bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Kingdom Hearts: 358/2 Days > Articles > Review

Kingdom Hearts: 358/2 Days

arpg nds amerique
Kingdom Hearts: 358/2 Days
358 jours au sein de l'Organisation XIII
Kingdom Hearts, alliance improbable des univers de Final Fantasy et Disney, est devenu aujourd'hui l'une des séries les plus importantes pour Square Enix. On compte aujourd'hui quatre épisodes sortis retraçant une histoire commune. Cette fois, le géant japonais décide de revenir en arrière pour relater l'histoire de Roxas, déjà entraperçu durant l'introduction magistrale de Kingdom Hearts II. Revenir sur l'histoire de Roxas ? Pourquoi pas, même si tout était déjà bien clair pour les joueurs des opus précédents.

Attention, cet article peut contenir des spoilers sur Kingdom Hearts, Kingdom Hearts: Chain of Memories et Kingdom Hearts II.

358 jours et quelques glaces

Désorienté... Perdu... Anonyme... Roxas ?

Est-ce son nom ?

Pourquoi est-il là ?


Sortant doucement de sa torpeur au fil des jours, Roxas, fraichement recruté par la mystérieuse Organisation XIII, commence à prendre conscience de son rôle. En tant que possesseur de la Keyblade, seule arme capable de collecter les Cœurs après la mort des Heartless, il doit en amasser le maximum afin de compléter le Kingdom Hearts. Pour cela, Roxas doit réaliser les missions imposées par Saïx, numéro II dans l'Organisation. Mais à quoi bon mener une existence de servitude menant à un but secret qu'il ne comprend pas ? Pourquoi rester ? Pour ses amis bien sûr, pour Axel qui l'a soutenu dès le début et pour Xion, mystérieuse et pourtant si semblable...

Kingdom Hearts 358/2 Days retrace donc les 358 jours que Roxas passe au sein de l'Organisation XIII depuis le premier jour de son arrivée jusqu'aux évènements qui l'ont amené à se réveiller à Twilight Town au début de Kingdom Hearts II. Une histoire qui se révèle inutile dès les premières heures de jeu. Tout était déjà clair, quel besoin de revenir sur une histoire déjà expliquée ? L'incompréhension est d'autant plus grande lorsque l'on découvre la manière dont elle traitée. Le rythme du jeu est on ne peut plus déséquilibré. Il ne se passe quasiment rien pendant plus de trois cent jours, et il faut attendre les toutes dernières heures de jeu pour avoir le droit à d'autres scènes que les habituelles "glaces parties" entre amis. Et même lorsque l'histoire avance enfin, on ne peut s'empêcher d'être déçu par les incohérences perpétrées par le jeu. Xion, sur qui repose grandement l'intrigue, tombe comme un cheveu sur la soupe et son histoire sent le "rajouté au dernier moment pour faire un jeu de plus" à peine voilé.
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days

La Keyblade perd de sa splendeur

Avec Kingdom Hearts II, on était passé de combats simples, bourrins mais efficaces (Kingdom Hearts) à des combats grandioses, impressionnants, rythmés et nerveux. Kingdom Hearts 358/2 Days, au lieu de conserver cette avancée qui a accroché tant de joueurs, revient en arrière en se contentant d'un simple matraquage du bouton A. Quelle déception de ne pas rester sur un acquis aussi puissant que celui de KHII ! Une fois la déception passée, on se dit qu'au pire, on pourra tout de même apprécier le jeu à la manière du premier Kingdom Hearts. Et bien non, car plus qu'un simple retour en arrière, c'est une régression qui est proposée ici. Si le système de base reste le même que celui de KH (une commande attaque, une commande magie et une commande Item), les petits changements rendent le système encore plus bourrin qu'il ne l'était au départ. La jauge de MP disparait laissant place à une utilisation des sorts comme des objets. Pourquoi pas après tout, si on n'était pas si limité par le système de panels (voir ci-dessous). Du coup, on hésite à utiliser le faible nombre de sorts en notre possession et on se rabat une fois de plus sur le bouton A qui menace de rendre l'âme.

Heureusement, la caméra n'est pas trop mal gérée, du moins en mode libre. L'auto-lock est plutôt bien pensé aussi car il permet de trouver une cible facilement et d'enchaîner les ennemis de manière relativement fluide. Dans environ un tiers des missions, on est secondé par un autre membre de l'organisation. C'est l'IA qui le contrôle mais via le menu, on a la possibilité de lui assigner un comportement basique sur le choix de sa cible (la même que Roxas, une différente, ou choix libre) et sur ses actions (attaquer, supporter Roxas ou ne jamais utiliser de magie ou d'objet).

Dans un moment de difficulté, vous pourrez déclencher votre "Limit Break" qui vous permettra, pendant un temps limité, de porter des coups dévastateurs à vos adversaires. La jauge de limite pourra être améliorée, augmentant ainsi sa durée et sa facilité de déclenchement, à l'aide des panels appropriés. Il est également possible de la recharger en utilisant des objets. L'utilisation judicieuse de la limite peut parfois être salvatrice.

Comme dans les précédents épisodes, une fois vaincus, les Heartless laissent derrière eux de l'argent et des billes de soin. Ils ne distribuent pas par contre de points d'expérience proprement dit. C'est en réalité la somme d'argent, de cœur et la façon dont vous remplissez vos objectifs de mission qui détermineront l'expérience obtenue à la fin du stage. Il faut donc prendre en compte tous ces éléments pour obtenir un level supplémentaire et l'équiper dans le "Panel".
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days

Tout s'équipe, rien ne se perd

Kingdom Hearts 358/2 Days introduit un nouveau système de gestion appelé "Panel". Sur le papier ce système est assez simple et dans une moindre mesure original : tout s'équipe. Quand je dis tout, c'est absolument tout : objets, magies, accessoires, armes, skills et même les levels. Et ça ne s'arrête pas là, car afin de faire progresser les skills du personnage ou même de gagner plus de levels, on peut équiper des panels spéciaux qui multiplient ou augmentent les effets des panels qui leurs sont liés. Par exemple, on pourra équiper un panel "LVL x2" qui possède cinq emplacements libres. Si l'on met dans chaque emplacement un Panel "Lvl +1" ils auront l'effet d'un "Lvl +2". On retrouve ce système de liaison des panels pour les skills, les armes et la magies, permettant ainsi de booster les capacités d'un panel simple.

Le gros problème général de ce système est qu'il limite vite le joueur dans ses choix. Il lui impose d'équiper des panels de liaison consommant beaucoup d'emplacements qui vont rester vacants si on n'a pas suffisamment de panels simples à associer. Du coup, on se retrouve finalement avec peu de possibilités dans les combinaisons offertes. Heureusement, cet inconvénient tend à disparaître vers la bonne moitié du jeu car on gagne à partir d'un certain moment plus d'emplacements libres que nécessaire. L'autre problème qui se révèle assez frustrant est le panel "backpack". Ce panel permet à Roxas de ramasser des objets laissés par les Heartless. Malheureusement, il est très limité : on ne peut ramasser que deux ou trois objets durant la première partie du jeu parce qu'on ne possède pas de Panel lié permettant l'augmentation de la capacité du backpack. Du coup, on laisse, frustré, les objets peut-être importants derrière nous.

Il faut également souligner que tous les panels s'équipent uniquement avant le début d'une mission. Une fois celle-ci commencée, vous n'aurez plus accès au menu et vous ne pourrez plus rien équiper. Pour éviter les mauvaises surprises, il faut donc bien penser aux panels qu'on emporte avec soi et bien lire les préconisations sur les ennemis rencontrés. Notons d'ailleurs que les ennemis ont été retravaillés pour notre plus grand plaisir. On affronte un bon nombre d'Heartless inédits et variés ce qui est toujours bienvenu.

Dans la salle principale du repère de l'organisation, un gentil Moogle marchand vous proposera de lui acheter des objets. En plus de cela, il vous offre la possibilité de synthétiser de nouveaux objets, armes ou magies en utilisant les différents composants amassés au cours des missions. Vous pourrez également échanger les badges obtenus pendant les "Hollow-Mission" contre des panels inédits.
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days

Un job obscur

Comme je l'ai précisé plus haut, Kingdom Hearts 358/2 Days se décompose en missions. Un peu moins d'une centaine sont à réaliser au cours des 358 jours. Certaines sont optionnelles et permettent de récupérer des objets supplémentaires ou de développer un peu plus la mini-histoire de chaque monde, et d'autres sont obligatoires pour progresser dans le jeu. Ces missions vous enverront, comme le veut la tradition, dans différents mondes issus de l'univers Disney. Là encore, on se retrouve face à la mauvaise surprise de voir que seulement sept mondes sont disponibles : Twilight Town, Agrabah (Aladdin), Olympus Coliseum (Hercules), Halloween Town (L'étrange Noël de M. Jack), Wonderland (Alice au Pays des Merveilles), Beast's Castle (La Belle et la Bête) et Neverland (Peter Pan). Si certains sont de taille raisonnable, d'autres se limitent à seulement quelques tableaux (Olympus Coliseum et Neverland), réduisant grandement l'exploration et renforçant l'aspect récurrent des missions. Car oui, nouvelle ombre au tableau, les missions sont ultra-récurrentes et se limitent à combattre des Heartless, détruire des globes noirs (sans commentaire...) ou simplement explorer le monde. Tout cela sur près de cent missions, on sent vite l'ennui pointer. Les plus courageux auront toutefois la possibilité de tenter de remplir les objectifs de mission à 100% afin d'obtenir des bonus supplémentaires.

Pour ceux qui n'en n'ont toujours pas assez, le mode Hollow Mission permet de revenir sur les missions précédentes soit de façon normale pour y récupérer des objets manqués, soit en mode "Challenge" pour y gagner des badges échangeables à la boutique. Les missions en mode challenge sont les mêmes qu'en mode normal, mais avec des restrictions comme "finir la mission en moins de 5 minutes", ou encore "ne pas utiliser de magie" ou l'improbable "sauter le moins possible". Vous pouvez également remplir ces missions en sélectionnant le mode "Mission" dès l'écran-titre. Seul ou à plusieurs, cela vous permettra de choisir avec quel membre de l'organisation vous souhaitez remplir les objectifs. Sympathique mais pas forcément utile.
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days

Le trio tape à l'oeil

Le gros point fort de ce Kingdom Hearts réside dans ses graphismes et sa réalisation tout simplement exemplaires. Dommage qu'un problème de cohérence dans l'enchaînement des scènes vienne l'empêcher d'atteindre la meilleure note. En effet, dans une cut-scene on constate qu'un personnage a parfois sa capuche mise, parfois rabattue sans raison, à croire que le script a mal fait son travail. Si cela peut paraitre mineur, cela devient inadmissible dans un jeu qui se veut de l'envergure de ce KH.
Pour le reste, on ne peut qu'applaudir. Les cinématiques sont magnifiques, la mise en scène cinématographique accrocheuse, les doublages excellents et on peut revoir tout ça via le Theater Mode une fois le jeu fini.

Dommage que les musiques ne suivent pas l'enrobage graphique. Si elles sont loin d'être mauvaises, elles sont majoritairement reprises des anciens épisodes et surtout extrêmement peu variées. Un comble quand on sait que c'est un des gros points forts des autres épisodes.
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days
Kingdom Hearts: 358/2 Days
En tant que fan des autres épisodes, je ne peux que déplorer la sortie de Kingdom Hearts 358/2 days dont le but est simplement d'engranger de l'argent en apportant une histoire plate, incohérente et injustifiée à cet univers magique. En plus de cela, le jeu est mou, le rythme est très mal géré, le système de panel est plus frustrant qu'original et les missions sont rébarbatives. Que reste-t-il alors à cet épisode DS d'une série que j'adule ? Rien si ce n'est les graphismes et la mise en scène magnifiques. Le tout est néanmoins rythmé par des musiques répétitives et déjà entendues.
Dommage que tout le contenu global ne soit pas à l'image de la dernière heure de jeu qui, sans relever le titre de sa chute vertigineuse, adoucit à peine l'humeur moribonde du joueur.

20/12/2009
  • Les Graphismes
  • La réalisation
  • L'histoire inutile
  • Le système de combat plus bourrin que jamais
  • Le système de Panels limité
  • Les musiques peu nombreuses
  • Missions ultra-répétitives
4

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 1.5/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 2.5/5
Kingdom Hearts: 358/2 Days > Commentaires :

Kingdom Hearts: 358/2 Days

4
6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
28 commentaires
Golden Leaf

le 18/10/2012
Edité le 01/05/2014
7_5
Je pensais tomber sur un épisode en-deçà du reste de la série, et il est indéniable que ses qualités ludiques sont moins nombreuses. Toutefois, le traitement réservé aux personnages est tout bonnement remarquable : quiconque a suffisamment de patience pour apprécier ces belles discussions entre trois amis mangeant des glaces après les missions sera subjugué par la profondeur de cet opus.

NB : la version PS3 (1.5 HD Remix) sublime cette histoire et supprime ce qui avait finalement le moins d'intérêt : le jeu ! En dépit des carences ludiques de cet épisode, la note du test est tout simplement scandaleuse.
Nivarea

le 02/09/2012
Edité le 03/09/2012
6
Oui 3. Je suis peut-être fan, je suis relativement déçu de cet opus, qui se révèle vraiment inférieur aux autres, pour de nombreuses raisons.

Alors certes, graphiquement c'est loin d'être laid, c'est même plutôt beau pour du Full 3D sur la petite DS de Nintendo, qui est, nous le savons tous, loin d'être un monstre de puissance. C'est fluide, coloré, un brin pixelisé, et un peu carré parfois, mais le tout reste bien détaillé. Les effets des attaques et sorts sont même plutôt impressionnants pour de la DS. Ceci couplé au design de la série, dont on reconnait indubitablement la patte, nous ne pouvons pas vraiment lui reprocher quoi que ce soit.
Par contre, le gameplay des opus console de salon a été ici passé à la moulinette. Le manque de sticks se fait ressentir, lourdement, de même que de deux gâchettes supplémentaires. Très clairement, la prise en main est lourde, parfois anti-intuitive (lancer des magies X_X Plus jamais ça !). Et vu que le jeu veut se la jouer dynamique, KH oblige, cette lourdeur gêne. Alors certes, on s'y fait, mais ça reste quand même très inconfortable, surtout que la caméra est guère brillante.
La bande-Son aussi est une déception. 90% des morceaux sont juste des remix d’anciennes musiques de la série, et avec les sonorités de la DS, le résultat n'est pas vraiment satisfaisant. Mais à contrario, les nouvelles compositions retiennent l'attention. Car oui, ces dernières sont réussies, se hissant sans mal dans les meilleurs mélodies de la série ! Dommage qu'elles soient présentes dans un nombre si faible.
La durée de vie est correcte... Mais voilà, on aurait aimé que ce soit plus court. Car en effet, ctete dernière est intimement lié au scénario, qui est un nouveau point schizophrène du jeu. Il est mauvais pendant la majeur partie, nous imposant des missions inintéressantes et répétitives pour coller au format de jours du jeu, pour, parfois, un brin de scénario, assez souvent peu intéressant. Néanmoins, les 5 dernières heures de jeu, elles sauvent le tout, car elles sont intenses, tant niveau rythme qu'émotionnel. C'est d'ailleurs à ce moment là que les nouvelles compositions prennent le relais. La fin est magnifique, triste, et vaut la peine de subir la répétitivité du soft.

En ressort donc un jeu moyen, dont seule la fin le sauve des méandres des jeux transparents. A faire donc si vous pensez être capable de supporter tout le reste de l'aventure pour une très jolie fin, et une meilleur compréhension du personnage de Roxas.
LGF

le 26/08/2011
Edité le 19/11/2012
5
Le point fort des Kingdom Hearts? Le combat bien sur! Dynamique il combine parfaitement le bourinage a la keyblade et a la magie. Oui c'est beau ça mais comment se contenter seulement de ça? C'est malheureusement ce qu'on trouveras dans Kingdom Hearts: 358/2 Days.

Le jeu se déroule en une succession de missions. On incarne Roxas qui, depuis la salle salle visitable du quartier de l'organisation XIII, va se taper des aller retours dans les mondes pour faire des missions..souvent pas très intéressantes. Tuer des monstres spécifiques, analyser certains éléments, espionner des personnages.. Tout est répétitifs et devient très vite lassant..

Au niveau de l'histoire, la trame global n'est intéressante en fin de compte qu'au début et a la fin du jeu. Tout le reste on a le droit a des dialogues très très niais, souvent inutiles.

Le seul intérêt du jeu finalement, ce sont les combats, si on ne s'en lasse pas.. Pour cela on vous proposeras un tableau de gestion ou l'on peut placer des "cases" d'attaques, de magies, d'upgrade de compétences ou autres qui vont améliorer le personnage.
Rataflup

le 09/07/2011
Edité le 09/07/2011
8
Considéré par beaucoup comme le vilain petit canard de la saga, je m'attendais au pire en y jouant, principalement en raison d'un scénario vivement critiqué et de scènes sans intérêt.

Quelle ne fut pas ma surprise de trouver un scénario ô combien intéressant, s'intégrant à la perfection dans la trame globale et nous narrant l'unique année de vie de Roxas, personnage à la destinée aussi dramatique qu'injuste.
Car à contrario de ce que j'ai pu lire ou entendre un peu partout, cette histoire permet de jeter un regard nouveau sur l'ensemble des évenements, permet de clarifier de très très nombreux points de l'histoire de Kingdom Hearts 2, point que je n'avais pas compris il y a 7-8 ans lors de ma première partie.

Car c'est là qu'est une des forces de 358 : il débute pendant KH1, continue durant CoM, se conclue juste avant KH2, mais surtout des dizaines de scènes sont reprises des jeux cités, ou sont reprises dans ces jeux.
Ayant (re)commencé KH2 juste après, je cite par exemple une scène vers le début où Axel demande à Roxas si son choix est fait, et conclue par "tu me manquera, toi". Difficile de comprendre cette scène dans KH2, qui semble anecdotique. Or tout est clair dans 358.

Concernant le scénario, un point souvent décrié (et raillé) est la fameuse scène de "la glace sur l'horloge". En effet, nos comparses se retrouvent presque chaque soir pour ce rituel, lors de scènes semblant bien redondantes. Et pourtant, j'ai trouvé justement cette idée simplement brillante : cette répétition montre que ces moments sont d'une préciosité absolue pour Roxas et consorts, et ces scènes permettent de comprendre le lien qui les unis, tout en faisant avancer (très lentement certes) des points de l'intrigue. Pause autant pour les personnages que pour le joueur, j'ai pour ma part adoré ces moments.

A celà s'ajoute un gameplay très efficace et nerveux et moins bourrin qu'il n'y parait, un système de panneaux original bien qu'un peu limité par des compétences inutiles, une difficulté relativement bien dosée pour des joueurs comme moi : pas trop dur, mais quelque game over tout de même, et enfin une ambiance sonore efficace et très fidèle à la saga, même si quelque piste inédites auraient été bienvenues.

+ Une histoire qui s'inclue parfaitement dans la trame globale de la saga.
+ Beaucoup d'explications (et non révélations) sur certains points de l'ensemble des jeux de la saga.
+ Un gameplay simple mais efficace, bien rodé.
+ Une réalisation technique irréprochable. Pour le support.
+ Une durée de vie conséquente : 35H pour la trame et un chouilla d'annexes, à vue de nez presque le double pour un 100%.
+ Les scènes en haut de l'horloge.
+ très fidèle aux autres opus dans le level design : wonderland et Twilight Town sont par exemple rigoureusement identiques aux jeux PS2, à la platerforme près.

= le système de panneaux bien pensé, mais n'offrant qu'un nombre de possibilités assez limitées.
= Les compositions de Shinomura, superbes mais déja entendues.
= Le système de missions très sympathique, mais un poil redontant arrivé aux 2/3 du jeu.
= Un jeu qui risque de ne pas être apprécié si on n'a pas joué aux autres opus de la saga, ou si on joue à chacun dans le désordre (et/ou avec un gros laps de temps entre chaque).

- Une jouabilité par moment bancale, le personnage frappant un peu n'importe où ou bien le lock des ennemis s'avérant très capricieux.
- Des menus peu ergonomiques (gestion des panneaux, surtout), n'affichant pas par exemple les stats de chaque arme.
- Le support (DS) totalement inadapté : le jeu aurait été bien plus beau sur PSP, et aurait pu aller plus loin sans les limitations techniques flagrantes.
- Level design peu inspiré, les mondes étant minuscules pour certains et faisant trop "enchainement de salles".
- Les épreuves (gain d'emblèmes) chronometrées : dès qu'un chronomètre apparait dans un jeu, c'est un point TRES négatif pour moi. Je ne supporte pas de ne pouvoir prendre mon temps.
- Les épreuves trop similaires.
- Un mode coopératif bien malvenu et dénué d'intérêt.

Un jeu que je préssentais au mieux comme très moyen, et qui m'a terriblement surpris par sa qualité.
maxff9

le 16/01/2011
Edité le 14/08/2013
2_5
Je préviens, mon avis est négatif :
L'histoire n'a rien de passionnant. Seules 4-5 scènes valent la peine d'être regardées, ce qui correspond au tout début et à la fin du jeu. Entre les deux : rien. Après chaque mission on se tape la même scène dans laquelle il ne se passe RIEN, le scénario est d'une lenteur affligeante.

Les graphismes sont plutôt jolis, pas trop à redire là-dessus. Si ce n'est qu'on voit tout le temps les mêmes décors.

Le gameplay...Comparé à un KH sur PS2 qui est fluide et intuitif, celui-ci ne vaut pas grand chose. Encore une fois c'est très lent. On a envie de tuer les monstres d'un seul coup, mais malheureusement on s'en tape plein qui ont de multiples barrent de vie. La prise en main est difficile sur la ds pour un A-Rpg en 3D.
Le système de panneau est intéressant quand on a pas mal de panneaux différents, c'est bien ça.
Les missions : celles qu'on fait pour l'histoire sont passables, celles à côté un peu moins mais on les fait quand même.
Alors après il faut refaire ces mêmes missions mais avec une épreuve en plus -___- heureusement c'est pas nécessaire.

Musique...Rien de transcendant, pas terrible.

+ le système de panneau
+ la fin (on est content de la voir enfin, mais elle n'apporte rien)

- maniabilité
- missions trop chiantes
- personnages cons
- sans intérêt si on ne connait pas KH1 et 2
- aucun perso de FF
algerino

le 25/12/2010
Edité le 25/12/2010
6
Ce KH n’est pas mauvais, mais une erreur de parcours de la série, d’abord il est inadapté à la DS, en plus il apporte rien à la série, et il est l’un des RPG les plus redondants et les plus ennuyeux et même les plus niais et en bonus (la scène de glace 100 fois présenté dans le jeux).
Edgey

le 24/12/2010
5
Un KH décevant n'apportant pas grand en termes de scénario pour la saga juste quelques explications sur le début de KH2, c'est très répétitif quasiment 2 types de missions tout au long du jeu en plus l'interaction avec les personnages de Disney est minime contrairement aux opus PS2. Ceci dit le jeu est sauvé par sa fin vraiment excellente, ses beaux graphs et sa musique superbe ( beaucoup de morceaux sont repris des anciens KH).
A faire seulement pour les fans et encore.
Morm

le 30/11/2010
Edité le 12/05/2014
6
Un épisode de la saga qui se révèle être sympa mais loin d'égaler les autres

+ Battle system toujours aussi dynamique et accrocheur
+ le système de Panel
+ la fin
+ le scénario parfaitement intégré au reste de la série

- les missions -_-
- scénario très long à démarrer
- la niaiserie omniprésente
david06

le 15/08/2010
6
Bon je dois dire que j'ai été déçu par cet cet épisode durant les 3/4 du jeu.
Il a bien des point positifs

+Musique et doublages
+ graphisme
+système de combat
+scénar' sur la fin


-Scénario très bof au début
-répétitif à souhait
-plus niais que les autres
-pas beaucoup de disney, avec des mondes plus petit et on arrive pas déguisé
-j'aime pas la geule à roxas
-j'aime pas les glaces à l'eau de mer

Donc un peu déçu, mais il m'a vraiment fait plaisir sur la fin.
GamerFF

le 13/05/2010
6
Qu'on se le dise, les glaces à l'eau de mer salée sucrée y a rien de tel pour le coeur !

A faire à petites doses et le côté très répétitif des missions passe tout seul (parfait pour le train quoi).
Sinon, encore et toujours les mêmes mondes Dysney ! Bon à la limite là ça peut s'excuser comme on a à faire à un épisode intermédiaire, mais j'espère de tout coeur (décidément) que les prochaines opus de la série oserons ce sortir des éternels mondes d'Aladdin, Jack, Peter Pan, Alice et consorts.
Par contre, à l'inverse de beaucoup ici, j'irais pas jusqu'à dire que le jeu bascule complètement passé un certain stade, il s'agit simplement d'une évolution logique, où la fin approchant, les révélations deviennent plus nombreuses et donc le scénario plus "lourd" face aux éventuels défauts du jeu.
Bon, ça m'aura au moins donné envie de refaire Kingdom Hearts 2.
25 active users (0 member, 25 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion