bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
Commentaires de BlackJowy avatar
fiche
Trier par : Date | Support | Nom | Note
127 commentaires
Ys VI: The Ark of Napishtim play2
BlackJowy

le 21/02/2021
6
Dès le lancement du jeu, cette cheat room disponible d'office juste avant de choisir la difficulté aurait du me mettre la puce à l'oreille. Ys 6 n'est pas un jeu très sympa, limite il nous veut du mal Je suis arrivé un peu par hasard au premier boss en tuant les monstres sur mon passage, tranquillou, et bim une tatane dans la gueule. Et c'était que la première fois.

Donc sachez-le, le jeu a des pics de difficulté un peu débiles, et si vous ne cherchez pas le défi ben mettez vous direct le cheat code pour commencer au niveau 60, vous gagnerez beaucoup de temps que j'ai perdu.

Ys VI est un jeu de transition entre les anciens jeux assez difficiles, avec de très longs donjons et des mécaniques assurément datées (faut voir l'inventaire et les menus), et les nouveaux jeux à partir de Ys Seven qui sont plus abordables. D'ailleurs, on a encore ce truc des versions toutes différentes et de moins en moins bonnes, la version PC est la meilleure, celle sur PS2 ben rien que les cinématiques suffisent à tout dire, et la version PSP est juste LOURDE. Mais bon la version PS2 m'arrangeait mieux

Alors tout n'est pas mauvais dans cet opus, le scénario sauve plus ou moins la mise car il enrichi - un peu - le lore de la sériemais c'est un peu près tout car meme l'OST n'est pas bien transcendante, et ne parlons pas des bruitages...

Heureusement le jeu est court
Ys V: Lost Kefin - Kingdom of Sand snes
BlackJowy

le 19/02/2021
6_5
Ys V est un jeu sympa mais totalement dispensable dans la série à mon sens, si vous venez pour le gameplay c'est un peu plus classique ici (façon secret of mana), si vous venez pour le scénario c'est encore une aventure indépendante du lore de la série (pas de Eldeen ou antérieur).

Ayant un peu cherché cette information dans mes errances à travers la série Ys, si vous êtes branchés scénario / lore / connections entre les jeux, il faut privilégier Ys 1&2, Origin, Memories of Celceta (4), Ark of Napishtim (6) -éventuellement-, Ys Seven et YS VIII dans cet ordre de préférence car on s'éloigne de plus en plus des Eldeen avec le temps.
Ys: The Oath in Felghana psp
BlackJowy

le 18/02/2021
6_5
Si vous jouez aux Ys pour l'action ce jeu est plutôt pas mal, par contre niveau scénario ça ne va pas chercher bien loin, on en apprends un peu plus sur Dogi, mais pour ce qui est du lore de la série, à part 2-3 références vite fait, c'est plutôt vide.

Heureusement le jeu se fini assez rapidement, mais il n'est pas indispensable dans la série.

Ayant un peu cherché cette information dans mes errances à travers la série Ys, si vous êtes branchés scénario / lore / connections entre les jeux, il faut privilégier Ys 1&2, Origin, Memories of Celceta (4), Ark of Napishtim (6) -éventuellement-, Ys Seven et YS VIII dans cet ordre de préférence car on s'éloigne de plus en plus des Eldeen avec le temps.
Ys: Memories of Celceta play4
BlackJowy

le 18/02/2021
7_5

Ma note est un peu généreuse parce que je favorise toujours le scénario dans ma notation, mais il faut bien le dire, c'est un portage facile sur PS4 de la version PSP, techniquement c'est daté, on voit bien que c'est le portage d'un jeu qui n’était déjà pas à la pointe de la technologie sur son support d'origine.

Le premier gros défaut qui me vient à l'esprit c'est la bande originale qui est très en dessous des standards de la série, c'est vraiment pas fou, et tous le ne le verront pas comme moi mais y'a un morceau dont un bout de mélodie ressemble à Partenaire Particulier, un autre une pub Findus ("on s'fait un bon p'tit plat..."), y'a bien évidemment aucun plagiat mais juste c'est des mélodies basiques sans grande créativité, et sans guitare électrique

Les combats ça passe, mais p****n qu'est ce que c'est pénible de se faire balayer et mettre au sol en boucle, sans compter l'IA qui n'attaque pas toujours et qui se met à tourner en rond (merci Duren pour tes 8 tours sur toi même pendant que je tuais un monstre ). On est clairement pas non plus dans un bon Ys en termes de système de combat.

Il y a aussi deux trois mécanismes dont je me serais passé, comme retrouver des fragments de clés pour ouvrir la porte finale d'un donjon et donc devoir refouiller celui-ci intégralement si j'ai pas été exhaustif sur les coffres (osef serieux ...) ou devoir attendre d'un perso secondaire me suive à travers un donjon afin de pouvoir avancer sachant que ça n'apporte rien au jeu et ne serait pas plus illogique de dire que elle nous accompagne mais on ne la voit pas sur la map (tout comme les membres inactifs de la team).

A coté de ça, le jeu reste assez court (même si beaucoup plus long que les versions SNES/PCE) et la foret de Celceta se parcourt assez aisément, je pensais au début que l'essentiel du jeu porterait là-dessus et puis au final c'est juste le chemin entre les villes et les donjons, il n'y a pas à proprement parler d'exploration et au final j'ai bien aimé cet aspect "promenade dans les bois" pour avancer dans l'histoire. D'ailleurs l'histoire même si elle met un peu de temps à prendre réellement en intérêt n'est pas trop mauvaise. C'est pas un scénario hyper dense, c'est pas le scénario hyper original, mais ça se laisse suivre, on voit bien venir certaines choses mais c'est pas totalement prévisible non plus et puis surtout - ce qui m'intéresse - ça s'additionne bien au lore initial de YS1&2.


Ys I & II Chronicles psp
BlackJowy

le 16/02/2021
6_5

J'ai voulu jouer aux jeux sur leur version NES, et c'était foutrement archaïque et difficile, je ne sais pas si avec la notice on s'en sortait un peu mieux mais vraiment c'était décourageant.

Cet énième remake cumule toutes les améliorations que les jeux ont subit après leurs innombrables versions à travers le temps, les jeux sont sublimes graphiquement et dignes des plus beaux jeux de la fin de l'ère 16 bits, l'OST est grandiose et plus belle que jamais dans cette version "hifi", les jeux offrent un peu plus de contenu (artworks, dialogues, lieux, etc ...) et sont surtout beaucoup plus faciles et abordables.

Ys 1 est un jeu austère, comme tous les jeux sortis sur 86-87 qui ont lancé le genre des J-RPG que l'ont connait maintenant, il y a plus de scénario que sur les autres jeux de l'époque (qui en général avaient pour seul scénario une page au début de la notice du jeu) mais ça reste spartiate, il faut souvent tenter des choses un peu au hasard pour espérer avancer à défaut de prendre un stylo et une feuille et de parler à tout le monde en notant tous les détails (on a beau dire que les jeux actuels sont très dirigés c'est quand même bien confortable au final), sans soluce le jeu a une durée de vie excellente pour les standards de l'époque, de nos jours on a pas envie de passer 2h à chercher où aller et les soluces font que le jeu se fini en quelques heures (surtout sur ce remake plus facile). L'OST et les graphismes revisités font que le jeu se laisse finir sans trop de déplaisir, mais les donjons labyrinthiques, dont en particulier le dernier qui occupe presque la moitié du jeu n'aident pas.

Ys 2, suite directe un peu moins austère, est beaucoup plus abordable car un peu plus de scénario, de dialogue, d'interactions mais vous allez quand même passer beaucoup de temps dans des donjons labyrinthiques C'est Ys 1 en un peu mieux partout, mais ça reste dans la même vague et une soluce reste assez incontournable pour ne pas y passer 15h de frustration.

Comme tout le monde l'a déjà dit, les deux jeux forment un tout, et mon petit espoir secret c'est un remake total, moderne, sur PS4 (ou suivantes) avec une histoire largement approfondie qui ferait surement grincer des dents les fans hardcore qui ont joué aux dizaines de versions de chacun des jeux, mais qui rendrait la franchise plus accessible dans sa globalité. Ou alors un YS X avec Adol qui retourne en Esteria ? J'adorerais visiter ces lieux dans un univers en 3D, pourquoi pas en monde ouvert B-)

PS : Il existe un animé de YS 1 & 2, c'est vieillot mais c'est assez fidèle à l'histoire tout en ajoutant un peu plus de cohérence (Dogi est beaucoup plus présent, Adol subit des moments de doute, les méchants parlent pour nous expliquer l'histoire (ahah) ) et en plus la bande son est réutilisée et ça c'est cool


Ys: The Vanished Omens nes
BlackJowy

le 15/02/2021
7_5
Fuyez pauvres fous

La version NES est particulièrement injouable si on ne connait pas déjà le jeu, c'est vraiment un jeu rétro avec tout ce que ça sous entend de difficulté, peut-être qu'avec la notice on est moins perdu dès le début mais là c'est rebutant au possible. Et meme avec une soluce (malheureusement, souvent, nécessaire pour ces jeux) c'est compliqué.

Dirigez-vous vers la version PSP par exemple, beaucoup plus accessible dans tous ses aspects.
Ys IX: Monstrum Nox play4
BlackJowy

le 08/02/2021
8

Ys IX est un bon jeu malgré beaucoup d'imperfections (un peu comme Ys VIII) :

- Le scénario est assez prenant dès le début mais au final on apprend très peu de choses avant la fin sans éviter le cliché d'autres personnages qui savent des choses mais ne nous les disent pas car ce n'est pas encore le bon moment (gnnn...). Je trouve ça un peu dommage d'avoir trouvé une bonne idée / un bon concept pour cet opus mais encore une fois ne pas savoir la distiller correctement au fur et à mesure. Arrivé à la moitié du jeu ça a commencé à m'agacer d'autant plus que chaque chapitre a une structure assez similaire, les petites astuces pour nous faire croire que nous sommes libres de nos choix finissent par se voir et on comprends que le jeu nous laisse au final peu de liberté à part explorer la ville à la recherche de coffres et autres collectibles en courant sur les murs Aussi, Ys VIII enrichissait le lore de la série d'une façon assez distante mais rajoutait une brique en plus dans l'histoire de ce monde, là vraiment je vois pas trop, on est vraiment dans un jeu comme Ys 3 ou 5 qui nous offre juste une aventure avec Adol, c'est une rupture depuis la reprise de la série avec Ys 6.

- Techniquement malgré une évolution par rapport au précédent jeu ça casse pas trois pattes à un canard pour un jeu PS4 et on a limite le joueur du grenier à l'esprit quand on voit des personnages secondaires à l'écran courir "au ralenti", l'animation est d'une qualité très inégale, les loading à chaque passage de porte c'est lourd et on a vraiment l'impression d'avoir des vieux développeurs qui ont tenté de faire un jeu moderne. Le fait de pouvoir se déplacer entre des spots sur les toits puis courir sur les murs et explorer verticalement les décors est résolument moderne mais contrairement à ce que l'on pourrait croire le jeu ne gère pas les lois de la physique pour offrir ensuite une liberté totale (comme Zelda BotW), ici on sent que les développeurs ont codé à chaque fois ce qui est possible ou pas avec ce que ça implique de barrières invisibles et de zones provoquant une mort instantanée parce que même si tu vois une zone et que tu penses pouvoir y voler, ben c'est pas la même map pour le jeu, meurs. Le pire je pense c'est qu'après plusieurs heures de jeu à pouvoir grimper au sommet de tout et n'importe quoi, t'arrives sur les maps en dehors de la ville qui jouent sur plusieurs niveaux et tu ne peux pas les escalader (barrière invisible) il faut passer par le chemin prévu pour les atteindre... Bon c'est bien d'avoir voulu donner un espèce de feeling d'Open World mais il faut revoir la conception

- L'OST est comme toujours très rock avec énormément de guitare électrique, certains thèmes sont vraiment réussis et mémorables et au moins il n'y aucun raté / agression auditive.

- Le système de combat est plutôt sympa, toujours nerveux, et le jeu tente de faire varier un peu les plaisirs entre les différents types de combats. On peut combattre avec une équipe de 3 personnages avec l'un d'entre eux que l'on commande et les 2 autres dirigés par l'IA, l'idée étant de changer de personnage en fonction du type d'attaque auquel l'ennemi est faible, par contre c'est important que pour les niveaux de difficulté avancés (en Easy ça n'a aucune importance par exemple, on roule sur tout).

- Un peu en vrac je rajouterais que c'est sympa d'avoir Adol avec un look aussi badass, que mine de rien on prend plaisir à cavaler partout pour tout explorer, que le jeu offre beaucoup de petits conforts comme customiser les boutons, plein de paramètres à régler, pouvoir sauter un passage trop difficile ou baisser la difficulté d'un boss.

On sent que les créateurs on voulu s'approcher des open world mais sans avoir les compétences pour le concevoir et malgré tout ils ont essayé et fait de leur mieux malgré leurs limites, ça m'évoque certains jeux de l'époque de la première playstation, ceux sorti par des boites qui n'avaient pas les resources de Square mais essayaient quand meme de faire un bon jeu et compensaient avec beaucoup de créativité placée sur autre chose que les graphismes. Et moi ben un jeu qui a le feeling des JRPG de la PS1 mais 20 ans plus tard, ben j'aime bien ça


Der Langrisser snes
BlackJowy

le 31/01/2021
6_5

Je recommande de jouer au remake qui est bien plus accessible en terme difficulté (trop même, mais bon) et qui permet de profiter du design et de l'OST originale.

Der Langrisser est une version améliorée du premier jeu, le scénario est un peu meilleur, il y a plus de routes (toujours beaucoup de routes très similaires), plus de personnages, les combats sont un peu plus massifs avec plus de surprises inattendues tout le long, maintenant ça reste dans les clous de ce que l'on peut attendre d'une suite, et je reste toujours sur ma faim niveau scénario... (la même année sortait FF6 ou Shining Force CD pour rester dans le tactical)


Langrisser I & II Remake play4
BlackJowy

le 29/01/2021
6_5

Un remake correct car on vous propose une refonte graphique, une OST modernisée et les deux jeux sous une forme plus abordable en termes d'équilibrage et d'interface (flowchart des différents scénarios) mais peut-être un peu trop facile car on fini par rouler sur le jeu, m'enfin c'est pas plus mal parce que les scénarios old-school (comprenez simplistes) et assez peu différents en fonction des choix effectués finissent par lasser et si les jeux étaient trop dur on se contenterait d'un seul run de chaque jeu.


Langrisser md
BlackJowy

le 29/01/2021
6_5

Je recommande de jouer au remake qui est bien plus accessible en terme difficulté (trop même, mais bon) et qui permet de profiter du design et de l'OST originale.

Pour son époque c'est un excellent tactical RPG avec une bonne rejouabilité via les différents embranchements de son scénario qui offrent 8 routes différentes, mais globalement un scénario un peu daté et léger quand même car il n'y a que 4 routes vraiment différentes (elles vont par paires avec des changements mineurs entre les deux paires) et ça reste simpliste si on compare à un autre jeu (pas un tactical certes) sorti cette année comme disons ... FF4 Ce qui est vraiment au dessus du lot pour l'époque c'est l'OST et le chara-design.

Mais vraiment, il faut savoir s'aider et jouer au remake


Ys Origin play4
BlackJowy

le 25/01/2021
7
On n'est pas ici dans le J-RPG classique mais plutôt dans un Dungeon RPG / Beat'em'all avec un peu plus de scénario que dans les styles précités, il faudra refaire le jeu 3 fois pour explorer complètement le scénario et c'est justement le principal défaut de ce jeu: malgré quelques petites différences on refait plus ou moins la même chose et je n'ai pas trouvé ça très intéressant. Chaque run du jeu se veut une version alternative alors que j'aurais aimé que chaque histoire soit un bout du puzzle avec des étages différents de la tour (après tout on ne les visite pas tous) quitte à repasser dans les étages déjà résolus sans devoir tout refaire... Bref, il y a un peu de laxisme sur ce point

Le jeu mise tout sur son système de combat et c'est son point fort avec les boss fight assez costauds même en facile. Chacun des scénarios est un peu plus intéressant que le précédent, techniquement rien de magique même si graphiquement ça me convient et me suffit très bien, les musiques sans grande magie font tout de même le job, mais un gros bémol sur les menus et l'inventaire très basiques voir archaïques.

Reste qu'a mes yeux le scénario (le 3ème) reste le plus grand intérêt de ce jeu car il revisite en quelque sorte l'histoire de Ys 1&2 en la rendant plus claire, plus accessible.

Bref, c'est un jeu un peu facile à produire mais qui se laisse jouer et offre un peu de matière au lore de la série.
13 Sentinels: Aegis Rim play4
BlackJowy

le 21/01/2021
7_5

Tout en étant un jeu très différent, 13 Sentinels: Aegis Rim m'a beaucoup fait penser à Odin Sphere en particulier part sa patte graphique si particulière et ce scénario découpé sur plusieurs personnages et couches d'intrigue qui demandent un peu de réflexion pour recouper le tout.


Maintenant sur la forme c'est un jeu radicalement différent qui est découpé en 3 parties :

- un mode histoire qui tiendrait plutôt du visual novel teinté de point and click, chaque personnage voit son histoire découpée en plusieurs chapitres où vous allez aller parcourir une poignée de tableaux fixes pour parler avec d'autres personnages, interagir avec le décor ou vous plonger dans un souvenir. Le scenario complet de chaque personnage est présenté sous la forme d'un flow chart que vous pourrez explorer avec plus ou moins de liberté : parfois vous ne pouvez que suivre le cheminement prévu pour accéder au prochain embranchement, parfois c'est vos actions qui déterminent la séquence suivante et quelques rares fois on tourne un peu en rond avant de comprendre quoi faire pour avancer

- un mode bataille qui concentre tous les combats du jeu sous la forme d'un tower defense avec des méchas: vous devez empêcher les vagues d'ennemis de détruire un terminal pendant un certain laps de temps donc soit vous les éliminez tous, soit vous les contenez jusqu'à la fin du timer. Les combats se déroulent en général sur 2 minutes in game, mais pendant que vous choisissez vos actions le timer se fige et chaque combat vous prendra donc en réalité une vingtaine de minutes.

- un codex qui vous permet de revoir tous les événements découverts pendant les 2 modes du jeu (et pour tout relire à la fin du jeu, c'est Touffu ) ainsi qu'un lexique qui se complète au fur et à mesure du jeu et dont certains éléments seront dévoilés en utilisant des points mystère acquis lors des combats (Et ça j'ai pas trop compris l’intérêt au final, mais bon ...)

Le gros point fort du jeu c'est qu'il tente quelque chose de différent, ceux qui ne se contentent pas de reproduire des recettes éculées méritent toujours qu'on y jette un oeil.

Le scénario est assez riche et finalement très bon (dans le premier tiers du jeu c'est un peu flou, j'ai l'impression qu'on nous laisse volontairement croire que ça va partir sur un truc un peu nul et finalement non) mais la narration reste - à mon sens - inutilement complexe et j'ai eu trop longtemps l'impression qu'on me noyait de bribes d'informations wtf pour cacher des lacunes, mais non ça va... Et jeu de lycéens oblige il y a bien quelques discussions tout à fait futiles et autres passages niais mais tous les personnages sont au minimum supportables

Graphiquement le style Vanillaware est toujours aussi plaisant mais par contre qu'est ce que c'est vilain pendant les combats

D'ailleurs en parlant des combats, le coté "scores qui pètent dans tous les sens" est certes assez jouissif mais ça casse pas trois pattes à un canard, heureusement que le jeu est très facile (même en difficulté Intense) parce que graphiquement c'est moche, un peu le bordel, pas très ergonomique et assez limité. Au final on enchaine les batailles pour pouvoir progresser dans l'histoire.

Par contre j'ai fait un gros blocage sur l'OST, y'a des choses sympa mais certains thèmes m'ont juste fait mal à la tête (on est pas obligé de mettre des thèmes electro-techno-mecanico-bruitistes quand y'a des méchas) et j'ai fini par jouer avec la musique et les bruitages à demi volume par rapport aux voix.


The Witcher 3: Wild Hunt play4
BlackJowy

le 24/02/2020
9

C'est compliqué de donner son avis plusieurs années après la sortie d'un tel phénomène dans le monde du jeu vidéo...

The Witcher 3 n'est pas un GOTY pour rien, c'est un jeu riche de contenu, de multiples détails mais surtout d'une très grande qualité.

A part quelques petits grains de sables le seul défaut majeur pour moi c'est la quête principale: je regrette qu'on ne passe pas 3 à 5 heures au début du jeu avec Geralt et Ciri pour s'attacher au personnage réellement, et que certains personnages ne soient pas mieux développés (Avalac'h et Eredin, on ne connait pas vraiment leur buts, leurs enjeux), ils auraient rendu l'histoire plus intéressante, au final c'est tout ce qui est à coté, tout le lore, qui m'a poussé à jouer.


Fire Emblem: Three Houses nxn
BlackJowy

le 24/02/2020
7
Un peu déçu...et en y repensant plusieurs semaines après avoir fini le jeu je me rend compte qu'il ne m'a particulièrement marqué, ou pas sur ses bons cotés en tout cas

Il va vraiment falloir qu'ils arrêtent les jeux à scénarios multiples qui se révèlent tous au final un peu fades, mais surtout très répétitifs ici.

Je me suis tappé les 4 voies possibles (disons Rouge, Bleu, Jaune et Vert pour finir, et oui oui il faut suivre cet ordre) si a chaque fois il y a quelques éléments de plus qui se rajoutent à l'intrigue... c'est assez light quoi. Très répétitifs au niveau des maps et des combats, pas vraiment la sensation que le choix d'un camp change beaucoup la donne et en même temps il ne s'agit pas de 4 points de vues différents d'une même histoire mais bien de chemins différents.

Donc le gameplay est sympa, différent des précédents jeux et cette inspiration que je qualifierais de Persona5-esque (calendrier, école) était plutôt bien venue mais c'est bien cette obsession des scénarios multiples qui pose problème et dilue un scénario pas si fou que ça (plus de 80h de jeu mais l'histoire aurait du tenir sur 20h).

Je jetterais un oeil aux ajouts fait récemment sur le jeu en DLC, mais sur Youtube faut pas déconner
The Alliance Alive HD Remaster play4
BlackJowy

le 24/02/2020
7

Quand j'ai vu il y a quelques années qu'un jeu ayant pour scénariste Yoshitaka Maruyama allait sortir, je l'ai immédiatement mis sur ma liste de jeux à surveiller en bon fan de la série Suikoden que je suis.

Longtemps repoussé faute de 3DS et d'émulateurs viables ce remaster HD sur PS4 est tombé à pic

Bon, autant le dire tout de suite : on est loin des Suikoden

The Alliance Alive est un J-RPG sympatique qui a pas mal de points assez originaux mais on est loin d'une révolution du genre.

Le scénario se laisse suivre, il ne brille pas par sa complexité mais reste entrainant tout le long de l'aventure, les personnages suivent des archétypes éculés mais sans tomber dans les excès typiques des J-RPG et on se surprend à arriver au 40ème chapitre sans avoir trop vu le temps passer.

Le sentiment qui se dégage en ayant fini le jeu c'est "moyen", le jeu n'est mauvais en rien (enfin si, la navigation dans les menus, faire L1 pour sauvegarder dans certains menus au lieu du bouton croix, meh.), mais son histoire, les personnages, le gameplay, l'OST, la technique, tout ça est très moyen et seule la carte du monde et le coté exploration/recrutement sortent du lot.


Utawarerumono: Mask Of Truth play4
BlackJowy

le 24/02/2020
8_5
Jeu qui clôture parfaitement le diptyque qu'il forme avec Mask Of Deception et la "Trilogie" si on l'on peut dire avec le premier jeu.

Certains passages m'ont un peu agacé (les non-dits qui trainent beaucoup trop longtemps), mais c'est à ce jour l'un des jeux qui m'a fait ressentir les plus fortes émotions avec ce personnage si particulier qu'est Maroro
(Faut dire que je ne l'aimais vraiment pas sur le début de Mask Of Deception et puis il devient attachant, et puis cette scène au début du jeu m'a déchiré le cœur en tout petits morceaux... ne parlons pas de sa fin.)


Bref, ce n'est pas un jeu ni même une série à faire pour son gameplay qui est surtout un prétexte, mais cette histoire, cet univers et surtout ces personnages valent la peine.
Utawarerumono: Mask Of Deception play4
BlackJowy

le 27/12/2019
7_5

Mask of Deception est la première partie d'une histoire divisée en 2 jeux.

Cette première partie sert de grosse introduction à cette nouvelle région de l'univers d'Utawarerumono et de ses nouveaux personnages en prenant énormément son temps (un peu trop même). Il faudra attendre la deuxième moitié du jeu pour avoir véritablement de l'action et des enjeux réels mais ça se laisse suivre.


Utawarerumono: Prelude to the Fallen play4
BlackJowy

le 27/12/2019
9

Je m'étais toujours dit que même si dans un RPG je recherche avant tout un bon scénario, les visual novels n'étaient pas pour moi. Je craignais des histoires japa-niaises à rallonge et me tenais à l'écart.

Malgré tout en regardant sur ce site les jeux avec des bonnes notes je suis revenu plusieurs fois sur les fiches des jeux Utawarerumono, un coup craignant le pire, un coup me laissant séduire par les commentaires des autres (rares) joueurs.

Si vous êtes de ceux qui jouent à des RPG avant tout pour leur histoire, il faut jouer aux Utawarerumono et commencer ici

Ce premier jeu est une histoire qui ce suffit à elle-même, vous pourrez vous arrêter là ou rempiler sur l'histoire du diptyque Mask of Deception/Truth qui se passe dans le même univers quelques années plus tard et principalement dans un autre Royaume. Et j'ai confiance que le prochain jeu qui se déroulera dans cet univers sera tout aussi bon

Et si vous voulez vous faire un avis sans jouer au jeu, l'adaptation en Anime de ce jeu est excellente et vous permet de sauter directement à Mask Of Deception


Valkyria Chronicles 4 play4
BlackJowy

le 27/12/2019
6

J'avais gardé un très bon souvenir du gameplay sur le 1er jeu malgré un scénario pas fou et j’étais donc assez enthousiaste de refaire un Valkyria Chronicles, mais je me suis très rapidement rendu compte que c'etait une bonne expérience à faire une fois, et que ensuite le gameplay n'était plus si sexy que ça. Et comme le scénario n'est toujours pas un point fort ben euh .... je l'ai pas terminé :/


Shenmue I & II play4
BlackJowy

le 02/12/2019
6_5

J'avoue ne pas avoir été transcendé par ces jeux pourtant cultes pour beaucoup de gens, j'imagine que ça fait partie de ces jeux qu'il faut avoir pratiqué à leur sortie, dans le contexte de l'époque pour pleinement les apprécier.

C’était un jeu certainement très en avance sur son temps à sa sortie, aujourd'hui il semble un peu rigide quand même, et puis le style du jeu façon jeu d’enquête ne me parle pas trop, je n'accroche pas, j'ai eu l'impression de perdre mon temps (et je sais que pour d'autres c'est l'inverse et que je suis forcément dans l'erreur ).

En termes de scénario, celui de FF8 sorti la même année me semble quand même bien meilleur non ? J'avoue ne pas avoir fini le jeu, mais j'ai quand même été voir des versions "Film" des deux jeux histoire de voir ce que je loupais coté scénario, et le constat est identique, pour l'époque, dans le contexte du jeu, surement que c'est bien hein ... mais j'ai trouvé ça un peu light.

Je ne suis probablement pas le public visé


Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:
OK
1 active user
Online members: Schwarztraum
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2024 - Legal Mention
Webmaster : Medion