandes et vides, les forêts ont les mêmes assets et les grottes se ressemblent presque toutes. En plus, les donjons sont longs, bonjour copié-collé.
-- On ne peut plus donner d'ordre direct, les perso non joués ne peuvent plus utiliser d'objets et d'autres modif' qui m'ont déplus.
- Ils ont ôté la chanson thème de l'opening pour mettre une piste instru' random. C'est fini l'époque ToS !
- Abondance de tuto dès le début du jeu.
- Coquilles dans la traduction "Quelle don [...]"
- Le bestiaire vraiment ridicule entre absence totale d'originalité et color swap à gogo.
- Des "faux raccords" dans les scènes cinématique.

[Bilan] : il y a du bon comme le retour à la fantasy, du très bon avec l'OST qui réhausse bien le niveau habituel de la série et un casting solide et attachant. Le scénario est classique, mais se suit bien, il n'y a pas trop de vocabulaire spécifique donc ça se suit sans problème. Le choix du doublage est là !

Je note aussi du mauvais comme des aller-retours assez nombreux et du très mauvais comme la technique globale du jeu. C'est pas très beau, c'est modélisé à la truelle (dans le désert en regardant le décor on voit très clairement les copié-collé des rochers), les hitbox sont loupées (en combat comme sur le terrain, parfois on ne peut pas passer entre deux rochers alors que Sorey pourrait), des faux raccords dans les scènes cinématiques (pas extraordinaire) pour l'immersion on repassera. Ensuite, j'ai constaté que l'IA allié partait assez souvent aux fraises (courir contre un monstre quelques secondes et au final préparer un sort collé contre lui alors que la consigne est : "Attaquer à distance"), il n'est plus possible de donner des ordres directs et je n'ai pas vu de sous-menu pour permettre à l'IA l'utilisation des objets. Chose étrange, on ne peut pas utiliser d'objet sous l'effet d'une altération d'état et il n'y a pas d'objet pour signer la "pétrification". Le top du top des défauts revient quand même à la caméra qui aime particulièrement se caler dans des endroits pas possibles. Je ne parlerai pas du level design vraiment mauvais, les donjons types "Ruines" ont toutes le même design et le même style d'agencement, les grottes idem et les champs sont archi vides.

Je recommande tout de même ce ToZ à ceux qui n'ont jamais fait de Tales of, ça marche bien et il est plutôt court. Même si quitte à faire un Tales of qui met à peu près tout le monde d'accord : ToV
Final Fantasy Type-0 HD xboxone
Kagura Shiro

le 08/11/2015
4
Fini le 8/11 en 27h environ
Jeu en édition collector sur XOne.

+ L'OST est très bonne ! Le remastering est pas mal et la nouvelle chanson est superbe. Le compositeur nous livre des morceaux orchestraux et d'autres bien plus rock.
+ Le doublage original et la version américaines sont présents.
+ L'ambiance dans les premiers instants du jeu augure quelque chose de dramatique dû au climat de guerre. Les thèmes sous-jacent sont intéressants (le deuil, l'oubli, la mémoire, la mort par exemple).

+/- L'intro du jeu met bien dans le bain, mais tout est désamorcé par un prologue trop long, des tutoriaux balancés un peu n'importe comment.
+/- La DA est inégale, Akademeia a bien sa propre identité et beaucoup de détails, mais quand on regarde les villes comme Corsi, Aqvi on sent une certaine paresse, c'est fade en plus de n'être que des copié-collé.

-- C'est plutôt moche, non sérieusement les modeling 3D ont l'air de dater de la version PSP et les textures manquent (cruellement) de définition. Voir des textures pixelisées sur des personnages importants, ça fait vraiment tiep. Ok, la classe Zero bénéficie de nouveaux 3D models, mais ils manquent de vie, les animations sont raides, les visages sont presque inexpressifs.
-- Le level design n'a pas été repensé, évidemment. Du coup les donjons, villes sont découpés en zones qui n'est autre que l'héritage du support original du jeu (PSP).
-- La caméra en pleine action est immonde, j'ai la MaJ pourtant. J'ai du mal à suivre tout ce qui se passe à l'écran, trop proche on peut difficilement anticiper les actions et se situer
-- La mise en scène et la réalisation sont vraiment la preuve que SE ne s'est pas vraiment foulé. Entre les PNJ statiques, les PNJs animés qui n'ont pas de hitbox, l'absence totale de dynamisme dans les dialogues et la modélisation de personnages en fonction de leur importance, c'est vraiment difficile de se mettre dans cet univers. Davantage de travail pour donner vie à cet univers aurait bien mieux pour l'immersion.
- Le dernier chapitre arrive comme un cheveu dans la soupe, cet aspect du scnéar est trop peu présent dans les chapitres précédents. Sans parler aussi de certains événements prévisibles (Cf. Machina).
- Le système de requête est stupide. On ne peut en accepter qu'une à la fois car en prendre une autre annule celle en cours. Il s'agit d'aller récupérer des objets et de les ramener sinon c'est du bashing de monstres bête et méchant.


Niveau ergonomie c'est pas la joie, impossible de modifier son équipement sans passer par un point de sauvegarde, nombre limité de compétences allouées au perso etc. Pleins de petits détails qui ternissent davantage le jeu et l'expérience passée dessus.
Tales of Symphonia gc
Kagura Shiro

le 24/09/2015
7
Jeu fait à la période de sa sortie :

++ Quêtes annexes très nombreuses (Wonder chef, titres, armes maudites, saynètes etc.)
++ Gameplay accrocheur
++ Très bonne durée de vie
+ Cel-shadding réussi
+ Replay Value excellente

- Début un peu poussif
- Peut-être quelques longueurs
- Il est tout à fait possible de louper des quêtes annexes et ça commence très tôt dans le jeu.

Le jeu aborde des thèmes assez lourds et dramatique (les fermes humaines, la discrimination, le sacrifice etc.), mais l'enrobage et la façon dont sont traités les sujets rend le tout assez anecdotique, difficile de se sentir impliquer. Ça manque de maturité dans l'écriture et dans la mise en scène, c'est dommage.
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
21 active users (0 member, 21 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion